Publier

ELEC-H-3001 Electricité appliquée

< Retour

Machine Asynchrone ; MCC- MS-Fortescue} - 20 Jan 2021

1. Constitution et fonctionnement en moteur
Alors tout d\'abord je pensais que j\'allais avoir zéro parce que j\'étais incapable d\'expliquer le fonctionnement moteur. J\'ai donc galéré au slide 6/99, oui, mdr, mais j\'ai fini par avoir 18/20 une fois que mon cerveau a fonctionné

C\'est une machine tournante, donc stator et rotor, l\'induit est au rotor, etc. Enroulements triphasés.
Moteur : on va alimenter le stator en triphasé équilibré => champ tournant, et donc on peut prendre le schéma de l\'aimant qui se déplace sur l\'échelle pour expliquer le mouvement du rotor

2. Schéma équivalent de la machine asynchrone
J\'ai expliqué ce qu\'il se passait phénoménologiquement avec tous les flux (dispersion, d\'entrefer)
et commencé par le stator en modélisant r1, x1 (dispersion), x1m (entrefer) et j\'ai dit que c\'était pareil au rotor d\'où le schéma équivalent. Il m\'a posé des questions pour voir si j\'étais encore le même idiot que le début : \"qu\'est-ce que mu ?\" \"c\'est quoi les deux ellipses ?\" (il parlait du déphaseur)

Question tricky : r1m c\'est quoi ? Pertes fer ok, dans lesquelles il y a courants de Foucault, mais comment réduire les pertes par courants de Foucault ? J\'ai direct été cherché dans les slides pcq je savais pas, mais il faut diminuer l\'épaisseur du matériau et baisser la fréquence, pcq c\'est proportionnel à la fois au carré de ces deux trucs

3. Couple dans la machine asynchrone
\"A partir du schéma équivalent je veux déduire le couple. Je fais comment ?\"
Je suis parti du schéma équivalent en rotation, sans redéfinir le facteur de glissement, et j\'ai dit qu\'on allait modéliser la rotation séparément en décomposant r2/g par les deux résistances r2 et r2(1-g)/g et cette deuxieme résistance représente en réalité la puissance électromécanique (qd on multiplie par le carré du courant) ça lui a suffi

4. On utilise un nombre de spires effectives : pourquoi ?
Réponse : l\'induction n\'est pas sinusoïdale, elle est carrée, et donc pour s\'approcher d\'une onde sinusoidale il faut les 3 facteurs : obliquité, étalage, et raccourcissement. Le nombre effectif n\'est pas un nombre de spires physique.

5. Diagramme du cercle.
- Il sert à quoi ? À observer le phaseur du courant I1 p/r au phaseur V1 pour voir clairement la puissance (ré-)active.
- En fonctionnement génératrice on consomme bcp de puissance réactive, vous savez me dire pourquoi, et où je peux voirle fonctionnement en génératrice ? C\'est la partie \"négative\" du cercle, et pour puissance réactive je lui ai dit que je savais pas trop pcq pour moi on a à nouveau des zones avec puissance très active (à gauche près de A0, mais du côté négatif) tandis qu\'on peut aussi avoir des zones avec puissance très réactive. À ça il m\'a dit que oui, sa question n\'était pas très claire, mais qu\'il a bien vu que je voyais cmt lire la puissance réactive donc ça va.

- Points particulier : qu\'est-ce que A1 ? le point démarrage, g=1. On voit une grande puissance réactive ce qui est mauvais.

Comparaison rotor bobiné/cage d\'écureuil ? bobiné mieux pour jouer sur r2 pour avoir une plus faible puissance réactive au démarrage. En cage d\'écureuil on n\'y a pas accès mais l\'effet pellicullaire nous facilite la tâche et il nous demande pourquoi (c\'est dans les premiers slides de cage d\'écureuil). Réponse : effet pelliculaire = répartition des courants en surface, donc non uniforme, donc surface baisse, donc R augmente.

Questions diverses.
6. Machine synchrone : on regarde pas le couple en fonction de la vitesse de rotation mais en fonction de qqch d\'autre. C\'est quoi ?
L\'angle interne. Et à quoi il correspond ? C\'est le déphasage entre la f.é.m induite au stator et le réseau (l\'alimentation au stator).
On passe maintenant à la machine à pôles saillants : si on regarde la même courbe, en quoi elle change ? Je lui ai dit qu\'on a un caractère sinusoïdal mais bizarre\" du fait qu\'on a d\'autres contributions, que le couple maximal augmente mais que la zone de stabilité était plus petite.

Il m\'a demandé ce qu\'étaient Xmd et Xd : je ne savais pas du tout, il m\'a dit (Xd = Xmd + x, pareil pour Xq)

7. MCC : fonctionnement compound, késako monsieur ? Je lui ai dit que c\'était un mix de shunt et série => shunt mais avec spires séries
Il m\'a demandé si on mettait les spires concordantes ou discordantes je lui ai dit concordantes (je savais pas, mais 1 chance sur 2 lol) et c\'était correct. Pourquoi ? Il faut voir le slide du couple en fonction de la vitesse de rotation : concordantes on assure stabilité

Il a rebondi sur la stabilité en me demandant d\'expliquer ce que c\'était. Je suis parti sur l\'équation des masses tournantes pour faire mathématiquement le lien entre la stabilité (dérivée négative de la vitesse de rotation) et les courbes \"C_em\" et \"-C_r\". Puis explication graphique.

8. Fortescue.
Comment utiliser les composantes de Fortescue pour étudier un défaut monophasé ? je savais pas du tout alors j\'ai expliqué les comp. de F. et les conditions qu\'il faut avoir (impédances propres égales, etc.) et pour monophasé je lui ai dit aucune idée il a dit ok

17/20, merci M. Henneaux.

Partie pratique Covid sut Teams - 12 Jan 2021

Question 1: Réseaux, MAS et MS

On donne une figure avec deux MAS en moteur qui entraînent chacun une MS excitée par une source DC. Chaque MS est connectée à un réseau local avec un synchronoscope.

Sous question 1: Quel est l\'interêt des synchronoscopes ? (connecter MS à réseau sans problèmes de tension)
2: Si aucune charge n\'est présente sur le réseau, les 2 machines peuvent être en générateur ? (Oui mais pas de point d\'équilibre)
3: Commentez le transfert de puissance réactive et active entre les 2 MS en fonction de leur sources. (transfert de puissance réactive de la MS avec le plus grand courant d\'excitation, et de puissance active depuis la MAS avec la vitesse de rotation la plus faible)
4: Effet de ces sources sur l\'état du réseau (chute de tension, surtout à cause de la puissance réactive et variation de la fréquence du réseau)
5: Insertion d\'une résistance sur le réseau, quelle effet cela a sur les couples ? (Ca les augmente pour produire plus de puissance pour compenser celle qui est perdue)



Question 2: On veut faire un test à vide d\'un transfo (et on donne toutes ces caractéristiques) et on protège l\'installation avec un disjoncteur, on connecte le transfo au réseau avec un interrupteur

1: Pourquoi le disjoncteur se déclenche ? (trop de courant débité)
2: Expliquer le phénomène responsable du déclenchement (on connecte le transfo au réseau au mauvais moment donc il y a des transitoires qui augmentent psi et donc augmentent beaucoup le courant)
3: Proposer une solution: baisser la tension d\'alimentation ou mettre une résistance
4: Proposer des valeurs réalistes de courant, tension phase-phase et de puissance active (en gros il faut un courant faible en pu parce qu\'on passe par la branche de magnétisation, puissance active faible parce que cos phi faible à cause du comportement fortement inductif du transfo)
5: Calculer les valeurs des paramètres du transfo (comme pendant le labo)

Evidemment il fallait plus développer que les réponses entre parenthèses mais j\'ai mis l\'élément principal à chaque fois. Globalement les assistants sont un petit peu pointilleux mais sympas et ils aident si on est coincés, en plus ils notent sympa. Bonne chance !

Examen pratique de Janvier - Lundi 11-01-2020 - 12 Jan 2021

MAS et MCC :

MAS :

Les questions sur la MAS sont déjà reprises plus bas dans ELDA + MAS.

MCC :

Il dit qu\'il y a une petite plaque sur cette MCC qui comporte différentes informations :
l\'enroulement 1 a une tension nominale de ... et un courant nominal de ...
l\'enroulement 2 a une tension nominale de ... et un courant nominal de ...

a) Il demande de déterminer quel enroulement correspond à l\'enroulement d\'armature
b) Il donne un coefficient de rendement et demande de déterminer la puissance mécanique et le couple mécanique de la machine.
c) Il donne différentes machines, alimentations et appareils de mesure et il demande de mettre en place un montage permettant de trouver la caractéristique moteur de la MCC (Il donne une batterie, 2 alimentation à tension variable, un rhéostat, 3 charges, des câbles, une MS, un appareil qui peut calculer le couple, des ampèremètres, des voltmètres et c\'est tout je pense).
d) Il demande avec ce montage de tracer la courbe caractéristique moteur.

Les assistants sont vraiment sympas et mettent à l\'aise, si on relit bien le cahier de labo on peut bien s\'en sortir 😉
good luck pour ceux qui ne sont pas encore passés !


Oral théorique Teams - 11 Jan 2021

Question principale: la MAS. J\'ai expliqué le fonctionnement général de la machine en cage d\'écureuil et à rotor bobiné puis il m\'a demandé quel est le schéma équivalent et comment l\'obtenir, j\'ai fait aucun développement mathématique j\'ai simplement expliqué vite fait le calcul des flux avec les inductances et que V=jomega phi en phaseurs puis je lui ai donné le schéma équivalent et il m\'a demandé d\'interpréter tous les éléments et en particulier qu\'est-ce que la dispersion. Ensuite il m\'a parlé spécifiquement de Xm, il m\'a demande ce que ça représentait, de quoi ça dépendait.

Quand je lui ai parlé du nombre de spires N^2 il m\'a dit que le plus souvent on utilise un nombre de spires effectives et il m\'a demandé pourquoi. Je lui ai répondu que c\'était un nombre de spires qui n\'était pas physique et que sa valeur provenait des facteurs d\'obliquité, d\'étalement et de raccourcissement qui sont là pour réduire les harmoniques non fondamentales du champ et il m\'a demandé d\'où venait le facteur 4/pi dans la formule du nombre de spires effectives, je lui ai répondu que ça venait du développement en série de Fourier du champ et il était content.

Ensuite il m\'a demandé la différence entre machine à cage d\'écureuil et à rotor bobiné, puis quels sont les inconvénients de la cage d\'écureuil. Je m\'en souvenais plus, il a dit que c\'était de ne pas pouvoir jouer sur la résistance du rotor et du coup j\'ai rebondit en lui expliquant à quoi ça servait. Il m\'a demandé comment est-ce qu\'on trouve le couple à partir du schéma équivalent (en divisant la puissance par omega) et quelle influence la résistance du rotor avait sur la courbe de Cem en fonction de g, je lui ai dit que ça déplaçait le maximum vers la gauche en moteur si on augmente r2 et il m\'a demandé si ça changeait aussi la valeur du maximum (non).

Ensuite il m\'a demandé qu\'est-ce qu\'était le diagramme du cercle et comment cela indiquait qu\'il y avait beaucoup de puissance réactive au démarrage, quel est le glissement au démarrage et au synchronisme (au démarrage on est en A1 qui a un phi élevé donc Q=VIsin phi élevé). Ensuite il m\'a demandé comment on voyait sur le diagramme du cercle que changer la valeur de r2 diminue la puissance réactive (déplace le point A1 vers la gauche). Du coup il m\'a fait lui expliquer l\'interêt d\'un rhéostat de démarrage et il m\'a dit que la résistance rotorique augmentait quand même au démarrage dans les machines à cage d\'écureuil à cause de l\'effet pelliculaire et il m\'a demandé ce que c\'était et pourquoi ça augmentait la résistance.

On est (enfin) passés à la deuxième partie avec les questions sur le reste du cours. On est parti sur la MS, il m\'a demandé comment on obtenait le schéma équivalent, puis il m\'a demandé ce qu\'était le diagramme PQ, comment est-ce qu\'on trouvait les limites (en traçant les cercles autour de O et A), pourquoi est-ce qu\'on trace des cercles, pourquoi est-ce que c\'est pas bon d\'avoir trop de courant (effet Joule => chauffe trop), autour de quel point on centre le cercle qui est lié au courant au rotor, pourquoi (parce que c\'est liée à E_s donc c\'est le cercle autour de A comme on le voit sur le diagramme de courant absorbé). Il m\'a demandé pourquoi est-ce que sur ce diagramme A n\'est pas sur l\'axe alors qu\'après il l\'est (parce qu\'on néglige la résistance du schéma équivalent donc il reste plus que des inductances et le déphasage entre courant et tension est de 90°) et pourquoi on additionne les vecteurs V/Zs et Es/Zs. Il a demandé la différence entre la réactance synchrone, l\'impédance synchrone Zs et la réactance Xm (la première vaut x + Xm). Ensuite il m\'a demandé la valeur de Xm et il est reparti sur Pm: qu\'est-ce que ça représente, comment on le trouve et est-ce qu\'il dépend de la largeur d\'entrefer ? J\'ai galéré sur cette dernière question donc il a insisté: il m\'a demandé la différence entre B et H, comment est-ce qu\'on les trouve à partir du courant (courbe de magnétisation pour B et loi de la fmm pour H), et d\'autres questions dont je me souvient plus. En tout cas je me suis trompé et j\'ai dit que H se trouvait à partir de la courbe de magnétisation et il était pas très content haha. Il m\'a expliqué comment on calculait H du coup avec la loi de la fmm, j\'essayais de participer à son explication pour lui montrer que je comprenais et il a eu l\'air content.

Il m\'a demandé quelles pertes magnétiques il y a (Foucault et hystérèse) et de les détailler: entre autres comment les diminuer (feuilleter le rotor et choisir un matériau magnétique doux). Je sais plus comment on en est arrivé là mais il m\'a demandé si il y avait des pertes Foucault au stator, je lui au répondu non parce qu\'il y a pas de noyau magnétique au stator mais apparemment il y en a un 🙁

Ensuite MCC: il m\'a demandé qu\'est-ce que c\'est la réaction d\'induit, qu\'est-ce que ça implique et quelle influence ça a sur la caractéristique mécanique, pourquoi, et sur sa stabilité.

Enfin électronique de puissance : il m\'a juste demandé est-ce qu\'il est possible d\'avoir un transfert d\'énergie à la fois dans le sens AC->DC et DC->AC dans un pont à thyristor (oui en fonction de la valeur de alpha on est soit en redresseur soit en onduleur)

Plutôt que de poser des questions très globales il choisit une thématique générale et puis il nous balade où il vaut dans le cours donc faites attention à pouvoir faire tous les développement dans n\'importe quel ordre et de pouvoir répondre à des questions qui n\'ont rien à voir avec les précédentes et sans contexte, ainsi que de passer d\'une machine à l\'autre sans tout confondre.

Restez bien concentré parce que 30 minutes c\'est long, il pose énormément de questions (sûrement aussi parce que je répondais vite). Je pense qu\'il a posé beaucoup de questions très précises parce qu\'il voyait que j\'étais plus à l\'aise comme ça. Je lui ai demandé quelques fois de préciser des termes qu\'il utilisait dans des questions et ça lui a pas posé de problème. Niveau écriture, j\'avais prévu le statif d\'électronique pour montrer une feuille pour faire des calculs ou schémas mais il m\'a rien demandé je lui ai juste partagé mon écran 1x pour lui montrer un schéma dans les slides. Pendant qu\'il me posait des questions je me baladais dans les slides pour m\'aider à répondre. Je répondais toujours du tac au tac quand je savais et si j\'avais un doute je lui disais ce que je pensais et puis j\'allais vérifier dans ma synthèse mais il faut vraiment pas hésiter à utiliser son cours ça lui pose aucun problème. J\'ai fini avec 18 avec 2 grosses erreurs (en tout cas pour lui) sur B-H et les noyaux magnétiques au rotor et en ayant hésité et bégayé sur quelques questions

Partie théorique: MS - divers - 8 Jan 2021

Machine principale : MS
1) constitution
2) fonctionnement en alternateur, en moteur
3) schéma équivalent
4) comment retrouver/calculer la caractéristique moteur ? Influence de l\'angle de charge ?
5) Différence entre rotor et pole saillant et lisse au niveau du couple Cem ?

Divers:
1) Thyristors (tout)
2) Composantes de Fortescue: à quoi ça sert, comment elles sont utilisées, pourquoi ça marche ?
3) MAS : influence de la résistance du rotor sur le démarrage? et donc sur la courbe de charge?
4) MCC (une question que j\'ai pas compris donc pas retenu)

J\'ai vraaaiment galéré (prcq ce sont évidemment tous les sujets que je n\'avais pas/peu étudié, manque de temps)
mais il aide vraiment beaucoup, donne des explications si on trouve pas.
Hyper agréable, il ne soupire pas, ne \"juge\" pas; à la fin il me souriait et m\'a demandé comment avaient été les labos.

En gros, en n\'ayant étudié que la matière des labos et les thyristors (j\'ai regardé le cours juste avant l\'exam), j\'ai eu 7/20 alors que j\'ai su répondre directement que pour les 2 premières questions MS et les thyristors. Pour tout le reste, j\'ai dit 2-3 trucs et il devait répondre au final à me place.
Hyper gentil donc, don\'t worry !

Partie pratique: TFO et MAS - 7 Jan 2021

TFO:
Schéma avec un primaire et deux secondaires disponibles (faut choisir).
• Il faut connecter les enroulements pour avoir les bons rapports de transformation (il y a 3 cas à résoudre). Se rappeler qu\'on peut mettre des bobines en série pour additionner le nombre de spires. Aussi se rappeler du fameux facteur \\sqrt(3) et savoir pourquoi il est là.
• Tracer les phaseurs du secondaire d\'une des spires (attention à l\'amplitude) et en déduire l\'indice horaire.
• Calculer la tension nominale du secondaire à partir du primaire.
• Expliquer ce qu\'il se passe si on dépasse la tension nominale : c\'est la graphe qui a été tracé au labo avec les pics de courant quand on entre en saturation (courbe d\'hystérèse).

MAS : idem que pour \"Partie pratique: ELDA et MAS - 7 Jan 2021\"

Remarques générales :
C\'est relativement facile si on utilise bien le temps de préparation et qu\'on a son cahier de labo sous yeux. Faut montrer qu\'on comprend ce qu\'on dit et ils ont l\'air d\'apprécier qu\'on aille même un peu plus loin. Conseil : comme support prenez un paint ou n\'importe quoi et copiez collez les schémas, graphes et autres, puis partager votre écran pour pointer ce dont vous parlez.

Partie pratique: ELDA et MAS - 7 Jan 2021

ELDA:
Un schéma unifilaire m\'a été donné avec la puissance et le FP des éléments
1) Dans le circuit M, un seul appareil est connecté. Le disjoncteur du circuit se déclenche. Quel est l\'appareil responsable ?
2) Quel est le courant consommé par l\'appareil responsable du déclenchement?
3) Avez-vous une solution pour éviter ce déclenchement (sans changer de disjoncteur)? Comment dimensionner cette solution?
4) Quel type de défaut impliquera une isolation de l\'ensemble des circuits de l\'habitation? Pourquoi?
L\'assistant est super sympa et relax, il guide dès que ça va pas. J\'ai eu 16 alors que j\'ai hésité sur chaque questions.

MAS:
On veut mesurer la courbe mécanique de la MAS. On a une MAS (rpm, P, V), une MS (rmp, P, V, Vexcitation et I excitation), une alimentation continue, 2 alim alternatives, une charge triphasée résistive et un synchronoscope.
1) Quelle est la fréquence nominale de la MAS ?
2) Quel est le glissement nominal de la MAS?
3) Schéma du câblage
4) Décrire les actions nécessaires pour réaliser l\'essai
5) Représenter les courbes des 3 test: (400V,fn), (200V,fn) et (400V,fn/2)
L\'assistante est aussi super chill, elle guide bcp sans en dire trop non plus
J\'ai fait quelques erreurs et j\'ai eu 15


MAS - MCC - Thyristors/MS - 5 Jan 2021

Question 1: MAS
Il commence par demander le fonctionnement général puis cible ses questions vers les différentes parties (toutes) du chapitre: champs magnétiques, caractéristiques, schémas équivalents, les différentes pertes et leurs modélisations, démarrage/réglage etc.

Quesiton 2: MCC
Idem mais en se focalisant beaucoup sur le couple (à vide et en charge).

Question 3: Divers
MS: expliquer ce qui change pour le couple quand on a des pôles saillants/lisses, en particulier au niveau du système de phasuers (les dessins illisibles avec plein de flèches dans le sylla). Thyristors: constitution, fonctionnement et différence avec les autres composants électroniques.

Je suis sorti avec 14/20 en ayant bégayé plus d\'une fois et en ayant simplement rebondi sur son explication pour répondre plein de fois. Il donne beaucoup d\'explications et montre souvent le chemin avant de laisser répondre, oral le plus honnête que j\'ai jamais passé.

MCC + d\'autres questions - 5 Jan 2021

- Fonctionnement d\'une MCC en moteur et en générateur
- Courbe caractéristique du couple en fonction de Omega, et l\'influence de la réaction d\'induit
- effet sur \"e\" d\'un légé décalage des balais par rapport à l\'axe neutre (j\'en avais aucune idée, mais en gros ça la diminue un peu)
- d\'ou viennent les formules e = K * Phi * Omega et G * ie = K*phi (surtout bien expliquer le G, et pourqoi la mutuelle M est dépendante de ie, alors que normalement par -> a cause de la saturation, si ie augmente, la mutuelle sera modifiée).
- MS : diffénrence du couple entre la pole saillant et l\'entrefer constant.
- Equation des télégraphiste et la différence avec le modèle en Pi.
- Le truc pas très clair avec la puissance caractéristique d\'une ligne et du coup -> est ce que elle est plutot capacitive ou inductive?
Bonne chance :), mais relax, il est sympa. Je lui ai même posé une question à la fin de l\'exam sur les turbines et il m\'a envoyé un message en PV sur Teams par après pour m\'expliquer ça haha

MCC - MAS monophasée - Enroulement amortisseur dans la MC -Thyristors - 4 Jan 2021

J\'ai eu la MCC en machine principale (donc fonctionnement, schémas et courbes), j\'ai pas mal bugué au début mais il m\'a un peu guidé et ça s\'est pas trop mal passé. Après c\'était juste des petites questions sur d\'autres parties du cours, c\'était relativement pointu, notamment le dernier slide de la MS mais il aidait aussi.

Il est vraiment chill et aide pas mal s\'il voit qu\'on galère. Pas hésiter à commencer à dire des trucs même si c\'est pas forcément bon et pas se braquer sur \"je sais pas\".

16/20 alors que j\'ai beaucoup cherché et dit pas mal de trucs pas logiques.

Exemples de questions données par M. Henneaux - 27 Dec 2020

- Expliquer les composantes de Fortescue
- Que se passe-t-il lorsqu’un transformateur est mis sous tension ?
- Expliquer les caractéristiques d’un transformateur triphasé (couplage, Ucc, I vide)
- Expliquer les liens entre réactances directes, homopolaires et inverses d’un transformateur
- Quel est l’influence du courant d’induit et quels sont les remèdes dans une machine à courant continu ?
- Quel est le rôle des pôles de compensation dans une machine à courant continu ?
- Pourquoi et comment il faut mettre des spires de stabilisation dans un moteur à excitation composée ?
- Expliquer la matrice des inductances de la machine asynchrone
- Pourquoi la machine asynchrone à l’arrêt se comporte comme un transformateur déphaseur ?
- Expliquer ce que représente le diagramme du cercle
- Comment peut-on utiliser une machine asynchrone avec une source monophasée ?
- Comment passe-t-on de la matrice des inductances au schéma équivalent pour la machine synchrone ?
- Comment peut-on faire varier la puissance réactive consommée ou produite par une machine synchrone ?
- Que se passe-t-il si la tension chute brutalement aux bornes d’un alternateur ?
- Expliquer le diagramme PQ d’une machine synchrone
- Quels sont les différentes possibilités pour créer le champ magnétique dans une machine synchrone ?
- Pourquoi l\'allure du couple en fonction de l\'angle interne d\'une machine synchrone à pôles lisses et à pôles saillants n\'est pas la même ?
- Expliquer le modèle en pi d’une ligne électrique
- Pour les réseaux aériens à haute tension, quel est l’impact du transit de puissance active et l’impact du transit de puissance réactive ?
- Quels sont les moyens de régler la tension dans les réseaux à haute tension, et pourquoi ?
- Expliquer le principe de fonctionnement d\'un redresseur à thyristors

Examen Electricité Appliquée 3ème IRCI - 24 Jan 2018

Donner le schéma équivalent de la machine Asynchrone
Donner l'ordre de grandeur des composants du schéma equivalent
Qui est le plus grand entre "E_s" et "X" dans le schéma equivalent (Ca dépend de l'utilisation du moteur asynchrone soit en générateur ou moteur)
Donner le schéma équivalent du rotor de la machine asynchrone ( La dispersion peut être négligée un truc dans le genre, me souviens plus trop pourquoi, car c'est pas dans le cours)
Et expliquer la courbe en V (Il fait attention que vous citiez le fait que la puissance mécanique est constante.

Je suis sorti de là avec un 16, avec quelques hésitations notamment sur les ordres de grandeurs et le schéma equivalent du rotor (Wtf question)

Examen Oral - Électricité Appliquée (Janvier 2018) - 17 Jan 2018

Une seule question très générale: "Parlez-moi des couples dans toutes les machines que vous connaissez" Il faut d'abord parler de la force qui s'exerce sur un courant dans un champ magnétique. Ensuite pour chaque machine, expliquer comment on trouve l'expression du couple. Attention, le but n'est pas de faire la démo en quelques lignes ! Il faut partir des schémas équivalents (il demande alors d'expliquer ce que représentent les différents éléments en profondeur), puis effectuer des bilans de puissance pour arriver à l'expression finale du couple. Il faut aussi bien faire la différence entre couple mécanique et électromécanique. Le prof est vraiment sympa et n'est pas là pour vous descendre. Au contraire il vous aide tout au long et vous explique ce qui n'a pas été compris.

Electricité appliquée - 15 Jan 2018

Il a commencé par me demander la différence entre le schéma équivalent du transfo et de la MAS. Dans la MAS il y a une résistance supplémentaire qui représente la rotation du rotor. Ensuite il me demande si il y une différence au niveau des ordres de grandeur des paramètres. Je lui répond que la réactance de magnétisation est plus grande dans le transfo que dans la MAS car dans la MAS, le flux doit traverser un entrefer (air) avant d’arriver au rotor. Il me demande si le flux dans le transfo dépend essentiellement de la tension qui est appliquée ou du courant. Le flux dépend de la tension appliquée, pas des courants primaires et secondaires (pq ?)
On parle à nouveau de la MAS, il me demande comment calculer le couple de la machine. Je commence par parler des pertes Joules dans la résistance mu² r2 (1-g)/g en disant que la puissance de cette résistance est égale à la puissance mécanique, mais il me reprend car c’est en fait égal à la puissance électromécanique (qui prend en compte les frottements mécaniques). Du coup, il me demande où sont les pertes par frottement dans la MAS et il m’en montre une qui est dans son bureau, finalement on en conclu qu’il n’y a quasi pas de frottements. Ensuite, je dois lui dire quelle est la vitesse de rotation qui est écrite sur la machine à 50rpm près (sans me la montrer bien sûr), il rajoute que la machine possède 6 bobines (en déduire le nombre de paires de pôles = 2). Je calcule d’abord la vitesse du synchronisme et après j’essaye de dire qu’on obtient un rendement maximum pour des faibles valeurs de glissement. Il demande à combien j’estime le glissement et d’en déduire la vitesse. Il demande aussi quelle est la valeur du rendement pour les petites machine et les grosses machines (genre train). Si vous savez pas exactement c’est pas grave, il essaye de vous montrer que votre raisonnement est faux, à vous de pouvoir rebondir. Puis, il demande comment faire varier la vitesse de la MAS ( Il faut faire varier la fréquence).
Enfin, il me pose des questions sur la MCC. Comment faire varier la vitesse de rotation, c’est soit changer la tension d’alimentation du rotor soit changer le courant d’excitation, dans quel ordre on le fait ? Si on met le courant d’excitation et que la tension d’armature est nulle est ce que la machine commence déjà à tourner ?

Oral Electricité appliquée - 13 Jan 2018

Chimiste. J'ai eu une question sur la machine à courant continu, il m'a posé la question que se passe-t-il si on relie une charge (résistance) au rotor, quels phénomènes se produisent. C'est le 4.4 influence du courant d'armature (pertes Joule, réaction d'induit et un autre truc). Il a ensuite demandé comment ça se faisait que le champ n'est pas tournant dans cette machine alors que le rotor tourne. Il aide beaucoup et laisse le temps de réfléchir, vous pouvez ouvrir le syllabus, il parcourt même les pages avec vous pour vous aider, il est assez gentil. Puis on est passé à la machine asynchrone encore une fois avec le champ tournant. Point de vue note, il est assez large, je pensais qu'il me donnerait 9 ou quelque chose comme ça et il m'a mis 12. Il prime le travail donc même si vous dites quelque chose de vrai mais que vous ne comprenez pas tout à fait, c'est déjà pas mal. C'est une occasion de poser des questions et de mieux comprendre votre cours donc courage !

Oral Electricité appliquée - 13 Jan 2018

Bonjour à tous!
J'ai eu une question assez longue. Il m'a demandé de lui expliquer comment on trouve le schéma équivalent d'une machine synchrone ou asynchrone au départ de la matrice d'impédance. Il faut comprendre le sens physique de chaque terme. Expliquer comment on passe d'un système triphasé à un schéma équivalent triphasé (du à un système de courant équilibré et à la symétrie). En gros il fallait quasi refaire toute cette partie du cours. Par contre, il a pas trop été dans le détail pas trop prêté attention au calcul. Il faut juste savoir pourquoi les termes se simplifie. Ensuite il m'a demandé ce qui changeait lorsque le rotor est en mouvement (apparition d'une résistance au secondaire symbolisant les pertes mécaniques).
Au final il m'a demandé comment on trouve le couple avec ce schéma électrique (il faut utiliser il bilan de puissance). Voila voila.
Il a été méga sympa tout au long de l'examen et du moment qu'il y a la compréhension ca lui allait.

Bon courage à tous!

Oral d'Electricité appliquée (janvier 2018) - 12 Jan 2018

Une question sur les moteurs asynchrones pour commencer : en donnant l'expression du couple, expliciter tous les éléments de cette équation. Donner le lien entre le couple et la vitesse de rotation avec et sans charge. A cours ouvert (mieux vaut l'avoir lu si vous comptez l'utiliser, sinon prenez autre chose (Wildi, votre synthèse, vos notes) mais en tout cas, sachez trouver l'information asap (= as soon as possible = vite fé) et broder autour car il n'y a pas de temps de préparation entre le moment où il pose la question et le moment de la réponse. Il est très sympa et vous met en confiance rapidement. Personnellement, ma prépa était insuffisante car trop superficielle donc j'ai pas été plus loin que la première question.
Courage à tous pour la suite 🙂

Oral Elec appliquée (Electromec) - 12 Jan 2018

Oral que sur les transfos....
Il m'a d'abord lancée sur les transfos en me demandant de lui parler des transfos non idéaux. J'ai commencé par lui parler des transfo idéaux, il m'a posé 2-3 petites questions du type montrer que toute la puissance mise à l'enroulement 1 se retrouve à l'enroulement 2 (easy: P=VI). Ensuite j'ai parlé peu à peu de chacune des imperfections. Il insiste sur les ordres de grandeurs de toutes les réactances (en p.u.) parce que "Vous êtes en électromec, les ordres de grandeurs c'est très important, si quelqu'un doit pouvoir expliquer ça c'est bien vous!". Il m'a entre autre demandé quelle chute de tension on pouvait se permettre en sortie d'un transfo pour un transfo qui est censé délivrer du 220V par exemple. Il faut lui répondre qu'on est quand même large, par exemple pour un ventilo une tension de 160V ça risquerait juste d'affecter sa vitesse et on s'en fout (vous pouvez prendre un moteur en exemple aussi). Il m'a également demandé les transfos en triphasé vite fait. Il m'a également demandé pourquoi au début de la partie sur les transfos on ne parle pas de la réactance de dispersion alors que quand on a 2 enroulements on en parle. La réponse est que, lorsqu'on a un seul enroulement, le courant passant dans la branche horizontale du schéma équivalent est très faible, tandis que si on a eu deuxième enroulement, ce courant devient beaucoup plus important et on ne peut plus la négliger. Et encore une autre question: pourquoi on veut diminuer au max la résistance des enroulements mais que la réactance de dispersion ne nous dérange pas trop et pour certains cas c'est même nécessaire qu'elle soit d'une valeur non nulle. Là il faut répondre que la résistance affecter le rendement tandis que la réactance pas (puissance réactive) et que donc une valeur plus élevée de la réactance ne pose pas problème. Et dans le cas d'un transfo court-circuité celle-ci permet même de diminuer le courant de court-circuit et ainsi protéger un peu le transfo.

Voilà voilà j'étais sûre que ça s'était mal passé mais au final il a été gentil et m'a mis 12 ou 13. Bonne chance à tous !

Déroulement de l'oral - 10 Jan 2017

Tout d'abord, il a commencé par poser une question très générale pour essayer de parcourir un maximum de matière.
En l’occurrence, il m'a dessiné une bobine enroulée autour d'un noyau magnétique et m'a dit qu'il injectait de la tension, tantôt alternative tantôt continue.
Il m'a demandé ce qu'il se produisait dans les deux cas et comment ça se manifestait dans chacune des machines étudiées au cours.

Là il faut partir de la loi des ampère tours (H sur un contour fermé) et lui expliquer comment faire apparaître le courant là dedans. Il m'a demandé les hypothèses de mon calcul (toutes les spires sont concentrées et captent le même flux, ...) et de distinguer les différents cas: fer parfait (mu infini ==> H pratiquement nul), fer linéaire (mu fini et B proportionnel à H) et le cas où on a une courbe de saturation. La discussion des deux premier cas est rapide mais c'est le troisième qui l'intéresse: il demande de dire comment est le flux et le courant obtenus si la tension injectée est sinusoïdale (flux sinus et courant à plusieurs harmoniques). Il demande quels harmoniques on peut supprimer (les paires par symétrie de type sinus). Ensuite, il veut savoir comment on décrit ce courant à plusieurs harmoniques dans notre circuit (un phaseur Iv à même valeur efficace que la décomposition en série de Fourier du courant pas joli) . Ensuite il m'a dit "ok pour l'amplitude mais comment décrire la phase de ce courant?". Là il faut lui refaire la partie avec les pertes fer: Iv coupé en une partie en phase avec la tension (pertes fer) et une partie en quadrature de phase (courant magnétisant). Là il me demande de dessiner un circuit équivalent et de donner les ordres de grandeur et comment cette branche se manifeste pour chaque machine étudiée au cours (contentez vous de lui dire à quoi correspond la branche de magnétisation pour chaque machine et l'ordre de grandeur associé. Par exemple, pour la MAS, il s'agit de l'entrefer. La preméance de l'air étant petite devant celle du fer, ça explique que la réactance associée soit beaucoup moins importante que celle d'un transfo par exemple). Après toute ces explications, il me sort un petit "et qu'est ce qui se passe si j'injecte du continu dans la bobine?". Là j'ai commencé à refaire tout le développement mais finalement il attend que une phrase: on ne peut plus négliger la résistivité de l'enroulement qui est très petite, le courant prend alors des valeurs très importantes ce qui mène à saturation et donc une variation temporelle du flux nul et à la désintégration de la bobine (oui, c'est peut être un peu fort désintégration). Il est très bien vu de lui lâcher un petit "c'est pour ça qu'on utilise pas de transfo en continu, si vous voulez" dans ce contexte.

Seconde question très rapide: je veux modifier la vitesse de ma MCC, comment je peux faire? Là il faut lui montrer les 3 variables de commande dans l'équation de la vitesse (Phi, Val et Rd). Expliquer sur lesquelles on va jouer: défluxage en Phi via ie et pas ia (car la réaction d'induit crée un champ pratiquement transversal et qui ne contribue pratiquement pas au flux utile par paire de pôle); jouer sur la tension de commande (il faut une source commandable mais ça permets de jouer sur une très large gamme de fréquence donc ça vaut la peine); ne surtout pas jouer sur Rd qui engendre des pertes inadmissibles en régime sauf au démarrage (par un rhéostat de démarrage qui fait tout tellement vite que la dissipation d'énergie est minime).

Un commentaire général: il mets vraiment à l'aise, vous pouvez vous servir de vos notes sans que ça répercute sur votre résultat (je vous conseille d’amener plein des petits schémas bien clair que vous utilisez comme support à votre explication) et il ne s'intéresse pas au longs développements du cours (résumer les principes physiques lui convient beaucoup plus). Entraînez vous à faire des liens entre les chapitres, il joue beaucoup là dessus. Si vous utilisez bien le vocabulaire du cours, ça lui plaît bien aussi.

Bon courage à tous et que la force de Laplace soit avec vous!

Oral - 16 Jan 2016

Q1

Question transversale : parle moi du rendement => il faut parler des pertes principalement (Joules, courant de Foucault et hystérèse). Ne PAS parler du flux de dispersion = pertes réactives = pas d'influence sur le rendement. Donner des solutions pour diminuer les pertes (cycle d'hystérèse étroit, rotor feuilleté, section des fils large).

Q2

Il avait pas trop envie que ça dure et avait vu que j'avais compris donc il m'a juste demandé comment on pourrait faire varier la vitesse dans une MCC => on fait varier Va ou Ie. Si on augmente Va de 10%, de cb environ augmente la vitesse => 10%. Tu saurais me le démontrer ? Le prouver avec les 4 équations de la dynamique.

Ne pas hésiter à prendre toutes ses notes avec, au cas où. Je ne les ai pas consultée vu que j'avais une question assez "large" mais au cas où c'est tjs ça et il voit que vous avez travaillé son cours.

Nouvelle question (a priori électromec(Hourra!), mais le cours n'est officiellement plus scindé) - 16 Jan 2016

Hellow! Je suis passé aujourd'hui, et pour le coup, c'était intéressant:
J'arrive, après les présentations d'usage il me demande ma filière: Electromec (hourra!). "Ah, c'est parfait j'ai justement une question que j'ai jamais posée, qui ne se trouve pas dans le cours et est assez transversale" (moi: eh meeeeerde) "On a vu au cours la réaction d'induit, et on l'a quelque peut détaillée pour la MCC... eh bien décrivez moi cette réaction dans toutes les machines du cours!" J'ai donc commencé par expliquer le principe d'induction, ce qu'il a apprécié, il m'a demandé de décrire l'inducteur et l'induit pour chaque machine. Ensuite j'ai décris le cas de la MCC, voir son cours. Pour le transfo, il fallait discuter la phase du courant d'entrée par rapport a la sortie et faire le lien avec le champ d'induit par rapport au champ d'induction. Pour la MAS il m'a demandé de discuter les phases de courant au rotor , le champ tournant du stator et le champ tournant du rotor (qui tourne a la même vitesse que celui du stator et donc a une vitesse égale au glissement par rapport au rotor). La MS il m'a juste demandé de décrire l'inducteur et l'induit.

Il m'a fort guidé, mais était content que je discute , que je tente des explications,même s'il devait corriger mes hypothèses... il a été déçus que je trouve pas plus vite que les champs du rotor et du stator sont synchros pour la MAS (ils sont synchros pour toute machine tournante, sinon le couple s'annule périodiquement.).

Il m'a posé une question sur l'influence du courant d'excitation pour la vitesse de la MCC pour choisir comment m'arrondir et m'a finalement mis 13 (il hésitait avec 14), vu que j'ai mis du temps a retrouver l'explication.

Il m'a dit qu'il reposerait cette question a un/des autre/s électromec/s(hourra!) pour "comparer" et pourrait remonter ma cote s'il s'avérait que finalement j'étais au dessus de la moyenne, donc soyez avertis! (Même si j'aurais rien contre un 14 wink emoticon ) déso du pavé!

Oral - 17 Jan 2015

1ère question: transformateurs triphasés, équilibrés, non-équilibrés, couplage étoile-étoile, étoile-triangle,...
J'ai dit qu'en régime équilibré on pouvait considérer le schéma équivalent monophasé, puis j'ai commencé à le décrire, d'abord parfait, puis en rajoutant les résistances et les inductances de dispersion et la branche de magnétisation, j'avais dit "R2" et il m'a repris là-dessus, j'ai dit qu'il y avait un facteur mu^2, il m'a demandé pourquoi ^2
Puis il m'a demandé si en couplage étoile-triangle, la tension au triangle était celle au secondaire dans le simple schéma équivalent que j'avais fait. J'ai expliqué que dans le schéma équivalent on représente les tensions simples phase-neutre, donc qu'avec un couplage triangle il fallait rajouter des éléments, avec un facteur sqrt(3) et un déphasage, ici de 30°, il m'a demandé si c'était toujours 30°, et si on changeait les bornes tout ça,...
Puis on est passé au déséquilibré, là il y a aucune équation, mais faut vraiment bien bien comprendre, il y a plein de petites subtilités et il aime bien! qu'est-ce qu'il se passe avec l'homopolaire? en étoile? en triangle? pour quel défaut il intervient? comment on représente ça dans le schéma équivalent?... J'ai un peu galéré sur cette partie mais il oriente pas mal, et si on s'en sort pas il explique lui même...
2ème question: "je sais pas si tu as creusé jusque là dans le syllabus, mais que peux-tu me dire du moteur asynchrone en monophasé?"
Faut lui dire qu'on a un champ pulsant, donc une somme de deux champs tournants, qu'il faut alors un système pour le démarrage, pouvoir expliquer comment en rajoutant une bobine perpendiculaire on obtient le champ tournant pour le démarrage, qu'une fois démarré, le rotor suit un champ tournant et pas l'autre (on peut l'expliquer à partir de la caractéristique mécanique),... la dernière question je savais pas du tout, mais j'ai commencé à réfléchir tout haut, à dire que le couple du à ce champ devait surement être plus fort, que donc peut-être qu'à partir de la caractéristique mécanique ça pouvait s'expliquer, je me suis un peu embrouillé, et au final il a terminé l'explication (il faut rajouter la caractéristique du deuxième champ sur le même graphe, elle est juste symétrique par rapport à g=0, et donc quand on est en g proche de 1 pour un champ et donc un grand couple, on est en g proche de -2 pour l'autre donc petit couple)
J'ai pas dû utiliser une seule équation, ni dire aucun ordre de grandeur, juste bien montrer que j'avais compris les concepts du cours, pouvoir bien rebondir sur ses questions. Quand il voit qu'on s'en sort bien il creuse. Il est sympa, il met assez vite à l'aise. J'étais pas super clair dans mes réponses, je stressais un peu, j'oubliais des trucs qu'il me faisait remarquer directement avec une petite question mais je pouvais lui répondre donc... En 45min il voit clairement si on connaît ou pas, moi il m'a dit que j'avais dit beaucoup de bonnes choses, qu'on avait dû peaufiner 2-3 trucs...
note: 16/20

Oral Maun - 16 Jan 2015

On arrive, on s'installe au labo, en attendant notre tour dans le couloir de la mort.
Il met très vite a l'aise, il manque pas d'humour, profitez en !
L'examen se déroule assis à son bureau avec une feuille et un crayon.
1ère question : il m'a dessiné un transfo (carré avec un trou dedans quoi), dans lequel il a mis une bobine. Il m'a dit qu'il voulait bien me donner la tension qu'il y mettait, le flux dans le fer, les relations entre B et H (un coup linéaire, un coup hystérèse), le nombre de spires, et il m'a demandé le courant qui passait dedans. Donc voila, j'ai expliqué, un coup avec la méthode des champs, un coup avec la méthode des circuits, en passant de l'un a l'autre. Question pas compliqué du tout... Après il pose évidemment pleins de questions, même si on croit que c'est du détail il faut tout lui dire !
2ème question : (Electrofille), était très en retard, il m'a demandé la base de la base de Fortescue, pourquoi on l'utilise, etc. Il a pas forcément cherché dans le détail, pas comme la première question.
Conseil : vous avez droit a vos notes, a vos syllabus et tout ce qui vous chante. Par pitié, ne ramenez pas un résumé JVC, ça la fout mal.
Je suis sortie avec 14. Il faut savoir que pour lui 12 c'est une note basse !
Ne stressez pas, il aime pas ça.
Bon courage !

Oral D'ELEC-H-300 - 13 Jan 2015

J'ai eu la question formulée comme suit :" Je vous donne une machine asynchrone avec tous ses paramètres et la tension au stator, trouvez moi le courant absorbé. et tant que vous y êtes discutez en fonction de... disons la vitesse" Qui est une manière déguisée de demander comment on trouve le diagramme du cercle. Je n'ai fait aucun développements, juste expliqué les étapes et la logique qui permet d'aboutir au cercle. Apres j'ai eu 2-3 questions sur le démarrage de la MAS, le démarrage avec la cage d'écureuil, je lui ai parlé du cas ou on a 2 cages, une intérieure de faible résistance et un extérieure de plus grosse résistance pour profiter au mieux de l'effet pelliculaire! (oh oui!).
On a aussi parlé de la représentation monophasée de la MAS parce que évidemment les 3 phases sont alimentées en équilibré.
Pour la partie EM/Compléments On a parlé des différents moyens d'éviter les chutes de tension dans les lignes, et tout d'abord ce qui cause les chutes de tension. (capa en bout de ligne pour le cos phi, annulation des inductances de ligne en mettant des capa's de valeur opposée a chaque pylone, mettre des transfos pour redresser à la fin)
Il m'a demandé dans quel cas on a besoin de transfos déphaseurs, je ne savais pas répondre, il m'a expliqué que c'est pour controler le flux de puissance active dans un réseau maillé (la puissance réactive est liée a la chute de tension et la puissance active est liée au flux de puissance réactive, etc)
Voila, il est vachement sympa, stressez un peu mais pas trop, il est juste avec les points, et cherche a vous aider
note: 17/20

Oral ELEC-H-300 - 13 Jan 2015

Je suis entré dans son bureau et là il m'a posé sa question habituelle "quelle est votre section?"
Je lui ai dit CC et il y a eu un grand blanc... Puis il m'a dit "Donc vous êtes en constructions civiles... Hum hum... Expliquez-moi comment déterminer la tension dans une spire en rotation dans un flux constant/variable par la méthode des champs et des déplacements"
Je lui ai tout sorti en m'aidant de mes notes de temps en temps. Attention parce qu'il regarde ce qu'on a noté dans le syllabus et pose parfois des questions par rapport à ça. Comme je sais qu'il parle beaucoup et qu'il est difficile de le couper quand il se lance dans ses explications, j'ai essayé de parler sans interruption le plus possible. Ça aide vraiment parce que j'ai pu aller vers ce que je connaissais bien.
Après pas mal d'explications il y a eu un moment de silence et c'est là qu'il demande des trucs qui n’ont rien avoir avec la question précédente (ça surprend un peu) il m'a demandé subitement tout ce que je savais sur le rotor à double cage, les isolants (juste expliquer Monsinger, pas entrer dans les détails parce que "c'est pour les chimistes et ni vous ni moi n'êtes chimistes"), les transfos, vite fait la réaction d'induit...
À la fin de l'examen, il te parle des éoliennes qu'il a vues en vacances, des moteurs qu'on n’a pas vus au cours, des lignes à haute tension... Bref on en apprend beaucoup, il est super cool et l'oral est vraiment constructif.
À la fin il m'a dit "je vois que vous êtes bon, donc pourquoi est-ce que vous avez pris cc et pas électromécanique?" :p Je m'en suis sorti avec 17.
Un petit conseil, soyez sûrs de vous quand vous affirmez quelque chose, il le voit direct si vous êtes hésitant et c'est là qu'il commence à poser plein de questions "élémentaires" qui peuvent perturber. Il vaut mieux lui dire qu'on ne sait pas (il refait un petit cours privé et ça coûte pas trop cher en points)

Questions ELECH300 Janvier 2015 - 12 Jan 2015

Alors, déjà je vous rassure, il est hyper sympa et cote vraiment large. J'ai dit plein de fois "je sais pas" et je m'en suis sorti avec 13 (bon je précise je suis en info, je pense pas que les electromec s'en tirent comme ça :p) ! Pour les non-electromec normalement si vous avez bien compris les labos vous avez au moins la moitié. Aussi, même si y'a pas de préparation on a chaque fois le temps de regarder ses notes avant de répondre donc y'a vraiment rien à apprendre par coeur.
Il m'a d'abord demandé comment fonctionnait la MCC de manière très générale en mode générateur (comment arrive-t-on à avoir une tension continue, collecteurs commutateurs etc). Puis il m'a demandé la démonstration de la formule E = k phi omega. Mais il attend une démonstration "physique" et pas mathématique, il faut juste dire qu'on intègre la force de Laplace sur toutes les spires ; les détails mathématiques ne sont vraiment pas importants (ne perdez vraiment pas de temps avec les maths lors de votre étude, il s'en fout complètement)!
Ensuite il m'a demandé ce que signifiaient p (nombre de paires de pôles), d (dérivations - j'ai dû expliquer ce que c'était après), et phi dans le cas où on a plusieurs pôles (=> expliquer la notion de flux utile par pôle). Au passage en parlant des dérivations il m'a demandé quels étaient les différents types d'enroulements de spires (imbriqués, ...). Il m'a aussi demandé ce qu'il se passait si les spires étaient court-circuitées (aucune idée).
Puis il m'a demandé si le k était le même dans k phi omega et dans k phi ia (réponse : en valeur numérique oui mais les unités sont différentes).
Après il m'a demandé comment on pouvait trouver analytiquement la puissance et les courbes caractéristiques (MCC toujours).
Après on est passés à la MAS, il m'a d'abord demandé le fonctionnement général (champs tournants, etc). Est-ce que la MAS tourne à une fréquence proche du réseau (oui). Usuellement combien on a de bobines, genre sur les MAS du labo. Expliquer le schéma équivalent (le fait de ramener le rotor au stator, les différentes pertes, et comment on sait que la résistance à droite c'est la puissance mécanique + frottements mécaniques).
Voilà voilà, en fait il parle 95% du temps et explique chaque truc auquel on a pas su répondre. On peut chaque fois regarder dans ses notes et il aime qu'on lui montre un schéma ou qqch comme ça, donc on peut un peu le balader comme on veut, vu qu'il va souvent interroger sur ce qu'il voit à côté sur la feuille. Bref enlevez les points d'interrogation de votre syllabus si y'en a pcq il risque de les voir et de pas aimer :p Bonne chance!

MAS - 12 Jan 2015

Forme du courant absorbé dans la MAS (au début aucune idée alors j'ai tracé le schéma équivalent mais avec V2 et I2 il a dessiné dessus en rajoutant la charge µ²r2(1-g)/g pour faciliter les explications par la suite (essai en court circuit et circuit ouvert)), en fait je devais arriver au diagramme du cercle. J'ai commencé par lui expliquer éléments du schéma équivalent (et n'ai pas été assez claire dans la dispersion), j'ai rien noté dessus alors lui il s'est mis à écrire sur la feuille les inductances et mutelles pour me montrer à quoi correspondait les inductances de dispersion. J'ai comparé les valeurs p.u. avec le TFO ca lui a plu, et des ordres de grandeur pour expliquer à quelle valeur de courant ca correspond. Il parle beaucoup, j'ai essayé comme j'ai pu de le completer pour lui montrer que je voyais de quoi il parlait. Il m'a demandé pourquoi le lieu des points du phaseur I1 était circulaire et pas elliptique ou quoi, je n'en avais aucune idée alors il m'a montré les 2 ptites pages du cours, c'est pas dur (avec l'éq Thévenin de ce qui est constant dans la MAS) et m'a dit que c'était dommage que je ne sache pas ca parce que c'est pas du tout compliqué. Puis on a discuté du démarrage de la MAS, mais surtout de celle à cage d'écureuil (j'ai pas du tout étudié cette partie du cours mais il a dit que c'était pas vu aux labos donc ok) et m'a demandé 2 solutions pour controler le courant dans la MAS a cage d'écureuil (vu qu'il n'y a pas moyen de mettre de rhéostat) : 1) l'effet pelliculaire : la résistance est élévée au démarrage parce que le courant percu par le stator est à 50Hz (démarrage), puis à ~0Hz (régime) elle est moins forte 2) Alimenter d'abord en phase neutre puis passer avec un switch à une alim phase phase (= squrt(3). alimPhaseNeutre). Il m'a dit que j'avais une bonne vue globale, que je connaissais pas trop mal et que j'avais bien pigé les labos mais que j'avais quand meme pas été hyper claire sur la dispersion et au final que je me suis quand meme bien rattrappée sur mes erreurs donc il m'a mis 14.
Ca passe assez vite, il parle vraiment beaucoup alors ne vous gardez pas de dire ce que vous savez meme si ca parait évident (j'aurai du plus parler).
Puis il pose une ptite question en rapport avec la section (elec), on a un peu discuté des ventilateurs (Moteurs CC) nécéssaires dans les PC et dans les bureaux de Google :p.. Et il raconte un peu ses projets (il a bossé sur la protection des MAS à cage d'écureuil "dans sa jeunesse"), très chouette oral.

Oral Elec-H-300 - 8 Jan 2015

Bon moi j'ai eu la MAS :
Donc première question comment connaître l'évolution de l'intensité lorsqu'une MAS est en fonctionnement, alors je lui dit qu'on peut s'aider du diagramme du cercle et j'allais me lancer dans l'explication et il m'interrompt en me disant qu'il voulait un raisonnement mathématique.
Deuxième question: comment en arrive t-on à savoir que le diagramme du cercle est un cercle ... je sèche.
Xème question: Sur les wattmètres, je lui ai expliqué et au moment ou je me suis lancé dans l'explication des deux wattmètre j'ai oublié de lui dire que on utilise cette méthode que si le neutre n'est pas reliée à la terre.
Il accorde vraiment beaucoup d'importance au moindre mots que tu emplois. Il s'agit pas d'être vague, il faut vraiment lui montrer que t'as compris et c'est pas facile vu toutes les sous petites questions qu'il te pose.
Mon oral a durer 1h, et il a très vite compris que j'avais compris la partie pratique, donc les labos et le fonctionnement général avec les ordres de grandeurs, mais que j'étais totalement largué sur la partie théorique, au comment du pourquoi on en arrive la.
J'avais que très peu étudié le sylab, comme j'y comprenais pas grand choses, mais au final si vous étudier dans le sylab, n'hésitez pas à vous faire des repères pour savoir ou chercher lorsque qu'il vous pose telles ou telles questions beaucoup plus théorique.
Je m'en sors plutôt bien avec un satisfaisant car il m'a clairement dit que ça se voyait que j'avais compris la pratique mais que je connaissais vraiment pas la théorie.
Bon courage à tous,
Ps: Examen en face lui sur une feuille avec toutes les notes que vous voulez et votre sylab.

Oral Electricité appliquée Janvier 2015 - 5 Jan 2015

Question très large : le transformateur. Il prend un p'tit transformateur de son armoire et il demande d'expliquer ce que c'est, comment ca fonctionne, ce qu'il se passe si on met une tension alternative, continue etc. etc. Il faut vraiment tout lui expliquer de A à Z, et pour cela, il pose pleins de sous-questions et attache beaucoup d'importance au sens physique de chaque chose que tu expliques.

ELEC-H-300 - 27 Apr 2011

Salut,
J'ai passé l'oral il y a quelques jours. Toutes les questions que j'ai eues ont trait à la MCC.
Il m'a d'abord demandé le rendement de la machine. J'ai parlé des différentes sortes de perte. Il m'a demandé leur origine physique, leur importance par rapport aux autres rendements. Il faut raisonner comme le ferait un ingénieur en situation : lorsqu'il m'a demandé si les pertes Joule pouvaient être importantes, j'ai commencé à chercher de manière abstraite des situations où c'était le cas. Il m'a interrompu en me disant que pour les machines électriques qu'on étudie habituellement ce n'était pas le cas. Puis il a réfléchi deux secondes et est allé chercher un disque métallique en me disant que ça correspondait à une machine où les pertes Joule sont effectivement plus importantes. "Quelle est cette machine ?" Je n'en avais aucune idée. C'était en fait un moteur à entrefer axial, présenté de manière assez anecdotique dans le cours...
Lorsque j'ai parlé des pertes fer, il m'a demandé comment se fait-il qu'il y ait ces pertes alors qu'on travaille en courant continu. Je lui explique que le fer en mouvement dans un champ fixe provoque aussi l'apparition d'une tension induite. Il me montre alors le disque de tout à l'heure et me demande où est le fer en question. "Euh... il n'y en a pas." Il m'explique alors que contrairement à la plupart des machines qu'on avait étudié, il n'y a pas de fer dans le rotor du moteur à entrefer axial, et donc pas de pertes fer à ce niveau. Il m'explique que c'est la 1e fois qu'il pose cette question pour ce moteur. Super fallait que ça tombe sur moi... 🙂
Il m'a ensuite demandé comment ces différents éléments sont modélisés dans le schéma équivalent : deltaV_b est la chute de tension due au mauvais contact balai-collecteur. En quoi sont faits les balais ? --> en graphite. Est-ce que ces pièces doivent être régulièrement entretenues ? Oui, c'est même un des inconvénients de la MCC ? Y a-t-il des balais-collecteurs dans une MAS ? On a alors été voir les MAS du labo --> Oui, il y en a, mais elles ne servent que pour le démarrage et s'usent donc beaucoup moins vite.
Il m'a demandé plein d'ordres de grandeur dans le schéma équivalent (impédances mais aussi courants cf. les labos). Il m'a demandé où sont les pertes fer et les pertes mécaniques là-dedans. Elles sont modélisées directement dans la tension induite dans le rotor.
Il m'a ensuite posé des questions sur quels essais effectuer pour déduire la valeur des pertes (je devais repasser les labos). Pour les pertes Joule on les mesure directement en faisant juste passer un courant dans les impédances. Pour les pertes mécaniques et fer, on ne peut pas les séparer --> on injecte une certaine puissance dans le rotor, connaissant maintenant les pertes Joule, on peut les déduire en calculant la puissance E.I. Il faut encore pouvoir y soustraire la puissance fournie à la charge, pour cela il faut calculer la vitesse de rotation (faisable avec des appareils peu coûteux) et le couple produit.
Enfin, il m'a demandé quel est l'effet de l'ajout d'un couple résistant constant. Il faut utiliser l'équation J d?/dt = C_em - C_r. Il y a une évolution linéaire de la vitesse. "Et après ?" La tension induite diminue donc, ce qui fait augmenter le courant I_a. L'augmentation de I_a provoque l'augmentation de C_em et on a donc un nouvel équilibre. Il m'a demandé pour quels types d'applications concrètes cette propriété est intéressante. --> Celles où la vitesse doit rester constante malgré un changement de charge. Ex : un mixer qui fait de la mayonnaise.
Voilà, globalement il est très sympa mais cherche à voir si vous avez compris et n'hésite pas pour cela à vous déstabiliser en posant des questions sur des choses qui paraissent évidentes pourtant. Il m'a fait ça une 1e fois et je me suis fait avoir, après quoi à chaque fois que j'avais un doute je lui demandais quelques secondes de réflexion. N'hésitez donc pas à le faire. Lorsqu'on se trompe ou qu'on est approximatif, il donne beaucoup d'explications. Écoutez-le attentivement et n'hésitez pas à rebondir ou à reformuler histoire de montrer que vous avez bien compris ce qu'il a dit.
Pour étudier ce cours, il faut clairement en avoir une très bonne vue d'ensemble. Il ne faut pas tout connaître par cœur mais être capable de redonner un raisonnement en jetant un coup d'œil rapide aux équations du cours. Pour cela utiliser des post-it, c'est super efficace, sinon ça sert à rien d'avoir son cours car ça le fait pas trop de le feuilleter devant lui.
Bonne chance.

ELEC-H-300 - 25 Jun 2010

Bonjour,
pour l'oral d'elec H300 & elec H308,
j'ai eu comme question:
1) Trouver l'expression du couple mécanique en fonction des grandeurs electriques dans une MAS.
Le développement se trouve dans le cours page 5.51 et 5.52. Je n'ai pas retrouvé les pages
donc j'ai fait les développements avec lui. Ensuite une fois l'expression du couple trouvé,
il pose des sous questions comme: le couple mécanique est directement proportionnel aux
pertes joules, ça ne vous parait pas bizarre? Oui c'est bizarre car on peut être tenté de maximiser les
pertes pour maximiser le couple ce qui baisse le rendement. Il faut donc plutôt lui dire qu'on
minimise g le plus possible(asynchrone mais très proche du synchronisme) comme ça le couple sera grand
même pour des valeurs de pertes négligeables.
3)Il demande ensuite comment partir du couple en fonction de I2 pour arriver au couple en fonction de la
vitesse de rotation lorsque V1 est constante.Partir du schéma équivalent 5.6-16 puis utiliser la formule
5.6-44.
3)Il demande les ordres de grandeurs de tous les paramètres du schémas équivalent d'une MAS.
J'ai appris que la résistance fictive valait à peu près 1 pu.
4)Pour les compléments il me demande d'écrire les équations du load flow d'un réseau à 2 noeuds.
Le prof est calme, très efficace dans ses explications, il fait attention à tous ce que vous dites et ecrivez, et il vous donne des pistes.
il explique beaucoup des choses donc c'est aussi l'occasion pour apprendre.
Soyez très attentif à ses explications car il veut voir jusqu'où vous pouvez comprendre.
Ne dites pas de conneries car ça fait perdre beaucoup de points(En particulier pour les EM).Surtout ne pensez pas que c'est gagné ou perdu d'avance, quelque soit vos points d'ecrits, l'oral peut tout changer.

ELEC-H-300 - 23 Jun 2010

salut tout le monde!
alors moi je suis passée il y a un petit temps mais bon mieux vaut tard que jamais..
j'ai eu une discussion sur les moteur série universels(fonctionnement en courant alternatif) qui se trouve tout à la fin du chap.4 (MCC)
puis il m'a demandé de pareler sur la MAS et plus précisément sur comment trouver la tension au stator en fonction du courant qui y circule. Là je lui ai parlé de la section p. 5.54 (début de la discussion dur le diagramme du cercle) et puis il m'a trop cuisiné sur la compréhension de l'appliaction du théorème de Thévenin(fig 5.6-16 elle est à bien comprendrea apparemement car j'ai pas mal pataugé dessus pour l'expliquer!!) puis dire des généralités sur le diagramme du cercle qu'est ce qu'il nous indique, et les résultats qu"on peut en tirer..
après voyant ma note de complément qui était très basse, il m'a posé comme question un petit exercice d'une ligne en PI qu'il a tracé vite fait à la main et m'a demandé de trouver le résoudre pour obtenir quelques grandeurs caractéristiques..bon c'est du live (pas de temps de prépa) donc la moindre faute de distraction et il m'a cuisiné dessus..
attention vraiment à ne pa dire n'importe quoi trop vite car avec lui ça pardonne pas..et une fois qu'il trouve une faille..il plonge dedans!
bon courage à tous pour la fin de cette session...

ELEC-H-300 - 27 Apr 2011

CC
j'ai eu les pertes et rendements pour transfo mcc et mas.
j'ai commencé par expliquer les différentes pertes dans les machines (fer, cuivre et pour les machines tournantes, des perte rotation)
il m'a demandé d'expliqué les pertes fer..
je crois qu'il voulait que je lui explique en détail les causes des pertes par hystérèses et par courant de foucault mais au final c'est plus lui qui m’a expliqué.
Il m'a demandé comment réduire c'est pertes (j'ai di qu'il fallait mettre des tôles de fines épaisseurs séparées par un isolant, et il m'a demandé quel isolant? (je crois pas qu'il s'attendait à une réponse mais en fait c'est du verni)
Pour revenir au différent rendement j'ai fait les 3 schéma équivalent et il m'a demandé les ordres de grandeurs et les significations des différents éléments.
il m'a demandé si dans un mcc il y a des pertes fer?
j'ai di oui et il ma répondu, "pourtant c'est du courant continu..."
en faite comme le rotor tourne dans un champ magnétique, il voit un champ variable, donc il y a des pertes fer.
et il m'a dit, "pourquoi alors elles ne sont pas représentées sur le schéma équivalent de la mcc?"
L'élément "e" du schéma équivalent dépend du flux donc c'est un éléments qui tiens compte en quelque sorte des pertes fer mais pour être complet il faudrait mettre une résistance en parallèle avec 'e'... c'est lui qui m'a expliqué tout ça..
Il veut voir que vous avez étudié son cours et comprenez un minimum de choses mais il m'a clairement di qu'il été conscient qu'on en apprenait autant pendant l'exam que pendant son cours.
Et comme tout le monde le dit, il côte très large.

ELEC-H-300 - 21 Jun 2010

CC
[1] Il m'a dessiné une noyau de fer en forme de ? avec une bobine entourant la partie du milieu. On applique une tension a la bibine, modéliser le comportement de la bobine. Il faut considérer l'hysterèse. J'ai d'abord essayer de représenter le circuit magnétique par réluctance etc mais il voulait pas car c'était linéaire. Ensuite j'ai été voir du coté des transfo avec les courant de magnétisation et pertes par courant de foucault. C'est le truc particulièrement bien expliqué page 3.9 (graphe 3.3-7)
Il m'a ensuite très bien expliqué ce qui est expliqué dans son cours.
[2] MAS au démarrage...
Voilà donc première question bien chiante mais il a coté biiiiiiieeeeeeeeeeeen large.

ELEC-H-300 - 21 Jun 2010

CC
Que pouvez vous me dire du couple dans les machines électriques? Comment les calculer dans le cas de la MCC et dans le cas de la MAS? donc là comme ca été dit dans d'autres postes on parle de Laplace et on fait un bilan de puissance dans les deux cas.
Sous-questions :
Lorsque je fait le développement pour la MCC il me demande pourquoi Ve.Ie n'intervient pas dans le bilan des puissances : il faut simplement dire que cette puissance est entièrement perdue en puissance joule donc elle n'intervient pas directement.
Lorsque j'aborde la mas il me demande pq mu²(1-g)r2 I2'²/g est la puissance éléctromécanique ; donc là il faut dire qu'on fait un bilan de puissances et donc forcément la puissance restante est la puissance éléctromécanique (il faut lui montrer toutes les pertes, notamment les pertes joules dans Rm); il demande également d'où vient le terme mu²1-g/g r2. Là il faut simplement dire que justement pour faire apparaitre la puissance perdue au rotor (mu²r2) on ajoute en série la résistance mu²1-g/g r2. Et donc on voit bien qu'en additionnant ces termes on retrouve le terme mu²r2/g qu'on avait obtenu lorsqu'on était arrivés au schéma équivalent.
Lorsqu'on montre le terme de perte joules dans rm il demande que représente cette résistance, il faut dire que c'est une résistance fictive qu'on introduit pour modéliser les pertes magnétiques dans le circuit de magnétisation.
Après avoir obtenu le couple dans le cas de la MAS il me dit que c'est bizarre que le couple soit proportionnel aux pertes. Il faut lui répondre que c'est pour cela qu'on travaille près du synchronisme (g proche de 0) et donc le terme en 1-g/g est très grand ce qui permet d'avoir un couple important.
Voila il est vraiment cool, et un conseil ne comptez pas trop sur votre cours parce que devant lui ça le fait pas d'aller chercher dans son cours alors qu'il est assis devant et qu'il regarde.

ELEC-H-300 - 20 Jun 2010

EM
Première question :
On à une source qui alimente un transfo Ynd, à la sortie du transfo un défaut monophasé se produit. Quel sera le courant de défaut ? Il sera nul en raison du couplage du transfo. Voir pages 3.52 et suivantes [effet du couplage sur l’homopolaire]. Dans les petites questions annexes il y avait notamment les raisons qui font que dans un 3 colonnes on a un Xm homopolaire très faible [flux forcé, les flux se referment dans l’air].
Deuxième question :
On tire un câble depuis une sous station, aucune charge n’y est connecté. Comment sera la tension au bout du cable? Elle sera plus grande en raison de l’effet Ferranti. On a ensuite discuté des différentes valeurs des paramètres L et C entre câbles et lignes.

ELEC-H-300 - 19 Jun 2010

Non-EM :
Il m'a demandé de retrouver le couple dans une MCC et une MAS.
Il faut donc pour la MCC faire la démonstration avec les puissances : puissance absorbée est égale à puissance à l'arbre plus les pertes, et on retrouve la formule Cem=K*phi*iA.
Pour la MAS, il faut partir du schéma équivalent.
Il m'a aussi demandé en quoi sont faits les balais, c'est du graphite.

ELEC-H-300 - 18 Jun 2010

question 1
connaissant les puissances reactive et active de la charge
pour un transformateur 15000V/300V et de puissance donnée quelle est la vraie tenstion qu'il faut au primaire pour avoir une tension au secondaire de 300V ? la réponse se trouve dans la construction en phaseur à la page 3.29 (je n'ai pas pu répondre)
question 2
comparer le courant d'armature à l'arrêt et en rotation d'un MAS

ELEC-H-300 - 18 Jun 2010

J'ai eu une question très générale sur les rendements et les types de pertes dans les trois machines électriques : MCC, MAS et Transformateur. J'ai du donner plein d'ordre de grandeur, sur les rendements et les pourcentages de tout les types de pertes. Bien connaître les ordres de grandeurs des impédances dans les schémas équivalents de toutes les machines. Il m'a demandé plein de petits calculs, du style comment calculer les impédances de magnétisation dans un transfo, si on connait la puissance, le courant et la tension. Il m'a aussi demandé en quoi sont fait les balais--> en graphite

ELEC-H-300 - 18 Jun 2010

Question 1
A partir de la matrice 6x6 du chap 5, et en connaissant les inductances et mutuelles, retrouver les caractéristiques de la MAS (--> schéma équivalent).
Question 2 pour les EM
En imaginant une ligne sous terraine partant du cimetière d'Ixelles jusqu'à l'ULB, et en connaissant les graphiques des consommations de courant des années passées, établir un raisonnement sur le choix de la section du câble. (--> 15 derniers pages du chapitre 13)

ELEC-H-300 - 17 Jun 2010

Question 1 :
Expliquer d'où proviennent les couples dans les machines électriques tournantes (MCC et MAS) et faire les démonstrations pour arriver aux formules du couple en fonction du courant.
Questions subsidiaires :
- comment faire pour diminuer la vitesse de rotation dans une MCC à 50 tr/min (=diminuer Val)
- dans une MAS, pq on travaille près du glissement nul

ELEC-H-300 - 16 Jun 2010

Question 1 :
Il me met un transfo Ynd11 ou la phase a est mise à la terre et demande de calculer le courant de défaut. Il insiste sur les schémas équivalent homopolaires, directs et inverses, le déphasage, l'indice horaire, etc.
Question 2 :
La MAS, il demande le schéma équivalent, la valeur du courant à rotor bloqué, la différence si on met un rhéostat au rotor ou au stator, il en vient à la caractéristique mécanique et le diagramme du cercle pour expliquer pourquoi l'ajout d'un rhéostat au rotor ne change pas le couple maximal et augmente le couple au démarrage.
Question 3 :
Rapide question spéciale EM, un câble est tiré d'un transfo jusqu'au bâtiment U, est-ce que la tension au bâtiment U est plus ou moins élevée lorsque le câble est à vide.
Le prof est sympa, il explique beaucoup de trucs pendant l'exam, j'y suis resté une heure, mais le temps passe vite, comme tout le monde le dit, il cote large. Ne sachant plus trop ou se trouvait la réponse dans le cours pour la question 1, j'ai refait le développement de mémoire mais je ne sais pas s'il préfère qu'on laisse le cours de coté ou s'il s'en fout.
Bonne chance pour les suivants

ELEC-H-300 - 16 Jun 2010

Question 1: Expliquer la méthode générale pour caractériser une machine électrique. Donc c'est le début du chapitre 2 avec la méthode des circuits et des champs. Ce qu'il attend, c'est un petit développement pour arriver à la tension de sortie quand on applique une tension d'alimentation.
Question 2, pour les EM: il donne un transfo triphasé à 3 colonnes YNd1 et il me demande de lui parler du comportement quand on s'intéresse à la tension homopolaire.
Il est cool et j'ai eu 12 sans trop comprendre comment j'avais autant de points mais je ne m'en plains pas 😀

ELEC-H-300 - 14 Jun 2010

Passé le 14 juin, non-EM (info).
1) Il dessine un barreau de fer cylindrique de section S dont les extrémités sont reliées par 2 demi-cercles de rayon S/2 (un peu la forme d'un volant quoi). Autour du barreau central il met une bobine de N spires. Il dit qu'il connait tous les paramètres, ainsi que la courbe d'hystérèse. Il demande alors de créer un modèle pour représenter ce phénomène, pour une tension continue et alternative à la bobine.
Il fallait donc faire un schéma équivalent du phénomène (une résistance R1 pour les pertes dans le fil, en série avec une R2//L , où R2 représente les pertes par hystérèse et L l'inductance). Pour arriver à ce résultat, il fallait faire tout le développement mathématique qui a mené à ça: partir de la tension V = RI + dPsy/dt , puis psy = N.phy (et dire qu'à ce moment on fait l'hypothèse qu'il n'y a pas de flux de dispersion), puis le phi devient un B*S si la section est constante, on intègre le tout par rapport au temps et le V est donc un sinus. Il faut ensuite décrire le comportement du courant: le courant total est la somme d'un courant en phase avec la tension (pertes par hystérèse) et d'un courant en phase avec le flux (courant magnétisant), et comme on a une somme de courants, c'est équivalent à une R en parallèle avec une L.
Ensuite il m'a demandé des ordres de grandeurs relatifs sur les différents éléments de ce schéma.
2) Il me demande toutes les manières de modifier la vitesse d'une rotation d'une MCC. Ensuite il me demande pourquoi une augmentation du flux fait diminuer la vitesse (là je me suis basé sur les équations constitutives). Pour finir, si on augmente le flux de 10%, il me demande quelle sera la variation sur la vitesse de rotation. (==> environ 10% également)
J'ai pataugé sur la 1ère question, mais il m'a souvent tendu des perches pour me relancer (et il apprécie qu'on accroche, finalement je suis arrivé à ce qu'il attendait). Pour la 2ème question je m'en suis sorti correctement. Au final, j'ai eu 12 pour l'oral.
Le prof est vraiment sympa et cool, il tente souvent de nous ramener sur le chemin quand on est perdu (mais y a intérêt à embrayer alors).

ELEC-H-300 - 14 Jun 2010

passé le 7 juin :
Question sur le cours "normal" :
Comment on produite une force avec les moteurs éléctriques ?
Pourquoi les moteurs électriques sont basés sur l'induction et pas sur la capacité ?
Développer et expliquer comment calculer le couple d'une MCC et d'une MAS.
Question sur le cours spécial EM :
Expliquer l'effet ferranti.
Le prof pose la question sous forme de "si je met un câble à une centrale jusqu'ici (et que la tension à la centrale est de 5000V) et que je ne tire aucun courant j'ai une tension plus élevée, moins élevée ou la même ?

ELEC-H-300 - 14 Jun 2010

EM
Il m'a demandé cmt varie le courant dans une MAS donc le diagramme du cercle. Il faut bien comprendre ttes les étapes et noter les trucs un peu délicats car c'est tjs moins évident pdt l'examen que chez soi.. Sinon sur le diagramme, il demande vrmt tout donc chaque point particulier, à quoi ca correspond, cmt on trouve le rayon du cercle, est ce qu'on peut se trouver en ce point X (il y a p-e une valeur de g qui y correspond mais physiquement ca représente rien), il faut savoir que pour être en génératrice il faut que I soit déphasé de plus de 90° par rapport à V et ca correspond à un g<0. Est-ce qu'on peut utiliser la MAS en génératrice? J'ai dis que au rotor si on mettait une charge électrique comme le rhéostat aux labos on pouvait voir ca comme une génératrice ms que la tension récupérée a une fréquence gw donc que c'est pas génial, il faut rajouter un redresseur ou un truc du genre pour retourner à 50Hz et pouvoir l'utiliser. Ca il a bien aimé je crois et m'a raconté que c'était utile par exemple pour les éoliennes qui produisent à vitesse variable et puis j'ai pas tout suivi.. Et c'est tout, pas de question sur les compléments 🙂
Et un pti conseil pour ceux de l'année prochaine, ca aide vrmt d'avoir bien réussi l'écrit, il est limite aussi important que l'oral

ELEC-H-300 - 14 Jun 2010

EM
Meme question que l'année passée, réaction d'induit dans mcc, tous les commentaires ont déjà été faits et je gère pas plus que ça donc je le mentionne juste pour les statistiques de questions 😀
Et en compléments il m'a demandé d'appliquer les éq du load flow dans un ptit exercice tip top comme en tp, probablement parce que j'avais raté l'écrit d'exos 🙂
N'étudiez pas le cours juste en lisant et comprenant, ca ne suffira pas, il faut retenir un max de trucs, pouvoir expliquer tous les phénomènes physiques sans regarder dans son cours, mais pas besoin de retenir les développements mathématiques, ça vous pouvez les ressortir du cours pour lui montrer (vous gagnez plus de points si vous êtes capable de refaire les calculs en live ceci dit 🙂 )
Si vous pouvez tout expliquer physiquement, vous avez très peu de risque d'échec. Je gérais pas du tout les éq, et j'ai même buggé sur le load flow qui était bidon et que je referais les yeux fermés mnt, mais il m'a dit qu'il avait vu que je gérais bien les phénomènes physiques et que donc il me mettait 10 à un oral qui pour haelterman aurait eu -2, pour sûr 😀

ELEC-H-300 - 8 Jun 2010

bonjour à tous
alors, l'oral de maun:
je suis arrivé dans son bureau, et lui, très posé me demande de lui expliquer comment fonctionne un transfo triphasé YNd11 en sachant qu'on lui applique tantot un tension directe, tantot un tension inverse et finalement une tension homopolaire (question pour EM quoi): en deux mots, il faut savoir faire les schémas équivalents, lui expliquer quelle tension on a à la sortie (avec le mu=N1/N2 * racine(3)* exp(-j.theta) ), expliquer avec les dessins des bobines pourquoi il y a un déphasage, comment faire en sorte qu'au lieu d'avoir 11, on ait 1, lui dire et lui expliquer qu'il n'y a pas de tension de sortie au secondaire (cf. cours)... donc voila, pas super compliqué, je me suis juste embrouillé avec la tension en inverse et comment cabler pour passer en indice horaire 1 mais au final il etait satisfait, mais il le laisse pas fort transparaitre (j'ai juste vu sur son bloc note : "Transformateur : OK")
Ensuite, MCC, lui donner et expliquer les 4 equations qui caractérisent une MCC et ensuite lui donner et expiquer les courbes qu'on a vues au cours pour un moteur serie. Au fait, là, j'avais mal étudié la matière car même si je connaissais les courbes et savais les expliquer, je ne savais pas comment y arriver et expliquer vraiment leur forme. Il attendait juste que je parte de la page précédente (tension eg en fct de ie) pour ensuite utiliser les 4 équations pour lui montrer la raison de l'évolution des courbes de cette manière là.
voyant que j'avais eu un peu du mal, il me demande pourquoi on utilise plus de MCC pour les trains alors qu'il y a beaucoup d'avantages. J'explique que ces moteurs sont plus chers, qu'il faut entretenir les collecteurs, que les lames ne peuvent pas supporter de trop grandes tensions, etc, etc.
Ensuite il me demande l'ordre de grandeur de puissance qu'il faut pour un TGV. Sur le coup aucune idée, alors il me demande pour une voiture, ca je savais que c'etait entre 50 et 150 kW selon le modèle. de cette observations, il me demande d'en déduire la puissance pour un train et là, au feeling, je lui dis 10 MW et c'était juste!
donc voila, en conclusion, je me suis pas trouvé excellent, loin de là mais ce cher maun met très à l'aise, à un ou deux moments, j'ai dit que je ne savais pas et là, il commence un peu à expliquer pour ensuite poser une nouvelle question et voir si on a compris.
il a apprécié que je dise que je ne savais pas plutot que de dire des conneries donc voila, vraiment sympa le prof et en plus il cote cool donc courage à tous ceux qui doivent encore le passer!

ELEC-H-300 - 11 Sep 2009

pour EM -> ayant réussi l'oral en juin, j'ai eu le droit de ne présenter QUE la partie labos+exos en deuxième sess. pour les labos, j'ai eu des questions sur tous les ordres de grandeurs dans les schémas équi du transfo et de la MAS. Il a fallu aussi en tirer quelques conclusions (ex : Rp << Xm car comportement essentiellement inductif pour cette branche). il m'a aussi demandé comment mesurer concrètement tous ces paramètres.
Pour les exos, j'ai un truc niveau BA1, on a une résistance et une inductance en //, on donne voltage, ampérage, fréquence et puissance active, il faut calculer la valeur des paramètres ... juste faire attention au phaseur mais sinon rien de vraiment bien compliqué.
Bonne merde aux suivants.

ELEC-H-300 - 2 Sep 2009

Pr EM, Pr ceux qui sont encore en 2eme sess, jai eu les avantages et et les désavantage de ia sur la mcc et le déphaseur en complément
Meme question que : Thibaut duchene

ELEC-H-300 - 1 Sep 2009

😮 salut!
j'ai eu comme question : machine asynchrone, calculer le courant I1 en fonction de la tension et de la vitesse si on connait tout les paramètres de la machine
j'ai parlé un peu du diagramme du cercle et de sa construction ...
peut on la faire marcher en génératrice ? comment ? 😮 c'est a peu près tout ^^
bon ca a pas été super mais j'ai mes points...
prof sympa, no stress de ce coté la
bonne merde 😮 et BONNE VACANCE ! (si, comme moi, vous êtes en vacance)

ELEC-H-300 - 29 Aug 2009

Pour juin :
Examen non EM :
Je vais essayer de retranscrire quelques sous-sous-questions dont je me souvienne, et parfois des éléments de réponse approximatives. Ça doit p-e paraitre un peu brouillon.
1) MAS : connaissant tous les paramètres de la machine, toutes les inductances, résistances, etc. comment établir un schéma plus simple. Je lui montre la figure 5.6-14 page 5.54, il me dit que c'est la réponse, et demande comment l'obtenir à partir des données page 5.28 et 5.29.
Voyant que j'ai un peu de mal, il me pose des questions sur les équations page 5.28, c'est quoi Pm dans la première, c'est quoi petit lA (inductance de dispersion), pourquoi - 1/2 dans la deuxième (ça j'ai retenu, on prend la mutuelle entre A et B, donc le flux de l'une qui va dans l'autre, et les phases sont décalées de 120°, on prend donc le cos de 120° = -1/2), ensuite c'est quoi petit lA prime (alors ça je sais plus du tout même sur le coup j'ai pas trop compris).
Ensuite c'est quoi le cos theta dans 5.4-31, et pourquoi après on a des 2pi/3.
J'ai dû parlé un moment donné de champ tournant je ne sais plus trop quand.
Ensuite il m'a demandé, si le flux valait 1 dans une phase, que vaut le flux total, la réponse se trouve en traçant les flux en fonction du temps pour les trois phases, au moment où une est maximale, les deux autres sont à -1/2 et la réponse c'est 1 - (2*(-1/2)) = 2
Il m'a demandé si on alimente le stator et que le rotor est ouvert de décrire le courant au stator en fonction de la tension, en gros c'est figure 5.1-1 page 5.43, il faut un peu expliquer.
Je me rappelle qu'on a parlé du déphasage 5.6-14, qu'il est dû au fait que les phases au stator et au rotor sont décalées et que donc le flux tournant est maximal d'abord dans l'un des deux, puis dans l'autre plus tard, d'où le déphasage.
Ensuite j'ai du parler de l'état du circuit lorsque le rotor est ouvert figure 5.6-7, il m'a demandé d'en parler un peu, expliquer comment changeait le courant du stator en fonction de g (ne change pas si j'ai bien compris), ainsi que d'autres valeurs comme la tension au rotor je pense.
Il m'a aussi demandé si le rotor tourne à 40 Hz et on alimente le stator en 50 Hz, quelle serait la fréquence électrique au rotor.
Dans les explications, il aime souvent revenir sur l'explication réelle avec ce que font les flux.
Pour la question initiale qui était de simplifier, il faut entre-autre utiliser le fait que c'est du triphasé équilibré et que donc la somme des courants des 3 phases est nulle. De plus, la mutuelle AB et la même que celle AC je pense, et donc avec encore d'autres hypothèses dont je ne me rappelle pas, on arrivait à simplifier la mega matrice 5.29 en un schéma équivalent beaucoup plus facile.
2) On a un MCC et on aimerait diminuer la vitesse de 10%. Il faut un peu jouer avec les formules générales du MCC, surtout ne pas oublier l'hypothèse que les variations mécaniques sont lentes devant les électriques (comme on avait fait au labo).
Il m'a posé quelques sous-questions sur l'interprétation des formules, par exemple pourquoi la vitesse diminue lorsqu'on augmente le courant d'excitation.
La réponse pour la variation de vitesse, ça devait être de diminuer la tension d'alimentation de 10% je pense, comme avec un VNTC au labo. Augmenter ie n'est pas une bonne solution car ça fait des pertes en chaleur importantes.
Pour septembre :
Toujours non EM :
Je suis le dernier à passer ce samedi matin, il me dessine un schéma avec une bobine et un circuit magnétique, et me dit qu'on connait toutes les valeurs nécessaires sur les deux circuits (longueurs, surfaces, rho, mu, etc.), et me demande d'exprimer les grandeurs entre-elles, en particulier le courant dans le circuit électrique avec le flux, dans le cas d'une tension continue, et d'une tension alternative, d'abord dans le cas parfait, et ensuite dans le cas avec hystérèse. De là, on a refait environ tout le développement du début de la partie transfo pour arriver au graphique 3.3-7 (courant absorbé par la bobine) et au schéma équivalent un peu plus loin 3.3-9. Sur le 3.3-7 il m'a demandé et puis expliqué comment passer du graphe de gauche à celui de droite (il faut suivre la courbe d'hystérèse à gauche, on voit quand i augmente on l'augmente à droite, "point par point" pour toute la courbe en parcourant l'hystérèse dans le bon sens), et ensuite comment passer de celui de droite à un schéma équivalent plus simple. On a également parlé des harmoniques à cet endroit (en fait la courbe I fct de t n'est pas un sinus sympa comme la tension, et on aimerait s'en rapprocher, si on a un sinus on pourra symboliser par une résistance (cas de i de l'hystérèse), et si on a un cos par une inductance (cas de i de magnétisation), on somme les deux c'est de là qu'on tire le schéma équivalent avec une résistance en parallèle avec une inductance.
Il pose beaucoup de petites questions de compréhension sur tous les formules et les graphiques. En particulier, on a pas mal travaillé sur un schéma équivalent proche de celui 3.4-12, notamment en grandeurs réduites.
On a aussi parlé du transitoire, du courant à l'enclenchement qui peut augmenter énormément en fonction du moment où en enclenche, ou être directement en régime.
Il n'hésite pas à nous expliquer ce qui ne va pas pour pouvoir mieux nous reposer une question dessus après et continuer l'examen. Si on s'intéresse et qu'on comprend ce qu'il dit il le verra et ça devrait aller.
Ensuite, il m'a raconté pas mal d'anecdotes très intéressantes pendant pas mal de temps, je me demandais quand il allait me poser une deuxième question sur les machines (je devais repasser le cours + les labos quand même), pour finalement me dire après 1h qu'on en restera là. Il me met très agréablement 12, en précisant qu'il a été gentil dans le cotation, et qu'en plus son niveau d'exigence est bien inférieur pour les non EM (ce n'est un secret pour personne). En gros si j'avais été EM et que ce n'était pas samedi fin de matinée j'aurais pas eu plus que 8 quoi (même si finalement après avoir écrit ceci je me rends compte que j'ai appris pas mal de trucs et qu'on n'a pas fait si peu de matière que ça ne m'a paru).

ELEC-H-300 - 27 Jun 2009

bon je poste ma question même s'il est un peu tard mais bon mieux vaut tard que jamais .
1ère question : courant d'armature dans une MAS ( diagramme du cercle, que représente k, pourquoi on multiplie par k^2...)
2ème question : déphaseur qui ferme la boucle belgique, pays-bas et allemagne .

ELEC-H-300 - 25 Jun 2009

MCC : pourquoi e est constant si Ia vaut zero? ( voir figure 4.1-18 si plein de spires)
Que se passe-t-il si on ferme le circuit du rotor et que Ia commence à circuler? (champs induit)
e augmente-t-il ou diminue-t-il? ( diminue car saturation du fer --> fig 4.2.6)
Quelle est la forme du champs? (figure 4.2-6)
Comment avons nous calculer le champs d'induit ? (partir de intégrale de H dl = NI ... H=0 dans le fer, donc seul l'entrefer compte. Après calcul, faut retomber sur la formule 4.2-3)
Tracer les lignes de champs d'induit (fig 4.2-5)
Que signifie le phi dans e=K*phi*omega? (pour quelle spire? c le flux utile par pole pour les spire pres des balais car au centre, le champ est nul)
Et 2-3 autres questions dont je ne me souviens plus
MAS : shéma équivalent : quelle résistance varie avec la vitesse? (pas pris le bon schéma donc je ne l'avais pas vu. Il faut regarder la fig 5.6-14 et c la résistance mu²*r2*(1-g)/g)
A quoi correspond cette résistance? (à la puissance mécanique)
Faire un bilan des puissance dans le shéma (perte + puissance méca)
Sinon, il est franchement cool. Il explique bien ce qu'on a pas compris et cote assez large (pour les non-electromec en tout cas 🙂 )
Bonne chance pour les derniers

ELEC-H-300 - 24 Jun 2009

1) MCC : Il m'a demandé de lui expliquer tout les effets du courant Ia, courant d'armature (+avantages, désavantages,...). Alors la pas très compliqué, vu qu'il avait dit MCC j'avais sorti mon chapitre 4 et en survolant la table des matières j'ai vu que cela se trouvait texto dans le cours 😀 J'ai donc ouvert mon cours et je l'ai parcouru avec lui, lui expliquant ce qu'il voulait et parfois il prenait une page et em demandais d'expliquer un schéma ou autre... EN gros pas très compliqué quoi, dès qu'une réponse ne le satisfait pas il explique lui même ou essaie de vous tirer les vers du nez ...
2)Question sur le complément , Il voulait que je lui explique ce qu'était un déphaseur et comment cela marche... Il s'agit bien de l'espèce d'hexagone dans le chapitre 12 et il veut qu'on comprenne bien comment ça marche, genre savoir lui expliquer le schéma avec les 3 colonnes et les 6 bobines qui se trouvent en série...
Pour cette question la j'ai bien merdé, j'avais aucune idée de comment cela marchait ce truc, mais quand il a vu que je pataugeais il a essayé de me faire devier et m'a beaucoup plus expliqué que ce que je lui ai dit...
En gros j'ai pas trouvé l'oral très difficile, si vous connaissez rien mais que vous avez une petit idée de la compréhension du phénomène qui est derrière il est tout content... Il cote très large , j'estime pas mon oral à plus de 12 et il m'as mi 15 😀 Ha oui, il est super sympa je trouve et met franchement à l'aise 😀

ELEC-H-300 - 24 Jun 2009

Passé ce matin 8h00 et je suis resté en tête à tête avec lui pendant presque 1h !!!!(il m'a fait remarqué ma lenteur à la fin de l'exam).
MAS : Partant de toute les données connues (résistance,inductance,....) établir le schéma équivalent de la machine. Commencer par faire le dessin des bobines stator et rotor et de là obtenir les valeurs des différentes inductances, mutuelles entre phases stator-stator et stator-rotor. Mettre tout ceci sous forme matricielle et ensuite développé la 1ère ligne ect... Alimentation par le stator et rotor ouvert, les hypothèses (Ia+Ib+Ic=0 au stator) le reste est expliqué dans le cours! La résistance qui "dépend" du glissement et qui se développe en puissance électromécanique ( comment sait-ont que ces de la puissance mécanique .... bilan de puissance => le reste est forcément de la puissance méca). Comparaison avec le transfo + ordre de grandeur + interprétation des éléments de la MAS ( X1m est plus faible dans MAS que dans transfo car entrefer ) ordre de grandeur de X1m par rapport a celui du transfo (20 à 30 x plus faible)
Compléments : Lord-Kelvin comment obtenir l'optimum économique ( il m'a expliqué ce qui était en italique dans le cours alors que j'aurais bien voulut l'expliquer car je connaissait 🙁 ) en fait il voulait savoir comment on arrive a cette conclusion : tu fait la somme des dépenses, tu dérive et t'annule => ta une conditions je lui dit. On dérive par rapport à quoi ? section du conducteur.
Le prof pose beaucoup de sous-questions et reformule ces question si nécessaire. Il aide beaucoup et éclaircit tout ce qui peut nous paraitre obscur. Et il cote bien mais juste.

ELEC-H-300 - 23 Jun 2009

J'ai eu "qu'une" question mais bon comme c'est très vaste ca parlait de plusieurs chapitres. C'était un truc du
genre "Expliquer comment les machines électriques fonctionnent, sur quels phénomènes physiques ils se basent, expliquer les différentes méthodes de les étudier et appliquer le tout à une MCC et une MAS pour en calculer le couple électromécanique"
J'ai commencé par expliquer les lois de base, fmm, F=BIl, etc. Il interrompt souvent avec des petites questions du genre que signifient les différents termes de la loi,.. Puis j'ai dit que y a deux méthodes: celles des champs qui se base sur les phénomène physiques et celle des circuits ou on considère le système comme une boite et on regarde que les entrées et sorties. Il a dit alors dans cette méthode on ne détermine pas le champ d'induction B, comment on fait alors? On se base sur les impédances et mutuelles,.. Puis j'ai dit qu'on fait
des bilans de puissance dans cette méthode des circuits pour déterminer les différentes grandeurs. C'est à
partir de là que je me suis complètement embrouillé et que c'est lui qui m'a plus expliqué que moi à lui. Comme
il voulait les paramètres de la MCC et de la MAS, j'ai fait les deux schémas équivalents. Je lui ai fait un
bilan de puissances "général", donc en gros ce qui rentre est ce qui sort moins les différentes pertes (meca, Joule, fer (= magnétique = hysterese + foucault) et un peu expliqué. Il voulait alors savoir dans le schéma de la MCC ou étaient les pertes magnétiques? Elles sont déja inclues dans les différents termes (Re, Ra, Le, etc), alors que dans la MAS elles sont explcitement dans le terme Rp de la branche verticale. Il m'a aussi parlé de champs tournant et m'a montré comment dans la MAS ca se présentait (3 courants déphasés,..). Puis on est revenue à la question principale, il voulait l'expression du couple dans les 2 machines. Je savais pas trop alors je lui ai sorti les 4 équations de la MCC en espérant qu'il dévie. Il voulait alors que je lui démontre comment on les trouve...lol quoi. J'ai plutot fait un mix de ces équation pour arriver à une expression qui avait l'air de lui plaire et il a parlé un petit temps la dessus. Puis même chose pour MAS: j'ai expliqué ce que la résistance mu carré r2 (g-1)/g signifiat et que cette résistance fois I2 carré est nécessairement le couple transmis à l'arbre parce que tous les autres termes sont des pertes ou des dispersions et que le puissance injectée au stator doit bien ressortir quelque part. Puis, qu'est-ce que g, et pq il doit être petit mais non nul? Il m'a pas mal expliqué et fait une petite discussion sur g qui ne peut pas valoir n'importe quoi parce qu'alors une trop grande partie de la puissance part en fumée.
Voilà j'ai surement oublié quelques sous-questions mais c'est parce qu'il y en a beaucoup...
Après ca, il dit "on va en rester là, non?" -> ok. "vous etes satisfait de l'oral?" -> mmh...ca dépend de la
note! (en réalité j'avais pas dit des masses, donc moyen satisfait) Il rigole et fait "ah oui faut donner des
points maintenant... hmm... 14 ca vous va?" --> tout à fait! Sinon j'ai pas ouvert le cours une seule fois, n'ayant pas mis des post-it partout, me disant qu'il allait me demander si vraiment il veut une réponse.
Maun au début était "neutre", ni sympa, ni méchant, très calme. Dès que j'ai dit qqch de juste il est devenu
sympa et avait l'air d'apprécier, surtout quand j'avais l'air de comprendre ses explications. Donc c'est comme
on l'a deja dit de nombreuses fois, il cote tres large. Il a bien plus expliqué que moi j'ai parlé et j'ai su faire aucune démo. D'ailleurs il explique très bien, beaucoup mieux que dans son cours...
Sur ce, bonnes vacances 😀

ELEC-H-300 - 22 Jun 2009

1) Machine hétéropolaire décrite par le schéma 2.4-5 : calculer la f.e.m. apparaissant aux bornes du conducteur avec la méthode des champs et des circuits.
2) Transformateurs triphasés : pourquoi une transformation triphasé induit un déphasage? Bref développer tout le chapitre des transfo triphasés. Expliquer l'indice horaire. Donner les ordres de grandeurs des différentes impédances dans le schéma équivalent du transfo.

ELEC-H-300 - 22 Jun 2009

1) On prend une MAS, expliquez moi comment on caractérise le courant consommé par cette machine en fonction de son état : diagramme du cercle.
Expliquez moi comment on le construit. En quoi le point de fonctionnement A (avec phi min) est intéressant.
2) On prend une MCC, on fixe Val et Ve, on exerce un couple résistant de +10% sur l'arbre du rotor. que va-t-il se passer ? Utiliser les 4 équations fondamentales. On retrouve l'équilibre (avec légère baisse de la vitesse) qd Ia a augmenté de 10%
3) Expliquez moi l'indice horaire pour un transformateur.

ELEC-H-300 - 21 Jun 2009

1) toutes les courbes caractéristiques du mcc à excitation indpt + les 4 équations qui vont avec (savoir comment les trouver)+interprétation.
Sur la courbe C=f(Ia), pq la courbe se penche-telle un peu quand Ia est grand ? C'est du au flux démagnétisant du a la réaction d'induit. Expliquer ce dernier phénomène.
2)cplmt : Lord Kelvin
le calcul de la section se fait par la recherche d'un optimum économique. cad lorsque les couts d'investissement (proportionnel à 1/S) sont egaux aux couts d'utilisation (proportionnel à S).
Cout=a/S+bS.
dCout/dS=0 ssi S²=A/B ssi bS=a/S

ELEC-H-300 - 20 Jun 2009

Salut!
Je suis passé dernier parce que je suis arrivé dernier (30 min à l'avance mais dernier quand meme) donc fin de journée M Maun me demande de choisir une machine..cool!. J'ai pris la MCC:
Parler des différentes façons de régler la vitesse (Ie, Va) leurs avantages-inconvénients: Ie c'est limité, pour les deux il faut les "moyens" de changer la tension (lui dites pas transfo surtout lol mais plutot transfo à partir d'une tension alternative+redresseur de tension, electronique de puissance , installer un rhéostat oui mais on perd par effet joules etc.)
Puis est venu le moment de parler transfo. On a un transfo triangle étoile (connexion au neutre pour l'étoile) donner le schéma homopolaire...(ça c'était la joie mais au final il a expliqué et j'ai tout compris 🙂 )
Dans le schéma équivalent, donner les ordres de grandeur des éléments (petite astuce: la résistance des enroulements c'est pas toujours le plus petit alors en fait il m'a donné un tableau avec des valeurs de test de court circuit pour différents transfo et on voyait que le cos phi mesuré changait de 0,00.. à 0.9.. ce qui veut dire que l'impédance de dispersion était tanto composé par une résistance importante par rapport à l'inductance, tanto le contraire
Après ça... ben fini!! "ok on va s'arreter là parce que il se fait tard, surtout pour un samedi" donc j'ai pas eu de question sur les compléments ouéééééé!!

ELEC-H-300 - 20 Jun 2009

Hello,
Voici les questions principales que j'ai eues :
1) qu'en est-il de la réaction d'induit dans une MAS ? Est-ce qu'il y en a ? Si oui, cmt ça varie etc. Réponse en résumé : oui il y a de la réaction d'induit, le flux produit par le rotor vu du stator. Ce flux est tournant et tourne à la même fréquence que le flux produit par le stator.
Sous question : cmt se fait-il qu'il y ait une résistance qui dépende du glissement dans le schéma équivalent de la MAS ? --> elle dépend pas du glissement, on la décompose en 2 parties, càd mu²*r2 pour les pertes joules et l'autre en puissance électromécanique...
2) Transfo : cmt fait-on pour mesurer expérimentalement les pertes magnétiques dans le transfo? --> à vide. Cmt mesurer? --> Prendre les tensions, courants et puissance. Puis il a dévié sur le fait que le transfo ait ou pas des tensions équilibrées à ses bornes, ordre de grandeur de la puissance d'un gros transfo pour une ligne 400kV.
Après, il a dévié alors sur la partie complément, en demandant pourquoi la tension en bout de câble (et non ligne !!!) peut être plus grande qu'au générateur. --> effet puissance réactive, câble modélisé par capacité (--> y a du courant !!!)...
3) MCC, si on augmente Ve, que se passe-t-il? --> vitesse diminue. Et si on l'augmente de 10%? --> vitesse diminue de 10%.
Voilà, le prof est sympa, quand on voit pas trop ce qu'il faut répondre, il essaie d'aider en organisant un peu la réponse (par exemple pr la réaction d'induit ds la MAS...).
L'exam, c'est vmt une discussion avec le prof, il vous parle d'anecdotes comme au cours...
Bon courage à tous 😉

ELEC-H-300 - 20 Jun 2009

Salut
1) Comment arriver au schéma équivalent de la MAS en partant de la grosse matrice page 5.28, expliquer tous les éléments et ce qu'ils représentent physiquement (chaque terme L= l' + n²P)
2) MCC : Qu'est ce qui se passe quand on augmente le courant d'excitation de 10%? Se référer aux 4 équations de la MCC et jouer avec
Voila, le prof est sympa. Mais ne croyez pas que c'est gagné d'avance. Il est nettement plus sévère avec les EM qu'avec les autres!!!

ELEC-H-300 - 20 Jun 2009

Je suis passée ce matin:
1ère question: Comment varie le courant statorique en fonction du glissement dans une MAS. Il faut utiliser le diagramme de cercle puis lui expliquer toute sa conception. Avec des sous questions sur le schéma équivalent de la MAS et comment on a déduit que (1-g)/g*r2 représente la puissance électromécanique.
2ème question (EM): schéma de la page 40 du chapitre 12. Que peut-on déduire de ce schéma? J'ai dit qu'il fallait produire de la Préactive pour maintenir un certain niveau de tension à la charge quand on consomme une certaine Pactive et là il a direct dévié sur des sous questions (comment y arriver? si on n'a pas de charge quelle est la tension au récepteur,...)
3ème question: il est alors revenu au cours général et m'a demande comment regle-t-on la vitesse d'un moteur CC Shunt, série (et de dire si une des 2 méthodes était plus efficace surtout à faible vitesse) et de donner l'influence du facteur de shuntage+de Va sur la caractéristique mécanique du moteur série.
Voilà voilà, bon courage à tous!

ELEC-H-300 - 20 Jun 2009

Hello tout l'monde!
Bon, j'ai eu exam lundi passé, mais mieux vaut posté ma question tard que jamais!
J'suis arrivé là-bas hyper-stressé parce que je gerais pas du tout ce cours, malgré l'avoir bossé pas mal de temps...
J'entre, première question : Comment varie le courant statorique en fonction de la vitesse dans une MAS?
Là je lui dit que c'est grâce au diagramme du cercle, j'lui explique en une phrase en gros comment ça marche...
Puis il me demande à quoi correspondent les éléments du schéma équivalent, je me débrouille plus ou moins (sauf que je cafouille quand il me demande si X1 est l'inductance de la bobine => réponse : non, juste une partie ; puis il faut justifier O_o )
Puis il me demande de démontrer, à l'aide du cours, comment on arrive au diagramme du cercle. J'en savais rien, j'avais lu et pas compris... J'lui dit d'entrée de jeu que j'ai lu mais pas compris... Là il me réexplique tout le raisonnement, en essayant que je prenne le relais parfois, mais pas moyen, mon cerveau était à la masse...
Bref pas glorieux du tout!
Puis il part sur la loi de Kelvin, les impédances des lignes, etc... J'avais lu ça en diagonale et je gérais pas du tout... en gros, à part lui citer la loi de Kelvin, j'ai quasi rien dit...
Je m'attendais à ce qu'il me mette genre 4/20 ... et il m'a mis 12 !
Franchement, j'ai jamais vu une cotation si généreuse ! 😀 (et il semblerait que ce soit souvent comme ça!)
J'ai l'impression que s'il voit qu'on a essayé de comprendre, même si on a pas réussi, on a déjà la moitié :p
Good luck aux suivants!

ELEC-H-300 - 20 Jun 2009

Salut les petits loulous,je viens de sortir de l'oral de Maun.
Alors ça se présente comme ça,vous attendez gentillement votre tour dans le labo,puis il vient vous chercher un à la fois
Une fois dans son bureau,c'est tête à tête avec lui.
Première question : "Je vous donne une MCC de type shunt,fournissez moi 3 courbes de la machine".
Alors je lui explique le schéma équivalent de la MCC,les équations de maille,la négligence des inductances,etc,il aide pour trouver la solution.
J'ai un peu ouvert mon cours,genre pour établir la caractéristique mécanique,mais pas plus...alors n'y comptez pas trop !
Voici une liste non exhaustive de ces sous questions ?
"Si j'ajoute un couple résistant,que se passe t'il ? "
La vitesse stagne
"Comment est la réaction d'induit ? "
Transversale
"Pourquoi pour de grands courants,la courbe n'est plus droite...Il faut lui parler de la composante longitudinale due à la saturation..."
"Tiens Cp et Cem c'est quoi ? "
Ben les pertes meca et magnétiques pour Cp et Cem le couple fourni par l'alimentation diminué des pertes joules"
"Dans la MAS,tient on compte des pertes magnétiques dans Cem ?"
...La réponse est oui,contrairement à la MCC.Je me suis joliment fait avoir.
"Tiens il se passe quoi à courant d'armature trop important"
Heu...Le moteur devient instable non?
"Prouvez le moi donc sur la caractéristique mécanique ! "
Reheu...alors il m'a expliqué 🙂
Bon on change radicalement de sujet maintenant (Question EM)
On a un transfo triangle-étoile et un système de courant-tension homopolaire des 2 cotés...Que se passe t'il ?
" Tracer moi l'équivalent du TFO triangle pour l'homopolaire"...Alors la,il fallait le mettre en court circuit coté primaire de telle sorte qu'aucun courant homopolaire ne sorte du triangle
Il m'a expliqué que comme on avait un système homopolaire au primaire,le courant primaire n'existe pas dans le TFO triangle car les 3 points sont au même potentiel. Le courant "enfermé" est donc du au secondaire.
" Comment est la réactance de magnétisation pour l'homopolaire...": Parler du flux forcé et libre
"Bon on va s'arreter la".
Et la,quand il vous dit ça,que vous avez pas répondu bon à plus la moitie de ses questions,que vous avez déjà thermo en aout,vous vous dites " mes vacs sont définitivement foutues" ....
Et puis il consulte son PC : " Bon je vous met 13 au total, ce n'est pas parfait,mais ça se voit que vous avez étudié" (je suis rentré avec 14)
Perso,je m'attendais à 8...peut-être 9 dans un élan de bonté,mais la je n'en reviens toujours pas.
Bon alors comment est JC-Maun ?
Fidèle à lui même avec son petit accent bruxellois typique. Il vous accompagne tout au long de votre raisonnement (Donc dans votre équation,vous isoler telle grandeur et vous déduisez la courbe en question). Ne restez pas des heures dans votre cours,ça ne le fait pas. il préfère qu'on raisonne en live que "lire" le cours.
C'est vrai qu'il fait tout pour mettre à l'aise...toujours une petite anecdote à raconter ce cher Mr Maun: Quand je lui ai parlé de l'instabilité du moteur,il m'a raconté qu'il n'y a pas si longtemps que ça,un moteur s'était emballé et entré en survitesse en plein labo !,que ça volait de partout et que les assistants et eleves étaient sous la table ...Tout ça à cause de "négligences" lol
Allez,c'est bientot les vacances ! courage aux prochains et aux aoutiens...
Maunement votre 😉

ELEC-H-300 - 19 Jun 2009

J'ai eu l'oral aujourd'hui...
Question 1: "Je connais tous les éléments du circuit équivalent de la MAS et j y applique une tension connue V. Comment je peux determiner le courant dans la MAS pour différentes valeurs de vitesse de rotation? "...
Ben il fallait partir sur le diagramme du cercle, et expliquer les trois pages du cours. Au passage, il demander ce que représentait Rm ( Pertes Fers, expliquer et quel était son ordre de grandeur par rapport à Xm. Ensuite, quelques trucs sur le glissement ( à quoi correspond un g=0 , 1 ou infini). Lorsque j'ai fini, il me demande, comment dans le diagramme du cercle, je peux determiner le point de fonctionnement optimal. Et pourquoi c'est un cercle et pas une ellipse.
Question 2: Il me dessine une ligne droite, il place un usine de 100MW d'un cote, et une centrale electrique de l'autre produisant 400kV. Il me demande quel pourcentage de la tension de depart j'aurai à l'usine si l'usine consomme : - Uniquement de la puissance active
- Uniquement de la puissance reactive
-Si P=Q
D'abord, il demande de faire un schema équivalent de sa ligne. Je fais le shcema T que je simplifie en negligeant les capacité. Et puis on blablaate sur tout... Effet capacitif, Les pertes ... Les chutes de tensions sont causées par quoi? Si j'ai pas d'usine, est il possible que la tension au bout de la ligne soit superieur à la tension injectée ?
J'étais hyper stressé, il m'a mis à l'aise. Il explique super bien et cote sympa.
Bonne merde au suivant.

ELEC-H-300 - 20 Jun 2009

exam non EM
la question: parle moi de la réaction d'induit.
Je me lance sur les généralités de la réaction. Puis il m'arrête et reformule ce que j'ai dit. ll me demande d'expliquer ce qui lui semblait pas clair. Je repond et l'exam commence à devenir un conversation sur le cours. Il parle beaucoup, j'essaye de la couper pour placer les trucs que je connais et fais des analogies avec ce qu'il dit. On parcourt dans mon cours toute la partie concernant l'induit et considère que je connais les formules fluorés. Il s'interesse aux schémas un peu délaissés en m'expliquant leur interets et significations.
Pour finir il me demande s'il a de l'induit dans un MAS. OUI ! ca marche grâce à l'induit.

ELEC-H-300 - 19 Jun 2009

Yo j'ai passé l'oral hier...Ai eu matériau ferromagnétique à 3 "colonnes" avec une bobine sur celle du milieu.Il m'a demandé ce que je pouvais lui dire à propos du courant si on applique une tension alternative aux bornes de la bobine. Je lui ai parlé d'abord que le flux était sinusoïdal mais déphasé et lui ai montré comment en arrive-t-on à cette conclusion(cf. cours) il m'a poser qques questions sur les lois de bases...d'où viennent-elle ? Est-ce toujours vrai? Approximations? Il a fait un détour sur les transfos en me demandant les ordres de grandeur des différentes impédances.Bref pour le courant, il faut bien comprendre la figure 3.3-7(cela a déjà été dit).
Apres il m'a posé une petite question sur les MCC-> courbe caractéristique du couple en fonction du courant d'armature Ia(dessiner la courbe rien de plus rien de moins). Enfin il a terminé par une question sur les compléments: Que faire si qqun chez lui ne reçois pas assez de tension ?(Batterie capacitives à la centrale ou chez la personne en question)
Le prof est plutot neutre, pas stressant mais ne met pas forcément à l'aise.Il est vrai qu'il explique énormément. Bon amusement!

ELEC-H-300 - 19 Jun 2009

Yo, suis passé ce matin,
1e question: retrouver le schéma équivalent de la MAS avec la matrice des flux en fonction des courants, bien savoir tous les sens physiques des termes blablabla, il s'en fou des calculs, d'ailleurs il laisse rarement terminer ton raisonnement, il veut juste que tu comprennes ce que tu racontes et t'explique tout ..
2e question: Complements (EM powa), le changeur de phase pour les lignes en forme d'hexagone, expliquer les bobines comme il l'a fait au cours. Et lord kelvin, quels sont les contraintes a prendre en compte lord du dimensionnement autres que les contraintes economiques.
Il est vraiment cool, 1e question , j'hesitais pas mal avec ses questions, et 2e question je maitrisais pas du tout, il m'a tout expliqué ... Et finalement il a dit que c'etait bien ... Bref vraiment très instructif comme oral ...

ELEC-H-300 - 18 Jun 2009

Tout d'abord, effet d'induit (expliquer, sens du champ, conséquences). Il m'a ensuite demandé de lui expliquer le raisonnement (méthode des champs) ... Là, c'était assez galère donc il a un peu détourné la question. Que se passe-t'il lorsqu'on met une tension alternative dans une bobine qui est autours d'un circuit fer. Expliciter la courant en fonction de cette tension via la méthode des champs. Il donne ensuite le cycle d'hysterèse et la tension (en fonction du temps), tracer i(t) et phi(t) et calculer leur valeurs max. nb : les dimensions du circuit magnétique sont connues
Deuxième question, on est dans un réseau en boucle, quel est le problème et comment le régler? (capa série, transfo triphasé et MAS rotor bloqué). Il m'a ensuite montré un graph où c'était un MS rotor bloqué qui opérait le déphasage, expliquer comment ça marche.
Une chose est sûre, vous resortez beaucoup plus instruit de cet oral. Il explique TOUT et aide au maximum. Il cote assez bien aussi je trouve.

ELEC-H-300 - 18 Jun 2009

Je suis passé aujourd'hui. Ma première question fut assez compliquée en ce sens qu'il me demandait d'établir le courant de défaut sur une phase d'un transfo triphasé. Il a précisé que ce transfo était couplé triangle étoile Dyn11. Question de réflexion, basez vous sur la partie du chapitre sur les transfo après l'homopolaire.
Seconde question: si j'augmente Ve de 10 %,dans un MCC à excitation indépendante que va t il se produire-->e reste constant revenu en régime et donc vu que le flux va augmenter de 10% la vitesse va diminuer de 10%.

ELEC-H-300 - 18 Jun 2009

Bon alors moi je suis passer la première (ouioui à 8h00!)
Alors il avait pas l'air très chaud mais la température est vite montée quand il a posé la première question :
- Dans une MAS, comment varie le courant absorbé si on
nous donne tous les paramètres?
Alors là, je suis hyper stress et après 5 min de réflexion je me rend compte qu'il faut juste lui expliquer le diagramme du cercle. Donc je lui fais le schéma équivalent de la MAS dans le but de trouver l'expression du courant au stator...Alors là il me demande les ordres de grandeur pr le schéma, différence avec transfo, etc... Ensuite je continue l'explication (en gros que on voit que I1 dépend de I2 et que donc il faut l'équivalent de Thévenin...et lui :"comment on trouve l'équivalent de thévenin?") En gros il pose tout le temps des petites questions...
Pour la deuxième question, je sais plus trop comment il a réussi à dévier sur les lignes (ça c'est pour les éléctromec)... Alors là il demande pas mal d'ordre de grandeur (puissance à la sortie d'une ligne= 1GW, tension=400kV, courant = 2000 A) et il veut savoir pq la puissance réactive est chiante (->chutes de tension)
Bon voilà franchement il est super sympa...quand vous patoger il vous aiguille un max (pas comme les autres prof qui ont tendance à reformuler les questions et pour finir on capte plus rien). N'hésiter pas à prendre votre temps pour réfléchir. Ce qui l'intéresse c'est vraiment de voir que vous avez compris quelque chose. Faites gaffe quand même de pas dire oui à tout ce qu'il dit pcq parfois il peut sortir une attrape(Montrer que vous captez de quoi il vous parle).
J'ai pas été d'une brillance absolue et il m'a quand même mis 15 au total. Il a dit que c'était pas mal du tout et que ça se voyait que j'avais bossé. Voilà! Bonne merde à tous!
PS: Noter que c'est mieux quand vous avez des bons points aux écrits pcq c'est la première chose qu'il a checké avant de commencer l'oral (moi j'avais eu 14 aux labos et aux compléments)

ELEC-H-300 - 18 Jun 2009

1 : A partir d'un MAS dont on connait tout, comment calculer le courant d'armature ?
C'est grâce au diagramme des cercles qu'on peut faire ça, bien lui expliquer ça même si c'est hyper mal fait dans le cour.
Le courant est du à un terme constant et un terme variable (qui tracera le cercle) le terme constant 0A0 décale l'axe du deuxième diagramme des cercles dans le premier. Donc on refait un diagramme des cercles dans le premier dont l'origine est A0 et dont l'équivalent de V1 et cette fois K1^2*V1 on trouve le diamètre du cercle grâce à la formule de l'exemple simple du début -j K1^2*V1/ X et donc là c'est fini.
Questions subsidiaire sur les ordres de grandeurs des éléments du MAS, et trouver le couple max et un courant optimal dans le diagramme du cercle. Evidement que représente A0 et Ainfini.
Une petite question sur comment alimenter ce MAS et donc passer par Lord KELVIN sans détail, juste les parametres à qui entrent en compte.

ELEC-H-300 - 17 Jun 2009

1 : Quelle est l'influence du courant d'armature dans une MCC ?
Je lui ai d'abord parlé des pertes joules (ra*ia² et (delta)Vb*ia) et puis du champs induit qui perturbera l'axe neutre du champ initial. De là il m'a demandé plus de précision sur le flux qu'on considérait dans l'intégrale de la méthode des champs (sur quelle surface on intègre) et si le champ généré est un champ tournant (NON!)
Après on a parlé de la saturation et des instabilités qu'on pouvait observer si Ia augmentait trop.
2: (Question EM)
On a une ligne entre la centrale de Doul (400kV) et Bruxelles, si la ligne se retrouve malencontreusement ouverte à l'entrée de Bruxelles, quelle sera la tension aux bornes du circuit ouvert ? (plus grande ou plus petite que 400kV)
Il fallait répondre que la tension serait supérieure à 400kV. En effet, même si le circuit est ouvert, il y a quand même un courant qui transite dans la ligne (modèle en pi) et comme il y a des capacités -> génération de puissance réactive -> augmentation de tension.
J'ai pas du tout eu l'impression de gérer, mais il me laissait rarement aller au bout de mon explication et me posait plein d'autres petites questions auxquelles je répondais comme je pouvais. Quand je m'embrouillais un peu, il m'expliquait et j'essayais de participer à son explication et d'avoir l'air sur de moi... Au final, apparemment, c'était "un bon oral" et il m'a mis 15.
Pour les EM, connaitre des détails d'ordre généraux comme la section d'un conducteur (2.5mm²), la puissance d'une lampe, d'un frigo (100W), d'un micro onde (700W), d'un chauffage (~1kW), du courant qu'on a pour l'usage domestique (16A) et des puissance des centrales (~GW), des tensions des lignes (400kV) et de courants dans les lignes (~2000A) peut aider à montrer "qu'on sait de quoi on parle" (il estime qu'en tant qu'EM, on doit s'intéresser au monde de l'électricité et que ces détails devraient faire partie de notre culture générale, ce qui, après l'oral, est chose faite 😉 )

ELEC-H-300 - 17 Jun 2009

Question 1 Machine à courant continu (excitation indépendante) : si on augmente le couple résistant de 10% comment réagit la vitesse et en quelle proportion (augmente ? diminue? Stagne?) -->Stagne !
La courbe du couple en fonction de la vitesse est très claire pour répondre mais ca ne suffit pas il faut justifier par les équations. Ce qui implique de connaitre les ordres de grandeurs relatif de chacun des termes des 4 équations pour la MCC.
Question 2) Le décaleur de phase (12.56) qui referme la boucle France Allemagne Belgique. Il l'a expliqué au cours il faut lui redonner cette même explication donc le fonctionnement avec la tension dans les diverses bobines et le résultat obtenu sur le diagramme des phaseurs.
En gros j'ai pas dit grand chose. C'était vraiment pas terrible comme oral il aurait du me peter mais à la place de ca il m'a mit 11 en ajoutant " Vous aurez 13 au total..." J'ai pas compris mais j'allais surement pas me plaindre.
Courage aux suivants ! Soyez sur de vous n'hésitez pas à ouvrir votre cours pour lui montrer un graphe ou un schéma ca lui montre que vous savez au moins de quoi il parle !

ELEC-H-300 - 17 Jun 2009

1) donner l'expression du courant passant dans une bobine (avec noyau ferromagnetique idéal ou pas) selon qu'on applique une tension continue ou une tension alternative !!!
2) on a une MCC : que se passe-t-il si on applique un couple resistant? donner l'ordre de grandeur de la variation de vitesse.

ELEC-H-300 - 17 Jun 2009

1) Expliquer le schéma équivalent à partir des inductance propre et des mutuelle page 5.28
sous question du genre : Pq L dépend de N² et pas de N,
pq M vaut -1/2 de L,....
2) ON vous demande de créer une ligne quel surface allez vous utilisez ? Il faut parler de Lord Kelvin.
(Il est p-e sympa mais son cours c'est qd meme de la merde.)

ELEC-H-300 - 16 Jun 2009

1 a) :
On prend un MCC à excitation indépendante avec une tension d'alimentation connue.
On rajoute un couple résistant.
Que se passe-t'il?
=>vitesse inchangée car Va=Ra.Ia+e et comme e diminue quand on ajoute un couple résistant, cela implique Ia augmente car Va est cste. + ordre de grandeur du changement de Ia => si Cr=10% de Cem implique Ia+10%
b) :
Même moteur : Parlez-moi de l'influence du flux du rotor sur le flux du stator
=>4.2.2 pg 27 jusqu'à pg 33
2 a) : On prend un MAS et il veut savoir comment caractériser le courant en fonction de la tension
=> Diagramme du cercle
b) :
Quel est l'avantage d'un moteur à double cage d'écureuil+expliquer principe
=> 5.7 pg 70 -> pg72
Expliquer la figure 5.7-5 + paragraphe central de la page 72

ELEC-H-300 - 29 May 2009

1) TRANSFO: Données: circuit magnétique à 3 colonnes avec une bobine sur celle du milieu, courbe d'hystérèse et tension alternative. Question: Etablissez une relation entre courant et tension. Comment modéliser cela? Réponse: pages 3.7 à 3.11 (attention aux hypothèses, bien comprendre la figure 3.3-7 pour en déduire la modélisation de la figure 3.3-9)
2) comment évolue la vitesse d une machine asynchrone si on lui applique un couple résistant (elle ne varie presque pas)

ELEC-H-300 - 28 May 2009

comparer transfo et machine asynchrone à partir du schéma équivalent: donner les différences: Xm et changeur de fréquence.
pouvoir donner les ordres de grandeurs des impédances et des courants en p.u(je me suis trompé d'un facteur 2 mais il est assez cool pour çà)
comment sont formés les courants de Foucault(champs magnétique varie dans le Fe=> tension induite=> courant de foucault)
expliquer le principe de l'indice horaire pour le transfo triphasé
il est plutot sympa et explique les parties que l''on a pas compris.

ELEC-H-300 - 25 May 2009

1) TRANSFO: Données: circuit magnétique à 3 colonnes avec une bobine sur l'une d'entre elles, courbe d'hystérèse et tension alternative. Question: Etablissez une relation entre courant et tension. Comment modéliser cela? Réponse: pages 3.7 à 3.11 (attention aux hypothèses, bien comprendre la figure 3.3-7 pour en déduire la modélisation de la figure 3.3-9)
2) MCC: Comment diviser par 10 la vitesse d'une MCC? p3.86-3.91 (pas en jouant sur le courant d'excitation car rapport entre Vitesse max et min limité à 3/1. Donc utiliser Val)
3) MAS: Comment est établie la formule du couple? => bilan de puissance, p5.52 (attention à la résistance dépendant de g dans le schéma équivalent...)
Bon amusement!

ELEC-H-300 - 25 May 2009

CC
L'oral est un peu vicieux pcq il demander plein de petits détail.. mais c vrai qu'il cote large..
Question:
Différentes Méthodes pour étudier les machines..
Expliquer chacune d'entre elle et savoir faire ressortir principale différence.
Ensuite appliquez les deux méthodes comme au début du chapitre 2.
La il faut faire attention pcq il demande tout les détail.. e=Blv c koi L, c quel B, loi de la fmm pkoi somme des i c'est N.i , etc... en gros maitrisez les loi de bases et les significations physiques de chacune d'entre elles (ce que je ne maîtrisais pas du tout)
voila.. j'ai bafouillé blindé .. g dit pas mal de connerie..
quand il explique tu masques ke tu comprends.. et c bon
Il m'a mis 12.. mal payé pour ce que j'ai étudié mais bien payé pour ce que j'ai dis..
Haelterman à sa place aurait sûrement dit.. Ahhh ... pffff... ahh .. fff.. (gratte la tête).. muhh.. je vais devoir te mettre -2..
vive l'elec (ou pas)

ELEC-H-300 - 25 May 2009

1) Comment obtenir une tension continue et constante à partir d'un dynamo?
=>expliquer le principe, la modélisation puis arriver à la formule e = K*phi*omega (en ce qui concerne l'intégrale pour tenir compte de toutes les spires, ne pas oublier de parler de la dérivation).
2) Comment modifier la vitesse d'une MCC, comparer les différentes solutions.
Questions auxiliaires: pourquoi on met pas une résistance au rotor pour réduire la tension et ainsi modifier la vitesse? (pcq perte Joule trop importante!)
On peut alimenter le stator par un VNTC pour régler la tension et ainsi donc la vitesse, peut-on faire pareil au circuit rotorique? (non, car trop coûteux, au stator il faut pouvoir fournir petit courant tandis qu'au rotor il faut pouvoir fournir courant important!)
3) Pourquoi un moteur MCC s'emballe lorsqu'on le freine trop? (caractéristique du couple en fonction de la vitesse, à cause de la réaction d'induit, la caractéristique est modifiée et le point de fonctionnement devient instable...)
solution=>compoundage
Voilà, voilà, y avait pas mal d'autres petites questions, mais le prof est vraiment sympa et l'oral est très instructif 🙂

ELEC-H-300 - 27 Jun 2008

Franchement c'est l'exam le + cool que j'ai passé, suffit de savoir ce qu'est un MCC,MAS et transfo et de savoir les comportements et genre quelques équation importantes genre les 4 pour le MCC (Va=Ra ia + e , e = K*phi*w etc) et genre le couple pour les MAS et MCC et savoir expliquer d'ou viennent les équations, on parle pendant 30 min et il pose des questions on réfléchi un peu et il nous explike des qu'on pige pas, trankile quoi.
fo avoir l'air sur de soi, montrer qu'on comprend cki spasse physiquement et tt spasse bien.
voila bonne chance aux futur ptit de 3 ème.
ça y est jsuis en vacance !!!!!!!! jsuis excité comme une puce

ELEC-H-300 - 25 Jun 2008

Hello hello,
- Etablir les schémas électriques équivalents du transfo triphasé en direct, inverse et homopolaire (impédances, courants qui circule cfr fin chapitre 3 )
- Commandes de vitesse sur une MCC et une MAS (influence sur le rendement,savoir expliker pk proche du synchronisme le rendement est meilleur (repartir sur bilan de puissance) )
Bonne merde pr les derniers !

ELEC-H-300 - 23 Jun 2008

Suite à la demande expresse de Michael:
Première question : parlez-moi des conséquences de la circulation d'un courant dans le rotor d'une MCC. Alors on peut (doit?) lui parler de la réaction d'induit, de la commutation...tout au long il pose des petites questions périphériques du genre "comment peut-on quantifier le courant Ia, est-ce que le champ de la réaction d'induit est tournant" (NON)
La deuxième question portait sur la fameuse MAS, "si je diminue la vitesse, que se passe-t-il au niveau du courant rotorique?" (le glissement augmente, on a la résistance qui dépend de g au dénominateur donc la résistance diminue et Ia augmente...) et d'autres questions.
Au final, deux choses: d'abord, bien réfléchir à ses questions, ne pas hésiter à raisonner tout haut, et ne pas foncer tête baissée dans le tas. Et la deuxième chose est que l'oral est très instructif, il explique les choses embrouillées. La note s'accompagne généralement d'un commentaire sur la performance, moi c'était "vous ne dites pas trop de bêtises c'est bien"
Bonne fin de session

ELEC-H-300 - 21 Jun 2008

Hellooooo
ma première question, à laquelle tout EM doit savoir répondre spontanément, il me donne une source connue connectée à un tranformateur connu, et après le transfo DYn, il y a un défaut monophasé,.. donc comment fait-on pour mesurer les impédances directes, inverses et homopolaires, en n'oubliant pas que l'on a le neutre au secondaire. Puis pleins de petites questions subsidiaires sur le transfo et ses ordres de grandeurs..
Deuxième round, la MAS, un truc facile pour débuter et s'échauffer un peu: pourquoi ne met-on pas la pleine tension au stator alors que la machine est au repos et le rotor court-circuiter.. bon c'est vite expédié en lui sortant l'histoire des petites impédances et du grand courant au rotor.. Ensuite comment on démarre.. pourquoi on ne met pas le rhéostat de démarrage au stator au lieu du rotor.. bon là j'ai eu un peu de mal, mais il aide avec d'autres petites questions jusqu'au moment où je sors que si on met le rhéostat au stator, la tension d'entrée de la MAS sera diminué, et donc que la MAS ne démarre pas vu que le couple est proportionnel au carré de la tension.. OK il paraissait satisfait..
Ensuite il feuillette un peu mon cours dans la partie complément jusqu'à atteindre le diagramme du cercle pour les puissances dans les lignes, il me demande comme ça: "Et qu'est-ce que tu en as retiré de ça?".. bon je lui sors en gros ce qui est dit dans les feuilles qui voisinnent ce diagramme..
"voilà, c'est bon... bon je suis un peu déçu, je m'attendais à un peu mieux de toi" tout en regardant mes points de labos et exos "Allez je vais te mettre 16 pour l'oral.. ooooh mais tu as +1 aux labos, donc ça te fait 17".. yyyyyeeeeeaaaaah, s'il est déçu en me mettant 16!!! moi j'en suis plus que satisfait

ELEC-H-300 - 21 Jun 2008

Bonjour,
Voici ma question: partant de la fameuse matrice des inductances dans la MAS, expliquez le schéma équivalent MAS
- principe de sa construction
- explication des différents termes
- Ordres de grandeur
- Comparaison transfo
- influence de g
- origine du déphasage entre rotor et stator -cfr champ pulsant vs champ tournant.
En vous souhaitant bon courage!
++Nico

ELEC-H-300 - 20 Jun 2008

salut,
Alors, premiere question (j'étais le dernier à passer):
-"Sur quoi voulez-vous être interogé?"
(L'oral qui peut pas mieux commencer)
-"bah MCC m'a pas interessé" son sourcil droit monte de quelque centimètres, donc je rectifie le tir "enfin, si, mais moins que les autres chapitres"
-"ok, alors parlez moi de la réaction d'induit dans la MAS"
-"euss"
alors j'ai fait un ptit topos sur les champs dans la machine.champ tournant à 50Hz crée par le stator et un autre aussi à 50 Hz tournant crée par le rotor. la réponse était que les champs sont perpendiculaires. un peu comme dans la MCC.
Après on a parlé des réseaux pdt 45 min, donc l'exam a porté sur les compléments
il m'a demandé comment je dimensionnerais une ligne entre la centrale de pétaouchnok et Bxl, là faut parler de Lord Kelvin. Ensuite il m'a posé moulte nano-questions sur les réseaux.
et pour finir
-"les transfos, ca laisse passer de l'homopolaire?" (questions récurrente pour EM)
et donc faut parler des différents enroulements.
Bonne merde

ELEC-H-300 - 20 Jun 2008

Salut à tous
Alors moi j'ai eu comme question:
- Transfo triphasé étoile-triangle et expliquer l'indice horaire, la composante homoplaire (avec et sans neutre relié à la terre au primaire). Sans neutre, le courant homopolaire ne peut pas circuler dans le primaire et avec neutre, le courant peut circuler au primaire mais est piégé dans le secondaire (il tourne).
- MCC série: que se passe-t-il si on change la tension d'alimentation à l'armature à couple résistant constant. Il faut expliquer à l'aide des équations. C'est pas bien méchant mais il faut pas oublier qu' en série Ie = Ia et qu'il faut rajouter un terme Re.Ie = Re.Ia dans la formule de Va donc ça devient: Va = e + deltaVb.sign(Ia) + Ra.Ia + Re.Ia
- MAS: schéma équivalent, expliquer les différentes impédances et leur ordre de grandeur. (Pas oublier que les inductances de dispersion d'une phase tiennent compte des autres phases car le schéma équivalent n'est valable que pour une phase).
- Load Flow: expliquer le principe (bilan de puissance, noeud PQ chez l'utilisateur, noeud PV au générateur,...). Puis il a débordé sur la différence entre les impédances des cables et des lignes (mais c'était pas très important)
En gros pendant tout l'oral j'ai sorti un bon nombre de conneries mais il a vu que j'avais bosser (il a ouvert mon syllabus pour regarder si j'avais noter des trucs) et que je comprenais ce qu'il me racontait. Au final il m'a mis 12 parce qu'il trouvait que les questions étaient pas faciles alors que je pensais avoir un échec. Coooool!!!
Rem: J'avais raté les examens de labos et de Tps (c'est peut-être pour ça qu'il m'a demandé le Load Flow) et j'avais un +1 en labo.

ELEC-H-300 - 19 Jun 2008

(Jai eu maun hier) comme bcp, question sur la MAs : si on connaît tous les éléments dla MAs (resistances, inductances etc) dire comment on ferait pour étudier le comportement dla machine (en gros arriver jusqu'au schéma équivalent en partant dla methode des circuits modifiée, parler des flux etc 😉 surtout bien souligner que la mutuelle entre les enroulements statoriques et rotoriques dépend de l'angle electrique theta (=p*thetam) et arriver jusqu'au schéma équivalent. Si vous êtes pas sûrs de savoir quoi répondre quand il vous pose une question, vous pouvez lui demander si vous avez bien compris ce qu'il voulait et y vous pose plus précisément la question (ca m'a un peu sauvé 😉
sous questions (multiples) : ordres de grandeurs de X1m (300% pour la MAS, 10000% pour le transfo), déphasage de la tension aux bornes de Z1m (+- 90° car R1m très grand => 50000%), eh tiens, à quoi pourrait servir la MAS à rotor bloqué? Ben aux réseaux interconnectés bien sûr!(régulateurs d'induction, p12.50 à peu près 😉 pour rêgler le déphasage entre la france et la belgique, seulement ca s'utilise jms (trop de courant magnétisant => 33% du courant nominal) alors on utilise transfo de rêglage.
2ème question : qu'est-ce que le RMG, pourquoi et comment l'augmenter (pq : diminution de l'inductance linéique des lignes -> moins de chute de tension et cmt : on utilise plusieurs faisceaux)
Jétais pas très a l'aise avec les compléments, alors j'ai profité ky mpose la question dla MAs pour lui balancer cke jsavais sur son utilisation dans les réseaux et comme ca il avait plus le temps dme poser une big question dsus 🙂 niark.
Bonne chance les gars! comme ma dit un assistant : lui montrer les equations, les schémas, les interpréter et il est content 🙂
En gros, comme m'a dit un des assistants avant l'exam, bien

ELEC-H-300 - 19 Jun 2008

Pour faire original, il a commencé par la question EM : expliquer le fonctionnement (relation tension courant) dans un tfo triphasé composé de 3 tfo monophasés indépendants en couplage Ynd en régime équilibré d'ordre direct, inverse et homopolaire.
La deuxième question : que se passe-t-il (au niveau des flux) quand on injecte un courant au rotor d'une MAS ?
Voilà voilà.
Bon courage ^^

ELEC-H-300 - 17 Jun 2008

Bonjour, j ai eu comme question d\\'oral la démo du diagramme du cercle (comment le tracé), suivi d un calcul de courant de défaut monophasé et une discussion sur les caractéristiques d\\'une MCC, voilà en gros il aide aussi un peu. Bonne merde pour la suite

ELEC-H-300 - 17 Jun 2008

moi j'ai eut machine asynchrone : expliquer le déphasage entre le courant I1 et la tension V1.
Ensuite : comparer un transfo monophasé et un transfo triphasé
évidemment il y eut blindé de petite question avec tout ça...

ELEC-H-300 - 17 Jun 2008

Alors, première question : courant consommé par MAS en fct de sa vitesse. Donc, diagramme du cercle, expliquer sa construction ...
Ensuite, même question pour le MCC excitation indépendante. Que se passe-t-il si Ia augmente fort => réaction d'induit => dte devient courbe.
Idem pour la MCC série (donc Ia=f(w), cad l'inverse de ce qu'il y a dans le cours).
Pour les compléments, il m'a demandé quelles sont les variables d'états et de commande(?) du load-flow. Pourquoi faut-il un noeud pivot.
Ce qui l'intéresse c'est plutôt qu'on lui explique physiquement ce qui se passe sur base d'un diagramme, schéma équivalent, qques petites équations ... Je crois qu'il s'en fout un peu des gros développements par calculs.
Au final, j'ai pas dit grand chose, il m'a mis 12.

ELEC-H-300 - 14 Jun 2008

aujourd'hui c'était la journée :" Je dois péter les CC" par maun
4/13 ont réussi cette exam aujourdhui,
La question c'etait Moteur asynchrone, schéma equivalent et je ne sais plus pck je me suis arreté là
Bonne chance a tous

ELEC-H-300 - 13 Jun 2008

Les deux premières question du vendredi 13 :
Transfo triphasé étoile-triangle : comment on calcule les paramètres, que vaut le rapport de transformation, qu'est ce que l'indice horaire, que se passe-t-il s'il y a un défaut => homopolaire, connaître le schema equivalent en homopolaire, que vaut ZmO,...
MCC : Que se passe-t-il si on diminue le courant d'excitation de 5%

ELEC-H-300 - 13 Jun 2008

Alors apparemment question redondante:
Question principale: comment retrouver un "modèle d'étude" pour une machine MAS dont on connait les résistances, les inducantes, etc.
-->Bref il faut partir de la fameuse matrice pour arriver au schémas équivalent. Expliquer comment on sépare les inductances, et (important) comment on fait pour super-poser les deux schémas (rotor/stator ouvert) pour avoir le schémas équivalent final. Ss Question: physiquement, pq y a-t-il un déphasage? il a également posé des question sur le glissement: bien comprendre comment on trouve la fréquence de la tension au rotor si on connait la vitesse de rotation du rotor etc. (voir avec les flux perçus depuis le rotor: si stator à 50hz et rotor tourne à 40hz, le flux perçu est 10hz etc.)
On enchaine: si on bloque le rotor et on joue sur l'angle entre les bobines du stator et du rotor (donc avec le déphasage), à quoi ça correspond-->j'ai répondu 'transfo de déphasage'. ensuite expliquer à quoi ca sert: apparemment c'est tout récent comme installation en belgique, ils ont mis des transfo de déphas. aux frontières pour jouer sur la tension active/réactive et ainsi empêcher que (exemple) l'Allemagne fournit trop de puissance (vers la France) à travers la belgique dont le réseau n'est pas spécialement capable de supporter des trop forts courants(ludo vous en parlera surement mieux que moi).
Voilà à part ça, comme tout le monde le dit, il cote large... il m'a dit "c'est pas génial mais ça passe" et m'a mis 14 ... il est content quand il y a un dialogue instructif et soutenu, même si on patauge un peu il prend plaisir à voir qu'on comprend quand il nous explique (genre la moitié)!

ELEC-H-300 - 12 Jun 2008

heps,
le prof est super cool et il est vmt large pour la cotation!
j'ai eu comme question expliquer les méthodes d'études des machines électriques et appliquer les à une MCC.
une des sous-questions était expliquer cmt on calcule le Cem pour 1 MAS.

ELEC-H-300 - 12 Jun 2008

* transfo et MAS: comment mesurer l'ensemble des paramètres, expliquer la signification, différences au niveau magnétisation entre les 2, ordres de grandeur, etc...
* MCC: diminution du courant d'excitation, expliquer ce qui va se passer (explication à partir de la formule, l'électrique tj plus rapide que le mécanique et blablabla), ordres de grandeur, courbe caractéristique (explication du décalage dû aux pertes (cste) et explication de la réaction d'induit)
* MCC: réglage de la vitesse, expliquer les 3 méthodes (Rexc, Rd et Val), avantages et inconvénients, limites, etc...
L'examen est long (entre 30 et 45 min) mais çà passe relativement vite, le prof est vraiment très très sympa, il ne met pas la pression, petite blague sur les CC etc, et il est généreux pour les points.
Bon courage!

ELEC-H-300 - 12 Jun 2008

Comment arrive-t-on au schéma équivalent de la MAS? La question n'est pas expliquer le schéma équivalent et ses éléments mais plutot de quoi part-on pour arriver aux éléments mathématiquement et physiquement.Il faut faire un raisonnement pour pouvoir refaire le schéma de la MAS.
De plus y a-t-il un champ tournant dans la MAS (oui sur le stator mais attention il veut savoir s'il y en a un sur le rotor), c'est quoi un champ tournant et comment fait on pour obtenir un champ tournant. Si la fréquence est de l'alimentation est de 50Hz et le rotor tourne à 40Hz, quelle est la vitesse des deux champs tournants statorique et rotorique. Il faut aussi parler des différentes pertes et compagnie.
Cet examen est pas évident et il faut bien comprendre pourquoi et comment cca se fait qu'il y a certains éléments (ex: le changeur de fréquence et le déphaseur). Sinon compter pas sur votre cours car c'est du direct live donc on a pas vraiment le temps de regarder dans le cours. Mais il est sympa et cote large je pense.

ELEC-H-300 - 12 Jun 2008

Que des questions sur la MCC (pour un CC XD):
* comment on obtient la tension aux bornes d'une spire, puis, sachant que les spires sont en série (justifier), calculer la tension au bornes du rotor par la méthode des champs et méthode des circuits.
Bien savoir expliquer tous les termes qui interviennent (exemples: qu'est-ce que le flux totalisé, pourquoi M dépend du temps [parce que M dépend de beta_m; et beta_m dépend du temps], nombre dde dérivation, etc...)
* réaction d'induit: pourquoi dans le graphe du couple en fonction de la vitesse de rotation, on a pas une droite lorsque ia devient important alors que Cem=K*phi*Omega_r ? Parce que phi dépend de ie et de ia, et par la saturation du flux dans le rotor par le courant ia...
Honnetement, l'oral est super intéressant car le Prof explique ce qui n'est pas clair et c'est un réel échange entre lui et l'étudiant. Il vaut vraiment la peine!

ELEC-H-300 - 11 Sep 2007

Hello,
j'ai passé mon oral, il y a quelques jours. Je vais pas répeter les memes questions, mais je vais plutot donner des conseils pour ce qui vont passer en 2e session.
Tout d'abord il a regardé les questions qu'il m'a posé en juin.(j'etais tombé sur MAS). il m'a demandé :"comment on etudie les machines(sans regarder le syllabus)". Alors je lui ai expliqué les deux méthodes. je lui ai dit que la methode des champs est difficile à appliquer etc, alors il m'a sorti une spire et demanda de calculer le champ.la methode des champs devient bcp plus facile. et il faut passer par H pour trouver le B.
c'est une discussion continue. il aime bien qu'on fasse des hypotheses(le fer parfait, mu=infini H=nul etc)
apres il m'a interrogé sur MCC. qu'est ce qui se passe si j'aumente Vex de 2%. explication avec les formules mais vous allez tomber sur une confusion entre le couple et la vitesse. il faut savoir qu'il y a une inertie importante et alors le probleme est reglé.
il m'a posé une question que j'avais pas préparé. il fallait expliquer la matrice de Fortescue, pourquoi elle a cette forme, pk c plus facil, pk pk pk 🙂 heuu je connaissais pas grd chose, alors il m'a expliqué 🙂
Donc vous n'allez probablement pas avoir la meme question qu'en juin.No stress il est toujours aussi sympathique. il aime bien discuter, mais pas trop lui montrer :"a partir de cette formule comme V augmente.... pff" alors il va vite vous demander d'ou vient cette formule etc. il faut connaitre le sens physique c'est surtout ca qui est important pour lui. si vous n'arrivez pas à répondre à la question, alors il va tourner autour en modifiant la question pour vous aider. et si ca ne va absolument pas alors il va vous expliquer et passer à une nouvelle question.
J'avais des points médiocres en labo et exos. je pense qu'il connaissais mes points à l'avance. à la fin sans regarder mes points,il m'a dit qu'il voulait me mettre 10 en tout.
youpiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
fini la 2e sessssssss

ELEC-H-300 - 22 Aug 2007

Alors Il était assez sympa
Il m'a posé comme question: "vous avez un transformateur triphasé YNd 11, expliquez moi comment on trouve le schema électrique et comment on calcule les différents paramètre"
Alors je lui explique ce que ça veut dire. Voici en vrac quelques questions qu'il m'a posé:
Qu'est-ce que ça veut dire le neutre connecté à la terre. Il voulait que je lui explique comment on faisait physiquement pour connecter à la terre. En gros, on a un grand piquet qu'on met dans la terre en s'assurant d'avoir une bonne connectivité.
Pourquoi il y a un déphasage entre le primaire et secondaire
pour le calcul des différents paramètres, on a vu ça au labo.
Puis après il est passé au transformateur en homopolaire, comment le schéma équivalent va changer (les intérupteurs plus le court-circuit au secondaire). Comment les valeurs des paramètres vont-elles être modifiées.
Voilà. Il est sympa et ne vous brusque pas. Prenez votre temps pour répondre et expliquez vos raisonnements. Il aime bien , je crois

ELEC-H-300 - 27 Jun 2007

Question générale:
------------------
On a la grande matrice du chapitre 5 qui donne les flux en fct des courants statoriques et rotoriques, Expliquer tous les coéfficients de cette matrice, décomposer ceux qui se décomposent en plusieurs autres coéfficients et donner la signification physique de chaque coef.
Arriver à un schéma équivalent!
Les petites questions supplémentaires (dont je me souviens):
------------------------------------------------------------
- Quelle est la valeur su flux statorique qui passe dans la bobine A et comment est cette valeur par rapport au flux crée par cette bobine (sachant qu'il y a du flux dû aux deux autres bobines statoriques).
- Si on court-circuite le rotor, est ce qu'il y a un champ rotorique (oui) et à quelle fréquence tourne-t-il par rapport au rotor et par rapport au stator?
- Expliquer physiquement comment cela se fait-il que la résistance rotorique dépende du glissement et pas la réactance rotorique (car les courants rotoriques diminuent au fur et à mesure que le rotor tourne vite tandis que la réactance est fonction de la fréquence donc elle est constante car multiplier et diviser par la fréquence c'est comme ne rien faire).
- Expliquer physiquement pourquoi les pertes de Foucault et par hystérèse sont fonction respectivement de la fréquence au carré et de la fréquence (cfr cours).
Question Compléments:
---------------------
Expliquer les régulateurs d'induction, les transfo de déphasage et les machines de quadrature, comme moyens de diminuer le déphasage sur une ligne par rapport au récepteur?

ELEC-H-300 - 26 Jun 2007

Question1: Parlez moi des rendements des différentes machines electriques: transformateurs, moteur asynchrone et cc. (Donnez les formules!) J'ai pas mal cafouille la dessus faut dire que j'etais totalement paniqué mais il pose tout de suite une question pour me donner l'occasion de me corriger moi-meme.
Question 2: D'ou viennent les pertes dans le transformateur ==> je fais le schema equivalent j'explique mais la aussi quelques erreurs, de nouveau il me pose une question pr ke je me rattrape
Quand je parle des pertes fer il m'arrete et me demande que sont les pertes fer ?==>hysteresis + foucault
Il enchaine avec :LA Mcc a-t-elle des pertes fer?
Moi: Oui .
Maun: Pourtant tout est continu? (ha la question piege ds laquelle je suis tombé!!!)
Moi : (J'ouvre mon cours il me fait douter, pendant ce temps Il sisait mon syllabus de resume et commence a le feuilleter)....je me fais avoir je reponds non il n'y a pas de pertes fer dans la mcc...
Maun : Si !
Moi:(Merde c'etais un piege)Le champs B est continu mais le rotor tourne et le voit comme variable....donc oui
Maun: et les pertes ds les balais comment les modeleise t on ? ==>chute de tension...
Question3: Les pertes dans la MAS? D'ou viennent-elles? Il encahaine avec quelle est la vitesse de rotation du champs statorique et rotorique?(50hz)
Question 4: Pourquoi dans les transfo 1% de pertes c'est pas acceptable?
Moi : ???
Alors il enchaine avec tt une serie de questions auxqueelles j'essais de repondre avec bcp de mal sur la puissance des transfo, des lignes des centrales electriques, des unites nuceilres ,de mon frigo(100w en moyenne), de mon micro-onde (ça je le savais 700W), le prix du KWh (0.20 euros)....tout ça pour arriver a la conclusion que 1% de 10^6 KW ça fais bcp ==> ça pourrais chauffer un immeuble donc inacceptable
il m'a mis 12 en me disant "ça se voit que vous avez etudiez mais ce n'est pas encore fluent et en tant que electromec vous devez vous documenter sur tout ce qui touche à l'electricite "; il a du etre choque que je connaisse pas le prix du kWh..sinon il est sympa

ELEC-H-300 - 26 Jun 2007

J'ai eu plusieurs questions, sur différentes sujets dans le cours.
Il y a une réaction d'induit en MCC, y a til en MAS? (oui) a quelle vitesse le champ tourne t il au stator et au rotor? (la même) Par rapport à un transfo, quels sont les ordres de grandeurs qui changent, quelle inpédance est la plus différente? (parler de l'entrefer qui augmente L)
En MCC, on augmente la tension d'excitation, quel est l'effet sur la vitesse? (diminution) D'ailleurs, la variation de Ie se fait sous quel délai? (constante de temps= L/R = 0.5s)
Pour les compléments:
Comment obtenir les termes A B C D de la matrice de Transfert d'une ligne en pi?
Expliquer le diagramme du cercle du chap 12 (qu'est ce qui est fixé? qu'est ce qui est variable? avec aussi l'horrible diagramme avec la zone hachurée qui est qq pages plus loin, où on ramène Q d'une zone instable vers un point stable par ajout de puissance réactive négative. ==> j'ai rien compris.
Voila, j'ai quand meme passé pas mal de temps à bafouiller même si les raisonnements sont finalement pas si compliqué. Il m'a mis 12. J'irai pas jusqu'à dire qu'il m'a mis à l'aise mais il était pas désagréable non plus.

ELEC-H-300 - 26 Jun 2007

Bonjour tlm,
Taper le schéma équivalent d'un transfo triphasé et comparer à un MAS. Bien sur il veut qu'on lui explique ce que represente chaque element du schema et donner les ordres de grandeurs des courants et des elements.
Il feuillette le chap 12 et me montre (un graphe degueulasse d'apres ses mots) un diagramme circulaire et me demande des explications.
Finalement comment evolue le courant dans un MAS avec la charge.
Voilà on va en rester la. C'était moyen...
Faut rester calme comme lui, c'est pas vraiment des questions tranchees question 1 question 2, c'est plutot une discussion continue de 45 min de pleins de ptits trucs. Ca s'est fait sans cours sauf pour le diagramme circulaire et une carctéristique du moteur serie pcq il m'avait pose une question sur le moteur des trains. Donc le cours faut pas trop compter dessus. Il aide vraiment et son regard en dit beaucoup lol.
Bon je m'en tire avec 13 il me demande si je suis content avec ca? Bien sur! Bonne soiree

ELEC-H-300 - 26 Jun 2007

1e Question sur la MAS :
A partir de la grosse matrice avec les inductances propres, mutuelles etc... On demande de tirer des conclusions sur le fonctionnement de la machine asynchrone, càd en quelques sortes de reconstruire les le schéma équivalent de préciser comment on arrive à chaque terme du schéma. (par exemple : Ld1 l'inductance de dispersion statorique c'est le regroupement de .... et .... )
Beaucoup de sous question du sens physique des termes des équations.
2e Question : les transformateurs déphaseurs du complément, il y a 3 exemples dans le cours il m'a dit, il me demandait d'en expliquer un. Alors par ex : le transformateurs en quadrature de phase, à quoi ça sert etc...
Bonne chance pour le reste

ELEC-H-300 - 26 Jun 2007

Pas de préliminaires, direct le transfo triphasé composé de 3 transfo monophasé : YnD11
--> qu'est ce qui se passe là dedans ???
Tentative de réponse :
_mu(triphasé) = mu*rac(3)
_j'ai parlé du décalage horaire...
--> Y-a-t-il moyen de décaler de 2h ??
euuhh, non seulement par 4 et 6h... RATE : suffit de câbler un peu différement le secondaire en triangle
--> si je met de l'homopolaire qu'est ce qui se passe ??
euuh, vu qu'il y a un neutre au primaire, le courant homopolaire peut circuler.
--> et pas au secondaire ?
euuhhh...
et bien pour finir : oui...et il est piégé dans le triangle (toutes les composantes, pas juste harmoniques 3 !)
--> quand est-ce qu'on a de l'homopolaire?
ben, quand c'est déséquilibré... par exemple quand il y a un défaut..
--> Il y a de l'homopolaire pour tous les défauts ?
non, seulement défaut monophasé (car neutre,...)
--> et en quoi ça pose problème ?
courant, donc + de pertes
--> oui, mais il y a pire
ha bon ...
--> il me fait un peu d'électromagnétisme... et que les champs homopolaires se somment sans se compenser, ce qui peut causer des interférences.
Bon, il voit que l'homopolaire, c'est pas mon truc...il change de sujet radicalement :
Soit une MCC dont j'augmente le couple résistif de 10% : que se passe-t-il ?
réponse : vitesse diminue --> e diminue --> ia augmente (de 10% !! pas plus)--> Cem augmente...la vitesse pas se stabiliser, et elle aura presque pas diminué...
(pendant que je répond ça, il feuillete mon chapitre 11) et puis il me dit : que peux-tu me dire du load flow (ce qui est le chapitre13, faut pas chercher à comprendre sa logique ^^)
--> je lui parle du TP, des équations qu'on a trouvé, que c'est un système indéterminé, il faut donc poser des références (noeud pivot,...) je lui dit qu'il existe plusieurs types de noeuds (pivot, PV,PQ)
ensuite il me dit : comment on résout ce système :
je lui réponds : au tp à la main, en vrai par pc :-p...
on peut résoudre un système de combien de noeuds à la main ?
je lui dit maximum 3 (il a fait des grands yeux :-p), je lui dit donc : mais souvent on se limite à 2 ^^
pour finir, il me dit c'est pas trop mal, et il me met 15 °[^o^]° ce qui est plus que je pensais étant donné que j'ai pas du tout maîtrisé la première question,...mais tant mieux ^^
Bon courage aux dernier(e)s 😉

ELEC-H-300 - 26 Jun 2007

QUESTION 1 :
pourquoi a-t-on un couple dans un MCC et MAS.
-parler de Laplace --> calcul trop difficile
- bilan de puissance MCC
. où se trouve les pertes magnétiques + dire ce que c'est
. y a-t-il une mutuelle dans un MCC ?
. qqls questions sur la réaction d'induit et comment sont les champs au stator et au rotor. Montrer leur direction.
. d'où vient P = C omega
. tracer caractéristique couple en fonction de ia + cas avec réaction induite. Pourquoi on a encore soustrait Cp lié au perte alors que pour le calcul du couple, on a déjà soustrait des pertes ?
. tracer caractéristique couple en fonction de la vitesse. Comment sont les pertes, si on augmente ia comment est le champ ?
- bilan de puissance MAS
. où se trouve les pertes magnétiques
. que représente Pem. Par quoi c'est représenté ? Pourquoi sur la page où on parle du couple, la résistance avec 1-g / g n'est pas représenté ?
QUESTION 2 : Complément - LOAD FLOW
comment remplir la matrice d'admittance. Qu'y a-t-il pour Yii et Yij. Comment est la matrice d'admittance?
Comment avoir la matrice d'impédance ? Comment est la matrice d'impédance?

ELEC-H-300 - 25 Jun 2007

Salut à tous,
alors, première question:
moteur asynchrone dont on connait tous les paramètres,
on fait varier la vitesse avec un frein. Comment évolue le courant.
deuxième question:
expliquer les cercles au chapitre 12 et puis on est parti sur les transformateurs en quadrature etc.

ELEC-H-300 - 25 Jun 2007

Première question :
- Dans une MCC quelles sont tous les phénomènes du au passage d'un courant à l'armature ?
- Réponse: un couple (il demande qlq détails)
échauffement des conducteurs du à Ra
réaction d'induit (là il demande énormément de détails, composante transversale, longitudinale, est ce que ca augmente, diminue le flux total, ...)
Question EM:
- Comme Laurent ci-dessous, à propos de la section des conducteurs
Perso j'ai pas dutout maitrisé, principalement pour les ordres de grandeur. Il a du m'expliquer beaucoup de choses, mais finalement il m'a mit 11. Donc je m'estime heureux...

ELEC-H-300 - 26 Jun 2007

Il m'a dessiné un circuit magnétique à trois colonnes et y place une bobine sur la colonne centrale et y applique une tension de 12V. Il dessine aussi la courbe d'hystérèse B-H
Il demande la valeur du courant :
- en régime si la tension est sinusoidale puis continue
- en transitoire " " " "
Que se passe-t-il si il scie une partie du circuit de manière symétrique sur les deux colonnes externes.
Voici ma réponse :
en régime continue l'équation qui lie tension et courant V=RI+Dpsi/Dt se résume à V=RI puisau'il n'y a pas de variation temporelle. Il m'a donné rho, l et S du fil donc je peux calculer le courant. (LUI:le fer est-il saturé ?) la réponse est oui, le courant est très grand car la résistance est très faible et le fer est donc saturé.
en régime sinusoidale, on peut écrire l'équation V=RI+L DI/Dt. on peut négliger le terme RI (LUI:quelle est l'erreur commise ?)quelque % (LUI:moins de 1/1000). (LUI:OK, mais dans ton équation il y a L, qu'on ne connait pas. Comment peut-on le calculer ?) La il faut partir de la courbe B-H qu'il a donné pour avoir la relation phi-I en calculant les coefficients de proportionnalité : BS=phi si on suppose B constant sur la section et H L=N I si on suppose H constant. On peut donc trouver I.
parenthèse dans la question pour m'en poser une autre
Calculer la valeur du courant pour un défaut monophasé dans un transfo triphasé YnD11. Bon je me lance dans les calculs avec les transformations de symétrisation pour arriver à la réponse : il n'y a pas de courant. (LUI:c'est bien mais t'aurais peu me le dire tout de suite)
on repasse sur la fin de la première question avec les transitoires. Je lui explique ce qu'il y a dans le cours avec le flux qui peut prendre une valeur double et que donc le courant peu devenir très important, jusqu'à 5OO fois la valeur nominale. Pour l'échelon de tension continue, je lui montre la courbe qu'il y a dans le cours.
En ce qui concerne son entrefer, je lui ai glissé au dans mes développement que le courant serait plus important à cause de l'entrefer.
J'ai aussi du parler des courants IpH et Im, d'où ils venaient, parler des courants de Foucault et du déphasage tension courant pour arriver à la bracnhe verticale du schéma équivalent.
Il a conclu par, bon faut mettre des points à ça... je vais te mettre 15, tu connais pas tout mais tu ne dis pas de conneries et tu raisonnes bien
Bon courage à tous pour la fin de session

ELEC-H-300 - 26 Jun 2007

Apparement j'ai eu la même question que le précédent, à savoir:
évolution du courant dans une MAS en fonction de la vitesse(==> diagramme du cercle). Donc je suis parti du schéma équivalent, j'ai expliqué comment on peut arriver au diagramme du cercle, il m'a posé qq question par-ci par là(...en générale pas très méchantes, si on a bien lu le cours il y a moyen d'y répondre assez facilement). Ensuite l'air de rien il m'a emmené dans les compléments en me demandant pq la puissance réactive Q est emmerdante. Là, discussion avec le modèle en pi d'une ligne et j'ai retapé la discussion de l'exercice 1 de la séance 3...On a discuté des moyens pour réduire cette puissance (==>ajouter batterie de capa au récepteur ou capa en série dans la ligne). On aussi brièvement abordé le load-flow et la façon de programmer les équation nodales(en gros dire que en chaque noeuds, on a la somme de admittances en un noeud etc...). Il n'insiste pas sur les calculs, par exemple pour la discussion sur l'exo 1 séance 3, j'ai expliqué les simplification qu'on peut faire puis il ma directement donné la réponse qu'on obtient en résolvant le circuit(qui est pourtant hyper simple à résoudre)
Voilà, je vais pas faire le culte du personnage le plus sympa de polytech(il a été tout à fait gentil mais sans plus). Je suis resté très peu de temps (seulement 35 min). Il m'a dit que c'était pas mal.
Ps: A l'examen écrit j'avais réussi le labo mais pas le complément

ELEC-H-300 - 25 Jun 2007

Hellow ! Question Principale très générale : "Pourquoi les machines électriques tournent ? Expliquez alors comment déterminer le couple dans un MCC et une MAS". Ensuite, questions EM : "Expliquez le transfo homopolaire", et finalement : "Parler de la détermination de la section des conducteurs dans une ligne, y a-t-il un optimum ?".
- Question principale : expliquer qu'on utilise les phénomènes magnétiques. Loi de Laplace : dF = -(B*I dl) => pour créer le couple, on doit juste s'arranger pour que le conducteur soit soumis à un champ (pas forcément variable comme le montre la Loi de Laplace !) et parcouru par un courant. En appliquant aux MCC on voit donc que les spires du rotor sont parcourures par un courant qui est du à l'alim à l'armature, et que le champ d'induction (fixe) est du à l'excitation. Pour la MAS à rotor court-circuité, le flux capté par le rotor est variable à cause du champ tournant, et c'est lui qui crée le courant (induit) dans le rotor => couple.
Pour déterminer le couple dans MCC et MAS : appliquer Laplace à tous les conducteurs => très vite lourd (sachant qu'il faut trouver B et que B est variable selon l'angle, ...), donc on utilise le bilan de puissance. MCC : p.4.33 et 4.34; et MAS : p.5.51 et suivantes (expliquer la résistance fictive qui donne Pem, que la caractéristique Cem=f(g) n'est pas une hyperbole puisque le (I2)² au numérateur dépend de g (pour arriver à la caractéristique, passer ensuite par les diagrammes de cercle, et l'équiv de thévenin s'il ne vous a pas interrompu entre-temps).
Question subsidiaire : pourquoi on n'a pas pris en compte dans le MCC les pertes magnétiques dans le bilan de puissance ? Après 10 sec de blanc : Simplement parce qu'elle sont très difficiles à modéliser pour cette machine, donc on laisse tomber. Il a essayé de m'expliquer comment "avec un peu d'imagination", on pourrait essayer quand même de les modéliser (par exemple une résistance en // sur la fem e à l'armature, mais que ca foirait pour des raisons obscures, j'ai décroché à ce moment là). Retenir de ça qu'on les oublie parce qu'on voit difficilement comment les modéliser pour ce type de machien. Pendant le blanc, il en a profité pour poser la petite question piège qu'il aime bien : "Puisque c'est une machine a courant continu (insistant sur continu), est-ce qu'il y a des pertes magnétiques ?". Dire qu'on alimente en continu, mais que ca n'empeche pas qu'il y ait des pertes magnétiques car le rotor capte un flux variable puisqu'il est en rotation => hystérèse et courant de foucault.
- Transfo homoploaire : voir le post de Val ci-dessous, j'ai pas dit grand chose par rapport à lui sur ce sujet-là.
- Section des conducteurs : voir p.13.9 à 13.20 : basée sur la recherche d'un optimum économique (Lord Kelvin), mais doit satisfaire à des contraintes, énoncer ces contraites, puis partir dans les paramètres pris en compte pour l'optimum économique : couts liés aux pertes sur la ligne, proportionnels a la resistance et donc à l'inverse de la section (R=rho*L/S)(à la charge de la centrale (toi !) car si le consommateur demande une certaine puissance, il doit l'avoir peu importe les pertes sur la ligne, et donc c'est à la centrale de tenir compte des pertes et de les minimiser), et des couts investis dans la constrution (couts fixes (pylones, ... indép des conducteurs), et couts proportionnels a la section a cause de la masse, donc du volume). Si vous avez le temps, parler de la différence entre un optimum statique et dynamique (optimum statique dans le cours car ne prend pas en compte l'évolution sans cesse croissante de la charge au cours des années).
Socialement, il cartonne, il fera rien qui te mettes mal à l'aise. Si tu dis une connerie, soit il te donne une piste pour te faire te rendre compte de ce que tu viens de dire, soit il t'explique direct pourquoi c'est faux, mais il restera toujours hyper calme et posé. Très sympa sur la cote.
Bonne merde !
Laurent

ELEC-H-300 - 23 Jun 2007

Hep
Vloilà comme l'a dit tom je crois que la cote de labo influence. Il a surement été surpris de voir bonus labo +1 pour un CC...
J'ai du lui parler des rendements dans toutes les machines. J'ai commencé par le transfo, quelques questions sur le fonctionnement général, il m'a demandé si on diminue le nombre de spires, que se passe t'il?
Quelles pertes n'interviennent pas dans le transfo alors que dans le MCC oui? -->Les pertes rotations ( quoiqu'il m'a dit qu'il a déjà vu bouger un transfo...) ensuite j'ai dessiné le schéma équivalent...on a parlé un bon moment de tout ce qui intervenaient, Xm dépend de l'état magnétique ( ptite explication à partir de la courbe d'hystérèse), expliquer pertes magnétiques, joules, hystérèse et courant de Foucault, Expliquer moi comment vous détermineriez les pertes ( je conseille vivement d'avoir relu les manips ), lui parler des essais à vide, court circuit. Il m'a demandé de calculer l'impédance de la branche verticale connaissant la tension efficace, le courant, le cos phi. Faites très attention quand vous dites que c'est négligeable car même si le courant qui passe dans Rp est très faible (Rp très très grand) vaut 0,003% l'échauffement correspondant pourrait chauffer 1000 bureaux comme le sien. Où trouve t'on des transfos? A la sortie des centrales. On a parlé du dimensionnement des transfos à la sortie d'une centrale nucléaire? Quelle puissance à la sortie? Heu...je réfléchis... il me répond que les CC ils doivent aimer les centrales, c'est plein de béton...Alors là moi j'aurais préféré lui parler du dimensionnement de la structure en béton, j'aurais sorti mon Eurocode 2 ( car il a dit qu'on pouvait avoir tout ce qu'on voulait avec soi) mais lui il préfère le dimensionnement du transfo...tant pis. Je lui dit quelques GWatt...1GWatt en fait... Il insiste vraiment sur les ordres de grandeurs de tout ce dont vous parlez ( meme de la puissance de son radiateur (quelques kW))
Ensuite on a enchainé avec les MCC, j'ai dabord dit que le rendement était très bon( 90-95%),je suis parti du schéma équivalent à vide, schéma équivalent en charge,... et comment vous procéderiez pour déterminer les pertes? On a encore parle des ordres de grandeur. IL m'a demandé comment faire pour mesurer les pertes magnétiques car il les voyait pas représentées sur mon schéma. Au fait le schéma n'est pas parfait et on pourrait rajouter une résistance en parallèle au circuit inducteur...mais comme ca intervient au rotor, ben y a une polémique au tour de ca...Il m'a expliqué tout plein de trucs.
J'ai ouvert mon cours une seule fois pour lui montrer que le courant dans Rp était plus faible que dans Xm.
En tout cas, je le répète Maun est trop sympa, vous devez lui montrer que vous comprenez ce dont vous parlez. On stresse bcp au début, encore plus quand vous le suivez jusque dans son bureau et puis il vous met à l'aise, et vous discutez jusqu'au moment où vous entendez cette phrase mythique " on va s'arreter là". Il m'a dit que c'était correct, que je voyais de quoi je parlais, mais que c'était moins bien que Yan et Tom.
Au final 13 et super heureux. Maintenant je vais dormir...
Tchoooo

ELEC-H-300 - 23 Jun 2007

Voila, l'examen s'est bien passé et a bien commencé; En voyant mon nom de famille il s'est dit mais je connais ca. On a un peu parlé et il a un oncle de la maison a coté du village des cantons de l'est d'ou mon nom vient. C'est terriblement un truc de fou, et ca l'a épaté. Du coup ca a ptet mieux commencé. Mais je crois qu'il est gentil avec tout le monde.
On est clairement stressé avant de commencer, mais c le cours qui veut ca. Quand j'ai commencé, il a d'abord regardé mes points de labo, ca lui fait plaisir de voir si c bon, et je crois que ca influence deja un peu la cote.
Apres il m'a demandé koi a propos de la machine asynchrone, si je pouvais physiquement expliquer le pq du comment avec les flux de dispersions et ceux qui traversent l'entrefer. D'en arriver a l'expression de la matrice des mutuelles et inductance. MAis encore une fois, il va pas demander de retaper par coeur, moi il etait plutot etonné que je regarde pas dans mon cours (j'avais préparé cette question la veille). Et puis on regarde, on comprends ensemble. C surtout l'interpretation physique, comprendre d'ou viens le 3/2 en fait de l'addition des flux dans un champ tournant. Moi je m'entetais a dire que le champ etait doublé, alors on a refait ensemble le petit dessin avec le champ tournant pour voir que les 3 flux s'additionne et donnent un flux résultant de 1,5 fois plus. Enfin voila, j'en suis arrivé a dessiner le schema equivalent du transfo quand le rotor est fermé. Je me suis un peu embrouillé sur Des petits trucs, mais il nous aide a s'autocorriger. Puis j'ai pas fait toutes les autres etapes pour aller au schema final, il m'a demandé si je le connaissais (je crois que sinon il suffit d'ouvrir le cours a cette page la). Et comme je lui ai remis, il a fallu expliquer qui etait quoi, et ce que ca representait, et les ordres de grandeur comparé au transfo. (juste X1m qui varie a cause de l'entrefer, au lieu de 10000 % ca devient 300 un truc comme ca.)
Voila, bonne merde aux suivants, il m'a mis 15 donc trankil.

ELEC-H-300 - 23 Jun 2007

Premier à passer ce samedi matin, malgré sa réputation on est tous beaucoup trop stressé. Il a quand même l’air sévère au début.
MAS : je vous donne toutes les infos sur les inductances et mutuelles (donc toute la matrice infâme), comment arriver à comprendre le fonctionnement de la machine ?
J’ai essayé de ne pas ouvrir mon cours et j’ai trop galèré, je voulais arriver au schéma équivalent en passant le raisonnement tout moche mais il a compris que je connaissais le schéma et il voulait en savoir plus sur ces foutues équations. Bon allez, c’est pas un aveu de faiblesse d’ouvrir le cours, surtout quand on a pris des belles notes et qu’il y a un peu de couleurs. Alors une fois que j’ai ouvert, les équations c’est bon mais il veut la signification physique de pleins de termes (l’, l, M, P). J’arrivais plus à dire grand chose d’autre que répondre à ses questions de bases mais il explique vraiment bien tout ça et on comprend en direct, c’est plus facile après. J’étais un peu triste quand il disait des choses que j’aurais pu dire mais il a l’air de plus en plus aimable.
Evidemment quelques ordres de grandeurs, j’ai fait le lien avec le chapitre sur les transfos et il a bien apprécié, on a pas mal parlé des pertes d’hystérèses et par courant de Foucault…
On a rigolé sur l’incompétence des CC à faire des raisonnements mathématiques dégueulasses et puis j’en viens à parler de la question MAS du labo.
Je lui dis ce que j’ai fait et que j’ai eu zéro alors que j’ai l’impression que c’est bon (j’avais juste laissé le rotor ouvert et j’ai direct branché le stator à la source, donc je mesure la branche de magnétisation). Il me répond « ça m’étonnerait que vous ayez eu zéro à une question avec quasiment 18 à l’examen ». Euh, il doit y avoir erreur, j’ai eu 14…non non il y a eu recorrection, mon raisonnement était plus ou moins juste! Comment j’avais booooonnnn !
Alors voilà le temps est écoulé, j’ai pas vraiment fini ma question mais on s’est bien amusé et j’ai réussi à parler presque autant que lui.
(en comptant les moments ou je dis rien et je fais le type qui réfléchi beaucoup avant de dire une bêtise)
Au final, 15 à l’oral, vive les bonus labo :p
Maun, ça fait vraiment trop plaisir.

ELEC-H-300 - 22 Jun 2007

-Quel est le phénomène qui crée le couple dans un moteur?
-ensuite déterminer la méthode pour obtenir le couple dans les moteurs connus.
Rmq: comme dit précédemment, les démos sont moins importantes que la compréhension physique. Donc pour résumer il faut être capable d'expliquer les phénomènes physiques qui mènent au shéma équivalent du moteur (perte fer,joule,hystérèse,foucault) + caractéristiques

ELEC-H-300 - 22 Jun 2007

Il m'a demandé ce qui se passait dans un MCC... il demande quand même beaucoup de détails genre avec les dérivations, réactions d'induit, petit demos, parfois il t'embrouille un peu... et il s'assure vraiment qu'on ait bien compris après qu'il ait expliqué quand on sait pas. Puis il m'a apporté un objet inconnu et m'a demandé : c'est quoi et comment ça marche? C'était un transfo et puis on a un peu dévié sur les différentes approximations, la saturation, bon la difficulté va en augmentant puis une petite demo à expliquer. Voila il est sympa, parle bcp, faut essayer de faire des bonnes conclusions après ses exposés, il apprécie d'avoir été compris et de pas répondre direct pour pas dire de bétises et puis montrer qu'on a bosser son cours.
Bonne chance aux prochains!!

ELEC-H-300 - 22 Jun 2007

Je n'ai eu qu'une question:
donner les courbes caractéristiques(c fct de oméga) des moteurs à courant continu et asynchrone et dire par quels paramètres les influences et pk?
j'ai donc dessiné les 3 courbes pour shunt série et asynchrone, et il a dit qu'on allait s'attarder sur celle du shunt et de l'asynchrone --> sa fait en gros 2 questions en une.
Avec la première il s'est un peu balladé dans tout le chapitre 4 j'ai du expliqué tous les paramètres, pourquoi les courbes sont décalées à gauche à droite, c'est quoi la partie courbe, on a ensuite parler des pertes, et des bilan de puissance et aussi des applications des MCC.
Avec la deuxième, c'était le chapitre 5, j'ai parlé du cercle, puis finalement il s'est attardé sur le calcul pour aboutir à la courbe C fct de oméga/g, il a demandé comment était le couple résistant d'un ventilateur en fct de la vitesse de rotation, ce que ça faisait quand on la couple sur la courbe du moteur, pour la partie dynamo, l'appl ce sont les éoliennes, et enfin la partie frein.
La question était large, mais on est resté très longtemps sur 2 courbes, tout en faisant appel à plein d'autres partie du cours. Il a quasi autant voire plus parlé que moi mais en même temps il s'assure que l'on a bien compris ce sur quoi on doit parler.
Comme tout le monde le dit il est super sympa. Il faut juste pas dire trop de bêtises et lui montrer qu'on a bossé son cours et ça se passe bien.
Emilie.

ELEC-H-300 - 22 Jun 2007

Morceau de fer à trois colonnes avec un enroulement au milieu. Quel est le courant lorsqu'on met une tension continue et alternative et aussi le transitoire dans les 2 cas.
Dessin pour un moteur shunt du couple en fonction de la vitesse. Elle peut dévier à cause de la réaction d'induit et pour éviter celà on utilise un moteur compound, explication sommaire de ce moteur.

ELEC-H-300 - 22 Jun 2007

Hello,
Alors j'ai eu la réaction d'induit pour une mcc. Expliquer tout ce qui se passe en plus quand un courant passe au rotor.
=>pertes joules Ra et DVb
=>flux transversal et enroulements de commutation
=>saturation et enroulements de compensation
=>apparition d'un couple
On a ausi discuté des applications et de la variation du couple pour les laminoirs (on change ia plutot que ie parce que la constante de temps de ie est trop grande)
Il m'a demandé plein d'ordres de grandeurs que je ne savais pas (ex: ordre de grandeur de B dans la MCC = 1T))
Au final pendant l'exam j'avais l'impression qu'il devait tout m'expliquer et que je ne savais rien, juste les choses évidentes et il m'a mis 15, ce qui est plutot cool...
Courage pour les suivants

ELEC-H-300 - 21 Jun 2007

Je suis passé le samedi 2 juin à 8h du matin et apparament, il aime pas trop ça!
J'ai eu:
- Comment obtient-on une tension continue aux bornes de l'armature d'une MCC
- Comment obtient-on l'expression du couple en fonction de la vitesse pour une MAS
Bien que j'avais beaucoup bossé il m'a super embrouillé et j'ai perdu mes moyens... -> échec

ELEC-H-300 - 21 Jun 2007

On est parti du tout début : donner les équations liant i/B/phi/psy/H/v etc... bref les outils de bases. Montrer comment on en arrive au fait que les machines tournent. Application à une machine type MCC. On a un stator avec une certaine tension appliquée. Il demande le fem engendrée sur le rotor qui tourne a vitesse connue (et donc imposée). Faire toute la démarche "compréhension physique" jusqu'à cette fem. Cette approche devait se faire par la méthode des circuits et par celle des champs. Il fallait expliquer la différence des deux approches. On a aussi parler du rendement de ces machines. Bref des questions relativement simple mais très générale et surtout de la compréhension. Il apprécie lorsque vous raisonnez tout haut. Si on dit une bétise, il donne un petit indice qui permet de continuer. Professeur trop sympathique et oral plus qu'enrichissant (il vous expliquera des tas de choses !).
Maun, ca fait vraiment plaisir.

ELEC-H-300 - 21 Jun 2007

Bon voilà ... on stresse comme des fous et hop on est dans son bureau et là le couperet tombe : un morceau de fer à trois colonnes où l'on place un enroulement sur celle du centre.
Il vous demande (connaissant toutes les dimensions/la tension/l'allure de la courbe d'hystérèse) de donner le courant pour une tension continue, pour une tension alternative, pour un échellon continu et pour un échellon sinusoidal.
Alors bon je galère comme un porc pour lui sortir une formule qu'on peut pas appliquer ici, je commence à stresser à me dire que je suis en seconde sess que j'aimerai qu'on passe les Strokes à mon enterrement et là il sort de son bureau et va chercher une bobine de fer et hop il m'explique tout.
J'acquiese de temps en temps de la tête en lui racontant un peu plus de trucs, je déstresse. Je sors mon cours bien beau avec des post-il partout et hop je trouve direct de quoi il veut que je lui parle ... mais je sais toujours pas répondre à la question. Alors il prend mon cours et hop il m'explique encore des trucs (un chouette cours particulier parce que même si son cours est vraiment mal foutu je trouvais, autant là il explique vraiment bien).
Et bon comme il a vu que je galérais sur cette question, il m'a demandé comment variait la vitesse d'une MCC dont on fait chuter la tension d'excitation.
Alors là je lui explique un peu le truc (il y avait quand même quelques trucs que je connaissais) et à nouveau j'ouvre mon cours à chaque fois que je sais plus trop) et là il me demande encore deux trois trucs auxquels il répond tout seul et il me dit qu'on va s'arreter là.
Il me dit que ca se voit que j'ai préparé et donc que c'était pas si mauvais (honnetemment je m'attendais à un 8 ou 9) et il me met 14.
Maun, ca fait plaisir.

ELEC-H-300 - 3 Jun 2007

MAS : à partir de tous les paramètres (inductances propres et mutuelles et résistances), déterminer un modèle de la MAS (développement du schéma équivalent). Quelques questions sur la signification de tel ou tel paramètre, sur des ordres de grandeur, comparaison de la branche de magnétisation avec celle d'un transfo, ...
Question sur les compléments : comment dimensionner une ligne électrique (Lord Kelvin), quels sont les paramètres influençant la sécurité.

ELEC-H-300 - 2 Jun 2007

Salut!
Comme beaucoup avant moi et probablement beucoup après moi, j'ai eu le moreceau de fer à trois colonnes. Sur la colonne du centre on a un enroulement. Vous connaissez tout sur les dimensions du rectangle a trois colonnes, vous connaissez aussi la tension et l'hysterese.
Il faut determiner I dans 4 cas
- DC en regime
- DC en transitoire
- AC en regime
- AC en transitoire
Cf les autres gens qui ont bien expliqué, bien sur. En gros le but de l'exercice est de trouver L et phi d'abord, puis d'en deduire I. On se sert des approx suivantes : H et B sont constantes sur la section (justifié par le fait que l'intégrale de H se fait sur un chemin dans le fer, et donc que le chemin passe dans le coté gauche de la colonne ou le coté droit, cela ne change rien). On dit aussi que le flux de dispersion est nul (un 10000e pour l'ordre) car le fer concentre bien toussa. A l'aide de la courbe d'hysterese vous trouvez L, etc.
- DC en regime : rien de spécial
- DC en transitoire : exponentielle de constante de temps L/R
- AC regime : sinusoide décalée
- AC transitoire : parler des immenses pics de courants si on tombe mal (500 fois la valeur).
Evidemment le plus dur n'est pas de trouver ca...puisque vous le savez plus ou moins depuis grenez, mais encore faut il bien savoir les ordres de grandeur de tous les composants du schéma equivalent, pourquoi Rp est plus grande de Xm par exemple (on peut voir sur le graphique du courant en fct du temps que celui ci est d'amplitude moindre, donc R est plus grand, etc)
Ensuite j'ai eu une petite question sur l'évolution du courant quand on fait varier la vitesse d'un moteur asynchrone de 900 a 800 tours : cf. diagramme du cercle : le courant augmente et sa phase change un peu.
bonne merde aux suivants

ELEC-H-300 - 1 Jun 2007

ouep ouep le maillon faible du premier juin c'était moi (et le dernier à passer).
Mes quelques recommandations :
-Préparez plus ou moins les questions qui sont déjà passées,
-Ouvrez direct votre cours plutôt que de lui faire des schémas qui n'ont pas les mêmes notations que celles présentes dans son cours,
-Attention à la tension thévenin pour le diagramme de cercle, c'est k1²V1 et non pas k1V1 comme j'ai eu le malheur de croire, plus savoir expliquer pourquoi bien sûr...
-Pas toujours répondre au tac-au-tac, y a moyen de tomber dans de jolis pièges (ex: "J'ai le courant qui augmente dans une MAS au démarrage. Le flux il augmente c'est ça?" - important de répondre "non parce que loi de lenz et patatipatata" au lieu d'un simple "oui" irréfléchi, bien sûr...)
-VENDEZ VOS MACHINES! Important : la prestance, comme s'il était client et vous veniez lui vendre votre bidule, ou que vous lui expliquez pourquoi vous avez besoin de faire certains tests pour mesurer les paramètres qu'il veut. Des ordres de grandeur? pourquoi pas... j'ai l'impression que si on ne les donne pas, il va de toute façon vous les demander à un moment ou l'autre.
En tout cas il m'a refilé 10 parce que trop de cafouillage + brouillon et qu'il aurait bien voulu aller plus loin ; montrer ouskon est dans son cours c'est donc très important.
Oubliez pas que ça peut durer longtemps et qu'il peut faire un tas de trucs en même temps que vous lui parlez : se moucher, régler des dossiers, ranger son bureau, signer des papiers... Sauf si vous êtes intéressant et pas le maillon faible de la journée (en phys : 13 13 16 10 si j'ai bien lu)
Bonne chance aux autres.
Le Maillon Faible -IRCI3-P(lus pour longtemps j'espère)

ELEC-H-300 - 27 Apr 2011

Mes questions étaient:
au départ:
- parler du couple dans une MAS (parler des généralités sur le couple (Laplace) et du fait que dans une MAS on l'obtient ac le bilan des puissances)
- lorsqu'on fait le bilan des puissances, pq on ne considère pas les inductances (parler de la différence entre la puissance réactive est active)
- quelle est la puissance appliqué au stator (3*VI*cos Fi, différence ac la puissance apparente...)
- caractéristique couple-vitesse de rotation ou du glissement: pourquoi a-t-on une forme comme ça or que on a trouvé la relation 5.6-24 qui dit Cem=qqchose/g... pourquoi est-ce qu'on n'a pas une hyperbole? (parce-que I varie avec le glissement, pour cela faire l'équivalent de Thevenin, et trouver l'expression de I=k1^2*V1^2/(r1k + mu..)(x1k ....) (5.6-44)... ensuite, on fait des approximations pour g petit et g grand, et on trouve bien la forme demandé de la courbe couple=fonction(vitesse de rot)... ici, encore pleeein de sous-questions, du type comment fait-on l'équivalent de thévenin... lorsque je n'ai pas su répondre à "qu'est-ce que c'est que r1k, il m'a dit "oui, c'est pas grave, c'est juste un truc de calcul...").
Compléments: comment fait-on des calculs de réseaux, parler des equations de telegraphiste, de l'impédence caractéristique, etc..
Je suis sortie avec un 15, or que je m'y attendais pas vraiment... A mon avis, il apprrecie si vous montrez que vous avez bossé et compris les gros principes (là, vous avez 10), et le reste de points se joue par rapport à des petites questions plus pointus qu'il pose...
Sinon il est sympa!

ELEC-H-300 - 30 May 2007

Pr. J-C. Maun: si je te donne tous les paramètres d'une MAS, par exemple les résistances, inductances, mutuelles etc.. d'ailleurs cb de valeur te faut il pour les r? pr les L? pr les M? et elles sont comment? et le rapport entre les mutuelles? Tiens et ce MAS a rotor bloqué, on pourrait utiliser ce déphasage? =>régulateur d'induction. Puis pattati pattata pour arriver au schéma équivalent final, tout en justifiant tous les mu, les g par ci par la... les valeurs en pu des différents éléments, puis hop il m'a montré un ptit MAS a cage d'écureuil, et a quelle vitesse tourne t il si y'a 6 poles => 1500 trs/min, mais comme il est petit, mauvais rendement, on est pas mal loin du synchronisme ~1400trs/min, puis explication des résistances des transfo, que la x1>r1 pour limiter le courant de court circuit, mais ne pas avoir trop de pertes en fonctionnment normal,
voila faut avoir bien préparer, réfléchir pour pas dire d'anneries, et tenir 1h20 qd on est le dernier de la journée... enjoy

ELEC-H-300 - 29 May 2007

ok... keep cool
question de départ :
--> expliquez cmt fonctionnent les machines electriques et cmt on peut avoir les couples. spécifiez ça aux machines à courant continu et machine asynchrone
-machine fonctionne par interactions entre courants et champs. Deux fonctionnement sont possibles : en générateur et moteur
-->nous allons rester en moteur. Mais cmt arrive-t-on à un couple à partir du courant et du champ?
-loi de laplace : dF=-(BxI dl) mais trop compliqué à résoudre alors utilisons les bilans de puissances.
-->par quelle machine voulez vous commencer?
- ça m'est egal... par la MCC par exemple.
--> cmt obtenir le couple et cmt mesure-t-on alors les puissances
-p 4.34
etc
on est finalement resté que ds la MCC. il s'en fou si vous avez retenu ou pas (bon ok un minimum, genre cmt ça marche, les shemas equivalents) mais des termes sur lekel j'hésitais et hop petit coup d'oeil ds le cours c ok. ms par contre il va au fin fond des expliquecations (le cmt du pq du cmt du pq, ....) MAIS si vous ne l'avez pas fait ben il vous mène par le bout du nez dans un certain développement pour arriver à vous faire dire les bonnes réponses. parfois il conclut ms n'hésitez pas à montrer que vous avez fait la même conclusion ke lui et kvous avez compris ce ke vous venez de faire.
on est resté sur les couples, les puissances et donc les pertes (attention d'où viennet les pertes et pourquoi). on a utilisé la loi de maxwell aussi, se trouvant ds le chap des transfo pour expliquer un phénomène.
je n'ai pas eu droit aux ordres de grandeurs.
on a utilisé la fonction du couple en fonction du courant d'armature, pq c linéaire et pq l'autre droite est parallèle et descendu d'une constante (les pertes magnétiques et mécaniques n'étaient pas prises en comptes ds la première et sont constantes car dépendenr de la vitesse qui est quasi constante avec Ia).
c cool on ressort de cet exam avec de la nouvelle compréhension.
après 45min, il dit kon va s'arreter là (je n'ai vrmt pas vu passé le temps, jpensais kça faisait 20 min +/-)
il me dit kil voit ke j'ai pas mal travailler mon cours (en effet j'éavais plein de résumés, du fluo partout avec des notes par ci par là et des post-it) ms ke j'ai encore qlq approximations et hésitations (ce ke était vrai). et je reçois une cote au dessus de ce ke je pensais (13).
ds mon cas il a été tout fait correct, j'ai en effet hésité, je ne savais pas tjs d'où venait ,précisément les termes, ms je n'ai pas dit de conneries (à part une ke j'ai réctifiée directement)
Remarque : je n'ai pas eu de question sur les compléments! (mais les 2suivants oui)
alé courage le 15 est largement possible! aidez vous des questions des oraux des années précédentes.

ELEC-H-300 - 29 May 2007

salut,
voilà je suis passé juste après pascaline donc j'ai eu la même question qu'elle sauf qu'il m'a demandé en plus pour le MAS pourquoi on considérait que Pem dans le MAS est égale aux pertes par effet joule dans la resistance fictive (r(1-g)/g) puis après avoir trouvé le couple dans le MAS dire pourquoi le couple en fonction de g à cette allure là,,pourquoi il est linéaire pour g faible alors qu'il est hyperbolique ailleurs (donc là parler des approcimations sur le courant..Etc) puis il a vu qu'il restait un peu de temps donc il m'a demandé de lui dire c t quoi le rayon moyen géométrique.. voilà après 45 min,il m'a dit qu'on allait en rester là et que c'était correct pour lui ce que j'avais fait et que ça le suffisait donc il allait me donner 13/20
bonne chance à tous
(il est vraiment sympa mais voilà il pose des questions pièges de temps en temps donc même s'il vous dit par exemple: "faites ceci.." et que vous pensez que ce n'est pas correct vous pouvez lui dire: "non ,on peut pas parceque...")

ELEC-H-300 - 31 Aug 2006

Mes questions de Maun ont été :
-MAS ,expliquer la big matrice avec tous les L,M et compagnies pour arriver finalement à l'explication de l'ensemble des termes du schéma equivalent
-(EM) Expliquer comment modifier la puissance réactive sur une ligne au moyen de transfomateurs (toute fin du chap 12, savoir expliquer ces betes schémas de transfomateurs tout bizars)

ELEC-H-300 - 27 Apr 2011

Hellow 🙂
Moi il m'a demandé de lui expliquer comment on trouve les couples mécaniques pour la MAS et la MCC. Et explications via P=Cem*oméga pr mcc, donc lui expliquer pour P, le bilan de puissances, les différentes pertes de puissance dans chaque machine et à quel niveau elles ont lieu, etc... Plein de tites questions sur le coté aussi, comme d'hab, comment tu fais pour réguler la vitesse du mcc, si tu veux une vitesse de rotation élevée comment doit etre v alimentation, pq tu dis que e est cst, etc. Pour la MAS idem 🙂 Bon, ds l'absolu j'ai dit qqes conneries mais bon, j'ai eu 10 au final avec ma cote de labo que j'ai pas rejouée (et qui était minable :)). Ceci dit il donnait pas les points à tour de bras hier matin : qqes 9, deux ou trois 10, et un 11.
Courage aux suivants 🙂

ELEC-H-300 - 16 Aug 2006

Il a été tout peace avec moi , j'ai du expliquer en général la facon (ou les) d'étudier une machine électrique. donc il fallait parler de la méthode des champs et de la méthode des circuits. il a bcp posé des questions sur le sens physique de tout ca. ms il a vraiment été super sympa. g bien galéré ms au final il m'a mit 11 en tout.
bon courage à tous

ELEC-H-300 - 16 Aug 2006

Il demande d'abord si vous voulez une question sur les labos.
Puis la question : Dites-moi pourquoi on a des couples dans les machines que l'on a vues? Que valent-ils?
Parler de la loi de Laplace, l'influence d'un courant sur un champ magnétique produit une force. Nous, on a blindé de spires => moment=> ça tourne. Mais pas easy a calculer par Laplace(Trop de spires, trop champ), donc les bilan de puissance c'est cool. Donc shéma éuivalent, je part sur la Mas.blablabla.
Puis il m'a demandé comment on calcule la puissance que l'on met l'entrée. En fait, faut parler de phaseur, donc du produit U.I, MAIS on est en complexe, d'ouquel terme nous interesse dans tout ça... La j'ai un peu bafouillé. Aprés, j'ai parlé du champ tournant, pourquoi la machine tourne.
-Tiens , pourquoi le terme R2 dansle schéma équivalent dépend de la vitese?
-Y a des pertes magnétiques dans un mcc?
-oui
-Ha bon? Pourtant c'est en continu? C'est bizarre, ça?
-(Rhoo, le piège!!)Oui c'est continu, mais le flux capté par le rotot est variable donc pertes magn.
-Comment peut-on mesurer les pertes magnétiques dans un mcc? (à vide)
Bref, tout est pas sorti tout seul mais j'avais pas l'impression d'avoir sorti de conneries. Il m'a mis 9! "Je dis pas que vous avez pas étudié mais ya ecore trop de choses sur lesquelles vous êtes hésitant." (Ah?)
Je suis plutôt perplexe sur la conclusion de tout ça.

ELEC-H-300 - 22 Jun 2007

Bonjour,
Alors j'ai eu droit comme questions :
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
1/ expliquez moi comment varie le courant en fonction de la charge pour une MAS (on a acces à tout ce qu'on veut comme paramètres, V, I, W, etc... )
-> diagramme du cercle, savoir expliquer les différents points, leurs significations (A-infini (g=-1) ; A1 ; A0)
Sur cette question il m'a aussi baladé sur les différents montages pour mesurer les puissance (Méthode à 1, 2 et 3 wattmètres. Leurs conditions d'utilisations, etc ...)
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
2/ Explication du transfo triphasé Yd en régime normal et, bonus electromec, en régime homopolaire.
-> rien de particulier pour le régime normal, un bête schéma équivalent avec un peu de blabla autour . Pour le régime homopolaire, rien de très compliqué non plus. Lui dire que Z = infini si il n'y a pas de neutre au primaire, et dans le cas avec neutre au primaire , les courants du secondaire restent enfermés dans le triangle. -> schéma équivalent avec le secondaire en CC (pour le cas avec neutre !).
////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
Pas de stress, il est cool, j'ai réussi a lui dire (ou ne pas dire^^) :
* oublier mon j derrière mon impédance
* ne plus savoir de quel coté mettre le racine(3) entre µ et µTriphasé
* ne plus savoir comment calculer A-infini
* Avoir des doutes sur le nombres de Wattmètre nécessaire pour mesurer une MAS (un seul suffit, -> régime équilibré)
* etc ...
Total, 14 à l'oral, 13 au total ... cooool 😀
Voila
++
Val

ELEC-H-300 - 24 Jun 2006

- On a une bobine dont il nous donne les caractéristiques (mu,...). On applique une tension continue, alternative. Il demande l'expression du courant en régime, en transitoire... Il m'a demandé d'expliqué toutes les variables utilisées.
- On diminue de 20% la tension d'excitation sur un MCC. Que se passe-t-il?

ELEC-H-300 - 23 Jun 2006

J'ai eu une question sur le MCC: On a un courant d'armature, un courant d'excitation, le rotor est à vitesse constante... on freine en augmentant le couple résistif de 20%, comment évolue la vitesse... + donner un ordre de grandeur.
Il suffit de taper les 4 équations du MCC puis expliquer qu'au finich la vitesse du rotor diminue mais de bcp moins de 20%.
Une question sur les transfos: expliquer l'indice horaire (perso, j'l'avais pas trop percuté => il m'a expliqué)
Une question sur le MAS: expliquer la cage d'écureuil.
J'confirme qu'il est très sympa pendant l'oral et qu'il l'est encore plus pour la cotation...
Bon courage aux derniers

ELEC-H-300 - 23 Jun 2006

Je suis passé juste après khalid et j'ai eu la même question : courbes du Couple en fonction de la vitesse sur les moteurs(MCC shunt/compound/série, MAS). Je n'ai donc pas grand chose à rajouter.
Tout ce que vous dites est sujet à de nombreuses petites questions.
par exemple pour la MCC:
- pk dans le cas réel eg varie un peu avec ia?
- d'ou vient deltaVbsign(ia)?
On ne le repetera jamais assez, maun est super sympa.

ELEC-H-300 - 23 Jun 2006

J'ai eu le schema equivalent d'une machine asychrone: expliquer la présence de chaque élément c'est-à-dire les r1, x1 etc en partant d'une explication de l'effet des champs( dispersion etc).
Puis il m'a demandé ce qui se passait si on baissait le courant d'excitation d'une machine courant continu -> elle accélère puis se restabilise vers sa vitesse avant le changement. POur voir cela, il faut partir des equations de la machine: e=K.phi.omeg_r, Cem=K.phi.ia, va= ra.ia+ e+...
Voila vla...

ELEC-H-300 - 22 Jun 2006

Ben voila rapport d'exam
Comme on le sais les grosses question sont que fils conducteurs. Il m'a d'abord demandé de cité les differentes machines puis de parler de leur courbe : couple en fonction de vitesse et leur differentes utilisation
1)Differentes machines il m'a parler de la Coumpound il m'a expliquer comment ca marche puis apres avoir deballer tout le tralala sur la courbe de la shunt il m'a demandé si on augmenter le couple resistif que se passe-til? Rep : le moteur est instable il va acclerer et comment faire pour pouvoir utiliser un moteur a son couple maximum ? rep: en faisant augmenter le flux grace a des bobinage en plus en serie avec l'armature -> idee le moteur compound super stable et autoregulé pour le flux lol
Ensuite moteur serie pareil petite explication physique, quand on l'utilise ( traction) expliquer pk c'est utile au tram a l'arret (couple tres fort)
Ensuite vite la MAS : Dessine moi la courbe couple en fonction de vitesse et comment on obtient la forme ? bon la j'ai juste parler aucune formule ni rien expliquer qu'il faut passer par l'equivalent de thevenin et puis calculer I2 et reinjecter dans le couple. Je lui demande si il faut que je demontre il me fait je te crois sur parole t'as pas dit de betises
Et il m'a demander pour le moteur a double cage, Comment ca marche ? La je savais pas trop ce que c'etait et il m'a dit un moteur a double cage c'est un moteur ou t'as une cage avec des bar plus grosse et l'autre plus fine et la tilt j'ai penser a l'effet peliculaire et j'ai debaler le tralal du pouquoi c'est interessant vu qu'il y pas de resistance de demarrage
Et voila
Bref, Maun faut l'avouer c'est le plus cool des prof et le plus cool des oraux que tu peux avoir. Il veux vraiment pas t'enfoncer, quand tu comprenda pas et que tu le regarde avec des yeux de perdu il t'explique et c'est pas pour autant qu'il te retire tes points tant que tu lui montre que t'as compris.
Le cours tu as le temps de l'ouvrir suffit de commencer de memoire et puis de lui demander si tu peux loool :p mais p-e mieux vaus pas trop compter dessus. plus tu fait de tete, plus tu resonne a voix haute plus il aime ca
Aller bonne merde

ELEC-H-300 - 22 Jun 2006

Bon, y'a pas vraiment moyen de structurer les questions de l'oral parce qu'il y en a eu une grosse et plein de petites.
Grosse question : Transfos (chapitre 3)
---------------------------------------
Il me donne un système magnétique avec trois colonnes identique au schéma 3.5-7 page 3.51, et il met une bobine sur la colonne du milieu. Il met de la tension sur la bobine, et me demande ce qui se passe au niveau du courant? Il me donne pour ça différentes situations :
- On applique 24V continus : donc là il faut partir de v = Ri, sans la variation de flux qui est négligée. Entretemps il me demande si le courant sera plus important dans ce cas-ci. Je lui réponds que oui, et qu'il vaudra genre 2400A puisque R vaut plus ou moins 0,01 Ohms. Donc la puissance est énorme, et comme c'est des pertes, ça fait beaucoup de kW qui sont perdus bêtement et aucune puissance utile récolletable.
- On applique 24V alternatifs. Là il donne encore trois situations différentes : décrire le comportement en régime, en transitoire, et aussi le comportement lorsqu'on met un entrefer dans la colonne du milieu (dernière question à laquelle je n'ai pas répondu étant donné qu'on a divergé sur d'autres sujets). Donc en alternatif on a v = Ri + dPsi/dt, je néglige Ri, il me demande quel vaut cette tension puisqu'on la néglige? Je lui dis vaguement 1% de v mais apparemment c'est encore moins. Il me justifie ça en expliquant que dans un transfo, ce qu'on veut c'est produire un grand flux avec un petit courant (d'où la prépondérance de dPsy/dt dans l'équation). Ah aussi, en écrivant l'équation de v, il m'a demandé ce que c'était Psy (il a l'air de bien aimer demander ça), donc je lui dis que c'est le flux totalisé et ne croyez pas que ça le satisfera, donc vous devez aussi un peu lui expliquer que le phi circule dans le fer et qu'il est intercepté par l'ensemble des spires et qu'au total, on obtient un flux enserré par la bobine donné par psi. Puis j'écris psi = N phi pour appuier mes explications et il me demande quelle est l'approximation que j'ai faite dans toutes ces équations. Je lui ai dit qu'on considérait les spires comme confondues pour écrire psi=N.phi, mais à mon avis il aurait plutôt aimé entendre que dans ce cas-ci on peut de toute façon l'écrire pour je ne sais plus quelle raison, et qu'on aura de fait un L pas très linéaire.
Il m'avait dessiné aussi la courbe d'hystérèse avec B en fonction de H, donc je lui ai mis que B ~ phi et H ~ i (le terme exact est "proportionnel", il en acceptera aucun autre) et là si j'ai bien compris on suppose que B est constant sur toute la section pour pouvoir avoir phi=B.S, et pour H j'ai dit que c'était proportionnel à i par la loi de la fmm. Donc en régime, on lui retape tout le cours à propos de im et de ipH qui s'additionnent et qui donne un courant bien pourri, composé d'harmoniques. Il me demande lesquelles? Je lui réponds des impaires. Il me demande quand on aura des paires? Dans le transitoire que j'explique juste après. Donc là il faut aussi lui retaper l'histoire du transitoire, avec pourquoi on a des grands pics etc... Là j'ai pris mon cours pour lui montrer la valeur analytique de v et de psi histoire de justifier les deux cas différents (transitoire nickel ou transitoire avec grands pics), et là il a pris ma farde, a commencé à feuilleter mon résumé, corriger des fautes par-ci par là (:D) donc il écoutait plus trop mon explication et il m'a pas vraiment laissé finir.
Il tombe sur le schéma équivalent du transfo. Là il me pose une question que j'ai pas trop compris, genre quelle serait la différence entre les transfo qu'on trouverait pour la distribution (pour les utilisateurs) et pour la centrale (afin de mettre une haute tension sur les lignes). Je me suis dit ça y'est il m'a pris pour un EM, mais il m'a posé d'autres questions à la place et j'ai pas très bien compris où il voulait en venir. Du genre, on court-circuite la sortie, comment sera le courant? Grand car peu limité, et il faut jouer avec les ordres de grandeur des impédances en p.u. pour déterminer comment va varier le courant à la sortie (l'impédance totale sur la branche horizontale est d'environ 10% donc le courant augmente de 10%). Il demande aussi comment va varier le flux à l'intérieur du transfo si on travaille avec un grand courant comme ça? En fait ce flux global diminue, et il faut expliquer ça par le fait que y'a quasi aucun courant qui va passer dans la branche verticale, du coup quasi aucun courant dans la bobine Lm, qui représente le flux passant justement dans le transfo.
Il est tombé sur la courbe du couple en fonction de ia pour un MCC série, il me demande pourquoi elle a cette allure là... Donc bêtement C = G.ie.ia, hors saturation ie=ia/Kse donc on a une dépendance au carré en ia, et en saturation ie=cste donc dépendance linéaire en ia.
Il est tombé sur le schéma équivalent du MAS (ça m'apprendra à faire un formulaire qui regroupe tous les schémas équivalents... je me les suis tous pris) et m'a demandé ce qu'était la résistance dépendant de 1-g/g, donc c'est la puissance mécanique fournie à l'arbre bla bla bla... Et il s'est arrêté là.
Y'a pas à dire, il est sympa et on fait l'ensemble de la discussion oralement mais éventuellement sur une feuille de papier pour représenter les schémas qu'on veut (pas de tableau ni quoi que ce soit). J'ai cru comprendre à ma cote qu'il apprécie si on lui explique les choses sans regarder dans son cours (parce que je lui ai quand même répondu pas mal de conneries au final).
Bonne merde à tous

ELEC-H-300 - 27 Apr 2011

Pourquoi une machine tourne? Comment calculer les couples? -> avec comme fil conducteur (haha) les bilans de puissance ("si une méthode marche, pourquoi s'en priver?" dixit Maun) et autres schémas équivalents, ça nous a mené à des considérations de toutes sortes sur MCC et MAS...
Comme cela a été dit:
1) Questions très générales -> n'étudiez pas les détails mais assurez-vous de comprendre les schémas équivalents et surtout les phénomènes physiques auxquels ils correspondent (où sont les flux? interactions réciproques stator-rotor?...)
2) Même si comme moi vous avez du mal à croire ce genre de commentaires sur oraux.be, c'est vrai, je vous assure: il est vraiment supeeer sympa! Et ne vous inquiétez pas s'il répète votre dernière phrase en la ponctuant d'un "humhum" penseur, vous n'avez pas forcément dit une connerie! 🙂

ELEC-H-300 - 14 Jun 2006

Q :
Alors nous avons un truc à trois colonnes en fer, une bobine sur la colonne centrale et une tension qui parcoure cette bobine, que vaut le I ?
R :
Pour ca il donne toutes les dimensions qu'il faut, ainsi que le diagramme H B du fer. Il faut retaper en gros le chapitre sur les transfos.

ELEC-H-300 - 13 Jun 2006

J'en sors...
Entrez, asseyez-vous, vous êtes? D'accord... Il tcheque l'ordi et puis il vient s'assoir en face de vous:
"Je vous donne une machine asynchrone: schéma équivalent, les paramètres et les 55 manières de le faire".... Surtout ouvrez votre cours si vous vous etes amusé a remplir les ppages de gauches, entourez, fluotez, mettez des points d'interrogations. Il adore qu'on s'investisse pr son cours et qu'on lui montre qu'on s'est posé des questions.... Il est hyper peace et meme si votre raisonnement est un peu décousu, il kife qd un cc parle d'electricité sans dire trop de conneries!! Il est vraiment 5 fois vraiment sympa encore plus que Verbrugge et si vous vous posez des questions il aime bien y repondre....
Soyez confiants (mais pas trop)...

ELEC-H-300 - 13 Jun 2006

le maun m'a baladé ds le chap 4 principalement... avec une attention tte particulière sur la réaction d'induit.
Pas grand chose a rajouter : comme dit précédemment, il faut le calmer qd il s'emballe et bien avoir géré le "fluorage" pour montrer qu'on a tourné les pages de son cours.
Il est cool et aide à la réflexion en cas de besoin.

ELEC-H-300 - 12 Jun 2006

on met de la tendion au stator d'une machine qui ressemble un MCC et on a un rotor en fer parcouru par une seule spire et le moteur tourne à vitesse constant, il demande ce qui va apparaitre sur un oscillateur branché sur la machine. Déterminer par deux méthodes différentes.
Les méthodes,c'est méthode des circuits et méthode des champs.
Si on ne voit pas il faut aller par étapes mais attention à la moindre chose que vous dites, il demande de justifier (exemple le stator ici, produisait un champ de forme trapézoidale, pq ?) perso souvent je devais vraiment cherché et je n'ai pas vraiment trouvé que le cours aide (pas vraiment le temps de regarder et relire perso trop stressé)
L'oral comme il a dit n'était pas spécialement brillant surtout quand il a comparé mes points de labo qui c'était mieux passé
Donc on final ca fait 11 à l'oral (tout ce que je demandais 🙂 )
Comme l'on dit d'autre attaché plus d'importance à savoir ce qu'est un flux physiquement que mathématiquement et voir quand une variable est constante ou comment pourrait-on la faire varier.
Bon courage
Natacha

ELEC-H-300 - 12 Jun 2006

Pour un moteur MCC qui est occupé à tourner à vitesse connue, si on augmente la tension d'excitation de 30%, que se passe-t-il? Il faut savoir résoudre le circuit RL (équa dif comme chez grenez).
Si on ne s'en sort pas bien, il commence à expliquer dans le cours. Faut essayer de dire un maximum de truc qu'on sait (pas de conneries biensur). Vu que j'étais pas brillant, il m'a posé des kestions sur les MAS et les transfo. Genre: donner l'ordre de grandeur du courant quand on démarre un transfo en court-circuit. Il aime bien les ordres de grandeurs, moi j'aime pas 😉 Il faut lui montrer qu'on a étudier son cours même si on comprend pas tout. Il est généreux avec les points quand même (avec moi en tout cas). (11/20)

ELEC-H-300 - 12 Jun 2006

bon il était tard, il m'a dit je vous pose plusieurs petites questions plutot qu'une grosse.
Expliquez-moi ce qu'est un transfomateur parfait?, hypothèses, comment varie la tension et courant au primaire et au secondaire (fais sans ouvrir le syllabus):p
Si je veux modifier ma vitesse de rotation de 1000 à 10 que puis-je faire? quels sont les problèmes que cela crée ou pas(augmenter ie fais saturer le fer et pas bon pour les cables tandis que pas de limite à modifier Va) quantitivement cela donne quoi?
Transformateur pas parfait donc dispersion mais si on a un court-circuit au secondaire que ce passe-t-il, ordre de grandeur de impédances? est-ce normal d'avoir 1% de perte dans une résistance? puis il a discuté des transfo de puissance des centrales?
Pourquoi on met un rhéostat au rotor dans une mas et pas au stator?
Moteur à cage à écureuil j'ai voulu parler de l'effet pélliculaire mais il l'a fait avant moi du coup. Essayez de l'interrompre quand il dis quelque chose que vous connaissez.

ELEC-H-300 - 12 Jun 2006

alors il m'a demandé ce qui se passait si on diminuait le courant d'excitation de 10% dans un MCC et de lui expliquer le cheminement qui arrive a faire dire que le moteur va accélerer.

ELEC-H-300 - 12 Jun 2006

J'ai du parler des différents paramètres des machines (MCC,transfo et MAS). Grosso modo, il est le client et je dois lui présenter les machines et lui dire comment on trouve ses paramètres.
C'est une question très générale. On a parcouru tous les chapitres mais de manière assez superficielle. Je suis partie des schémas équivalents (en expliquant les termes, ce qu'ils représentent) et j'ai du lui expliquer les différents essais à effectuer pour trouver les paramètres, tout ça ponctué de quelques notions sur le fonctionnement de base des machines.
J'ai conclu par les pertes et les rendements.
Il est cool mais pose quand même bcp de petites questions pour voir si tu comprends ce que tu racontes et il a réussi à placer une blague sur les CC et les meca. Comme quoi il était en forme aujourd'hui.

ELEC-H-300 - 12 Jun 2006

voila que je prépare merveilleusement les 4 premiers chapitres, en me disant que t'auras pas le chapitre sur les asynchrones, je tombe pafffffff la dessus!!!il me présente la machine et ses caractéristiques et moi je commence à lui dessiner le schéma equilvalent (ce qui est d'ailleurs à peu près tout ce que je savais sur ce chapitre, et je pense qu'il l'a vite remarqué). il m'a obligé à ouvrier le syllabus et on a passé le chapitre de gauche à droite et il me demandait de lui expliquer des trucs que je ne comprenais pas. en fait c'était un joli cours privé d'une heure quoi (bien sympa de ca part). bref à chaque fois qu'il voyait que j'étais resté bloqué, il posait d'autres questions de difficulté en decrescendo, jusqu'à descendre à la base...et enfin lumière!mais ca ne durait jamais longtemps...je croyais avoir royalement raté cet exam! et puis il me pose une question générale sur l'utilisation des machines dans le domaine des constructions de batiments. et là j'ai fait un burnout et je lui est laché tout ce que je savais sur les machines à la vitesse de la lumière, enfin presque.
et enfin il disait plus rien, ca faisait du bien. il m'a ensuite dit qu'on allait en rester là, et il a donné ma cote. je m'aurais pas donné la moitié...
astuce de l'examen: le truc le plus important c'est de comprendre de quoi vous parlez!!!!!!!!!!!!! inutile de savoir faire des calculs si vous ne savais pas réellement de quoi il s'agit, tout ce qui compte au premier lieu c'est la compréhension!
et ne stressez pas, il est trop sympa le prof!!

ELEC-H-300 - 12 Jun 2006

il m'a demandé comment arrive t on au schéma équivalet de la MAS
- pourquoi ne considere t on qu'une seule phase
- expliquer phisiquement comment est ce qu'on arrive à la premier formule
- définir une induction, une mutuelle, une réactance
- expliquer le champ tournant
- puissance mécanique dans le schéma équivalent
-...
il est très sympa

ELEC-H-300 - 11 Jun 2006

Je suis tombé sur le MAS :
Comment déterminer le courant consommé par un moteur en fonction de la vitesse de rotation?
C'est donc une question sur le diagramme du cercle ! Il faut expliquer ce que c'est, pourquoi c'est un cercle, comment on y arrive (Il vient d'où le schéma équivalent? Comment on représente un triphasé avec un seul courant? Elle est passée où la mutuelle? C'est quoi un équivalent de Thévenin?)et situer un point de fonctionnement correct sur le cercle.
Bon courage.

ELEC-H-300 - 11 Jun 2006

pour un moteur à courant continu de type shunt, donner les relations qui lient le couple, le courant (d'armature) et la vitesse de rotation
donc en gros ressortir les courbes caractéristiques du mcc, les expliquer
par exemple pourquoi la vitesse dépend peu de la charge :
on a Va = RaIa + e (+deltaVb qu'on néglige)
avec Va constant et Ra très petit donc e est relativement constant,
or e = K phi Oméga, avec K et Phi constant, donc Oméga aussi reste assez constant... e diminue tout de meme un peu lorsque Ia augmente puisque Va est constant et que R, meme s'il est très petit, n'est pas nul... donc oméga aussi va diminuer un tout petit peu.
il a expliqué aussi la remontée de la courbe qd Ia augmente. un courant qui circule dans le rotor crée un champ induit plus important, et mène a une diminution globale de Phi (voir les courbes du champ B + Ba),
donc avec e=K phi oméga, avec Phi qui diminue lorsque Ia augmente, oméga doit augmenter pour garder e constant (ou presque constant)
on peut faire un raisonnement similaire pour expliquer que la courbe de C en fonction de Ia n'est plus tout a fait linéaire qd Ia augmente :
C= K phi Ia, avec Ia qui augmente (relation linéaire si on considère phi constant) et phi qui diminue avec la montée de Ia...
puis ya eu d'autres petites question autour de ça, genre pourquoi on peut considérer le couple Cp comme constant (pertes constantes) et d'autres trucs dont je me souviens plus...
puis on est arrivé à parler de la saturation, donc il est arrivé sur les transfos, ce que la saturation amenait au transfo, en amenant le schéma équivalent, la courbe d'hystérèse... avec la saturation, Xm augmente, puisque une faible augmentation du courant va amener un flux plus important (voir courbe d'hystérèse). les autres réactances qui sont celles de dispersion bougent pas, puisque si ce sont des réactances de dispersion, elles décrivent la fraction de flux non capté, mais ce flux non capté ne peut se trouver que dans l'air, càd un milieu est linéaire, et où il ne peut y avoir de phénomène de saturation...
il a aussi demandé ce que représentait Rp (les pertes fer) et de quoi elles étaient dépendantes
voila en gros
il est qd meme très sympa, j'avais l'impression de galérer à mort, mais il m'a mis un 13 qd meme, en justifiant que mes raisonnements étaient corrects... il aide bcp et explique très très bien si tu patauges... ne pas hésiter à limite lui couper la parole si jamais il dit un truc que vous savez déjà, ce serait bete de pas montrer au moins les trucs que vous connaissez, surtout si vous connaissez pas grand chose... et montrez que vous avez bossé le cours aussi (un cours absolumeent vierge devant lui, ca le fait pas trop par exemple)

ELEC-H-300 - 11 Jun 2006

M. Maun a donné lors de la séance de question/réponse quelques types de question qu'il pouvait poser à l'examen. Voici ce que j'ai eu le temps de noter:
-Pouvoir dresser la liste des points principaux abordés pour un des chapitres du cours (par exemple, y en a 4-5 pour le moteur CC: principe de création du courant continu/du couple, influence du courant d'armature, modélisation du moteur CC, les courbes caractéristiques...)
-Comment modéliser un transformateur sans résistance et sans courant de Foucault, ce que ça changerait, ... (au passage, il a signalé qu'on devait pouvoir résoudre une équation différentielle du type V=R.I+L.dI/dT à l'oral)
-On doit pouvoir manipuler le triangle de Kapp et l'appliquer à des morceaux de circuit (avec des résistances, des inductances...). Ce triangle de Kapp ne constitue pas une question à part entière mais peut être à utiliser dans une autre question.
-Les EM devraient bien préparer les transfos triphasés et Fortescue.
-Sur le moteur à courant continu:
Effets des courants au rotor?
Schéma électrique équivalent?
Comment apparaît la tension continue?
-Sur la machine asynchrone:
Comment est construite une machine asynchrone? (sans la matrice admittance)
Schéma équivalent?
Courants et tensions dans la machine?
Couple dans la machine?
Que pouvez-vous dire sur la machine à cage d'écureuil? (tout le monde peut se la ramasser mais les EM ont plus de chances d'avoir une question dessus)
-Sur toutes les machines vues:
Pourquoi utilise-t-on cette machine?
Comment utilise-t-on cette machine?
Pour les EM:
Les différents modèles de lignes?
Expression des chutes de tension en fonction de P et de Q?
Quels sont les remèdes à ces chutes?
Quels sont les problèmes dans les réseaux bouclés?
Détermination de la section d'un conducteur?
Ecoulement de charges (Load Flow)?
Enjoy...

ELEC-H-300 - 11 Jun 2006

J'ai eu une question sur les transfo... en gros il fallait résumé le chapitre. Il a accordé pas mal d'importance à la signification physique des paramètres (perméabilité, inductance propre, etc.)
Dès que tu cales sur une des questions qu'il te pose en live (c'est-à-dire pendant ton exposé) il se met à parler... très dur de le faire s'arrêter, d'ailleurs souvent il déborde et répond à une partie de la question initiale. Ta cote descend au fur et à mesure j'imagine.
Il m'a mis 11 au total, je ne sais d'ailleurs pas trop bien comment il a fait, parce que j'ai peiné pour alligner deux mots d'affilé entre deux exposé qu'il me donnait. Enfin bref, il faut être très structuré, bien connaitre les étapes des développements (hypothèses de moins en moins simplificatrices) et ça devrait aller.

ELEC-H-300 - 10 Jun 2006

J'ai eu la question de l'inductance, dans un circuit mangnétique à 3 colonnes, avec un bobinage sur la colonne centrale. Je devais lui parler de la forme du courant selon qu'on applique un ddp continue ou alternative aux bornes de cet enroulement. Ensuite l'influence de la tension sur le flux à l'enclenchement. Tout ça, avec les petites questions, correspond aux pages 7 à 14 du 3e chapitre.
Il m'a ensuite posé des questions sur la détermination du couple et des pertes dans la MAS (pages 5.51-52). Pour finir il m'a montré un petit moteur pour que je lui dise de quel type il était. C'était une MAS à cage d'écureuil, comme celle représentée page 5.70.

ELEC-H-300 - 10 Jun 2006

Voilà, je viens de revenir de cette fantastique partie de plaisir..
Comme dit dans la plupart de pompes, il est vraiment très sympathique et aide à la réflexion et à obtenir la bonne réponse..
Voici la question principale :
Comment peux-t-on calculer les couples électrmagnétiques de mcc et mas? quelles sont les différentes méthodes..
Donc, somme des force de laplace ou bilan de puissance..
Là dessus, il me demande la formule de Cem pour mcc, de faire le bilan de puissances, d'expliquer les pertes, à quoi elles sont dues, comment est-on arrivé à l'expression de la fem et de quelle loi ca découle, d'expliquer pourquoi il y a seulement Phi(Ie) dans ces formules et pas la réaction d'induit, c'est quoi la réaction d'induit, quel est son axe, etc etc etc... bref toutes des petites questions..
même chose pour mas, bilan de puissance, où sont situées les pertes fer dans la mas (principalement dans le stator car les pertes fer sont dues à une variation de flux et comme, au niveau du rotor, la vitesse relative entre flux tournant et conducteurs est bien plus petite que celle entre flux tournant et phases du stator, les pertes fer sont principalement dans le stator), même chose pour le mcc, donnez le schéma équivalent, expliquer les différents éléments, qu'est ce qu'il représentent, d'où viennent-ils etc...
En bref, plein de petites questions en conséquence d'une petite question de départ.. on a beaucoup discuté sur ces différentes choses, il laisse le temps de réfléchir, n'hésitez pas à réfléchir à voix haute en lui expliquant le cheminement de votre pensée...
Voilà! pas d'inquiétude, je ne savais pas tout, je me suis trompé plusieurs fois mais j'ai quand même une note plus qu'honorable! courage à tous!!

ELEC-H-300 - 10 Jun 2006

Voici la question de mon oral :
Expliquez comment on obtient le schéma équivalent de la MAS?
Il faut expliquer les différents termes de la matrice des coefficient (
symétrie, Mab, La,....), comment on obtient la matrice
Ensuite tous les différent essais, d'abord à l'arret : rotor ouvert, stator
ouvert, alimenté par les deux,...
Expliquer tous les différents termes, X1, X1m, R1 ( ce qu'il représente
physiquement)
Après faire lorsque le rotor tourne,et expliquer pkoi on décompose r2, ce
que représente g, ....
Et pour finir, on a parlé des bilans de puissance et de la somme des forces
de Laplace pour calculer les couples
Mon oral a duré une heure, et il m'a expliqué plein de trucs que j'avais pas
pigé dans son cours. Il est super sympa

ELEC-H-300 - 9 Jun 2006

Ok j'ai peut etre exagérer mais j'ai essayer de donner un apercu de l'exam :
___________________________________________________________________________
Bonjour,
Petit compte rendu de mon oral :
Voila vous rentrez il vous invite à vous asseoir devant son bureau (vous avez un bic et du papier offert par le service :)) pendant qu'il tapote sur son PC (il demande ton nom et des conneries du genre).
Il vient s'assoire en face de toi, et là il te pose ta question : J'ai eut le dessin avec un fer un 8 et une bobine sur la branche verticale du centre.
Et vous dit : "alors voila vous avec une bobine comme ça, avec tout les paramètres : mu du fer, inductance de la bobine, résistance des fils leurs sections (tout ce que vous voulez et même plus). Vous avez une tension d'abord continue de 110 V et ensuite une tension alternative de 110 V. Et je voudrais savoir ce qui se passe pour le courant en régime et en transitoire, fin les effets spéciaux là ...".
Alors là vous sortez v=Ri+ D (psy) et alors il vous dit "tiens c'est quoi le psy" ?
Alors moi : "psy= N phi"
Lui : "ouais et vous avez compris quoi avec ça ?"
Moi : "Euh"
Et alors il te re-explique tout sur le psy a quoi ça sert pourquoi il l'utilise comment on le trouve.
Lui : "Et si on le nombre de spire comment varie le flux ?"
Moi " il augmente !"
Lui : "NON, il diminue en effet si psy est constant et psy=N phi ben alors phi doit diminuer "
... blanc ...
Moi je continue : "bon alors en continu on peut négliger D (psy) donc V=Ri"
Lui :" la résistance est celle du fil je suppose (moi : oui), ah et on peut faire ça ?"
Moi :"oui, euh ...ben..."
Lui :" ben on voit ça sur le schéma équivalent d'un transfo, tu peux me trouver dans le cours"
Moi : "oui, mais je vous le dessine"
Le schéma est bon, et là il m'explique pourquoi on peut négliger le flux (car même en continu il existe mais est très faible) que je ponctue de "oui", "effectivement c'est logique" (en gros je ne fais pas le fier)
Après l'explication :" bon ben voila on à le courant"
Lui : " ça peut paraître facile, mais c'est juste"
J'esquive la question sur le transitoire en faisant mine que j'y reviens après Moi : "pour alternatif c'est l'inverse on néglige la résistance"
Lui : " Tu peux me donner le pourcentage de chaque ?"
Moi : "euh 1% pour la résistance (OK !) Et 200 % pour le flux (faux)
Il m'explique que le pourcentage du flux c'est plutôt 10 000% (ça doit ce voir sur le schéma équivalent du transfo (secondaire ouvert))
Lui : "bon alors c'est plutôt 10 000% et alors, comment est le flux par rapport au courant ?"
Moi :" déphasé de 90° !"
... blanc...
Lui : " ça nous donne pas le courant ..."
Moi :" oui, mais on a la courbe d'hystérèse (moi il me l'a dessinée) et alors flux= {B.dS et {H.dl= Ni ({=intégrale)"
Lui : "euh je réfléchis avoir ce que vous pensez avoir compris là ... bon et le courant il est comment alors en fonction du temps"
==> Moi j'essaye de dessiner le truc ignoble du syllabus et puis je laisse tomber et je l'ouvre pour la première fois
Moi : "ben voila on a im qui correspond au courant qui est sur la courbe d'aimantation et i ph ben qui est les pertes par hystérèse ?"
Lui : " Ah, et c'est quoi ?"
Moi je lui fais le truc à la Delplancke avec le frottement des domaines et qu'il augmente...
Lui : " ah oui l'explication a la Delplancke"
Moi :" oui mais c'est celle qui est donnée sur le site d'aide aux labos"
Lui : " Bon, il disait quoi grenez pour ça ??"
Moi : "euh ... ben grenez ce n'est pas le cours que j'ai le mieux pigé"
Lui m'explique que la surface entre la courbe d'aimantation et l'axe verticale c'est l'énergie fournie et la courbe du cycle quand on redescend c'est l'énergie récupéré (Moi : et donc le cycle c'est comme j'ai dit les pertes). Puis il m'explique comment lui a vu la chose que iph c'est un petit vecteur horizontal entre la courbe d'aimantation et la courbe d'hystérèse quand on remonte ... et donc que ça suit la courbe des tensions (je l'avais dessinée sur le graphe mais je ne savais pas que c'était ça lol c'est un truc déphasé de 90° par rapport au flux et qui est assez faible).
Moi : " Ah oui ok".
Lui : "et donc chez moi un courant en phase avec la tension c'est une perte"
Moi : "logique "
Là on se répète tous les deux
... blanc ...
Lui : "et pour le transitoire"
Moi : " en continu brpfdbkf" (j'esquive la question mais la réponse c'est qui y a l'inductance du fil qui fait que la tension s'établit exponentiellement (ça ressemble plus a du logarithme) (voir plus loin dans le mail)
Donc j'enchaîne sur l'alternatif et je montre dans le cours ça ressemble a ça Lui :" et ça peux augmenter beaucoup ?"
Moi :" pas trop quand même sinon ça va endommager le transfo"
Lui il tourne la page vers la précédente :" c'est écrit là que ça peut aller jusqu'à 500%, c'est bcp quand même..."
Moi : "AH oui, effectivement c'est beaucoup"
... blanc ...
Il mordille ces lunettes
... blanc ...
Lui : "vous avez une application pour une MAS ?"
Moi : " Ben une application où faut pas trop faire varier la vitesse"
Lui " oui, et ?"
Moi " euh... un ventillo ?
Lui : "oui, et euh vous faites quoi déjà ?"
Moi : "Biomed"
Lui : "et là vous avez des exemples non ? Vous êtes quel spécialisation ?
Moi : " je pense imagerie "
Lui : "effectivement, euh ... ben y a quand même toutes les micros pompes et truc du genre qui fonctionne a vitesse +/- constante"
Moi : " ah oui"
Lui : "tiens en parlant d'imagerie, c'est quoi comme moteur dans un lecteur CD ?"
Moi : " un MCC de type ...."
Lui : "Mouais, mais non, un moteur pas à pas qui permet de régler la vitesse avec précision "
Moi : " ha oui."
Lui : " tien comment on fait pour faire varier la vitesse de d'un MAS ? "
(Apparemment c'est avec Val et iex)
Moi : " Ben avec de l'électronique on fait varier le flux dans la MAS"
(apparemment c'est pas ça car : lui il me pose des questions sur le flux dans la MAS, moi je baffouille, et là il me re-explique tout sur le flux dans la MAS et plus détaillé que dans le cours. Et deux fois SVP histoire de dire que je comprends difficilement.
... blanc ...
Lui : " Bon ben on va en rester là. Tiens au fait pour le transfo en continu il existe bien un effet transitoire... vous avez sous entendu le contraire"
Moi " ah ? Je me souviens plus ... mais vous pour vous pouvez m'expliquer ?"
(Au point où j'en étais)
Là il me dessine deux niveau et puis il fait : " Comment il fait Grenez dans son cours ?"
Moi : " vous savez Grenez ..."
Lui : " Grenez non plus vous n'avez pas compris "
Moi : " Euh ..."
Lui : " ben le fil il a une inductance, c'est quoi déjà une inductance pour grenez ?"
Moi : " Euh ... un truc qui lie le flux à la tension ?"
Lui :" oui et donc vous pouvez me dessiner ?"
Moi je fais une exponentielle normale et Paf c'est l'inverse ça ressemble plus à un logarithme ...
Lui : " bon et ... oh zut il reste plus de temps sinon vous aurait encore demandé deux trois trucs là-dessus..."
Moi : " pffffffff"
Lui : "bon ben voila on va en rester là alors"
Il se lève tapote sur son PC et dit c'est quoi déjà votre nom ?
Et il fait je vous mets 13 à l'oral (ouf, super) ca vous fait 13 en global
Fin voila en gros il explique mieux que dans son cours et il est sympas...
@+
Greg
PS : merci a ceux qu'on tout lu, mais je crois être hyper complet ..."

ELEC-H-300 - 8 Jun 2006

Moi j'ai eu la question habituelle:
"décrit moi le fonctionnement d'une dynamo à vide"
il a fallu comparer loi des champs et électriques. Puis on a parlé du fonctionnement de base de la MCC
Ce qui est important c'est qu'il regarde comment s'est passé ton écrit (LABO)et il pose une question (souvent) en fonction.
Donc moi j'ai foiré la MCC du coup c'est sur ce chapitre (principallemnt) q'il a posé ses questions.
Idem pour les compléments où il a pas eu le temps mais il comptais me poser des questions sur le load-flow, car j'avais foiré cette qestion là à l'écrit.
Donc préparez surtout les chapitres pour lesquels vous avez foiré l'écrit.

ELEC-H-300 - 3 Jun 2006

1) si il y a un courant qui circule ds l'induit qu'est ce qui ce passe?
fo lacher tt ce que vous savez sur le champ de reaction d'induit
comment on trouve Ba (fmm)? est ce qu'il est genant? comment on le combat? ...
je ss pas pk il se foutait de moi paske g dis flash au collecteur? c juste mais ca la fait marrer?
2) vous etes ingenieur ds une usine et vous voulez diminuer les chutes de tensions sur votre ligne quelles sont les disponibilitées? fo expliquer que c la circulation de puissances reactives qui fou la merde et qu il y a plein de methodes lui montrer ds le syllabus et lui expliquer transfo de reglage,condensateur serie,moteur synchrone,...
il est tres sympa, c juste de la compréhension et si on a pas pigé un truc il l'explique.

ELEC-H-300 - 3 Jun 2006

- Bobine enroulée autour de la branche centrale d'un circuit magnétique a 3 colonnes. Il me dit que V sinusoidale est appliquée sur la bobine... je dois lui expliquer comment est l'allure du courant. Je lui ai raconté pleins de conneries (si on double le nombre de spires, on n'a PAS le double de flux... le flux est fixé par la tension, qqs le nombre de spires. Si on double les spires, yaura juste moins de saturation.) En gros fallait parler du fait qu'on peut séparer le courant en 2: IpH et Im, IpH peut etre modélisée par une résistance car I est en phase avec la tension, l'autre par une inductance car le courant est en retard. Modélisation complete: mise en parallele de R et X. Ensuite, on a parlé des phénomoènes transitoires.
- Question classique: MCC entrainant un ventilateur... on tappe un frein dessus (on double Cr) comment réagit le système? Je suis parti directement du schéma bloc (il était 18h30 Samedi soir on était d'accord qu'on n'allait pas se faire chier en partant de la méthode des mailles, méthode des circuits et tout le bazaar...) Rien de hors du commun, si ce n'est que j'ai sorti une petite théorie (qui tient tout à fait la route, d'apres lui) concernant la rétroaction comme quoi la vitesse va d'abord diminuer puis tout légerement augmenter avant qu'elle ne deviennent constante, quasi a la moitié de sa valeur initiale. Mais vu que la constant de temps du systeme est vrmt petite, cela n'a pas vraiment lieu. On considere que c'est instantané.
conclusion: un peu déçu du nombre d'imbécilités que j'ai pu lui sortir, mais la cote n'est pas mauvaise.

ELEC-H-300 - 3 Jun 2006

hello
voila g eut exprimer les couples en fonction des grandeurs electriques pour les machines electrique et plein de kestions a coté style ou passe ce flux la et celui ci et eskil faut une mutuelle,si oui prk...etc...etc
Ensuite g eut lord kelvin,bon ben ça c texto le cours ilpose pas de ptites kestions a coté...
effectivement il est super sympa...

ELEC-H-300 - 3 Jun 2006

salut
je suis passé hier matin, et comme prévu il était cool.
J'ai eut comme questions, les TFO en triphasé équilibré et déséquilibré, expliquer avec le monophasé et les approximation faites... bien évidemment il faut connaitre les ordres de grandeurs en p.u. comme on a une chute de tensions au borne d'un tfo d'environ 15% en général, faut retrouver tte les résistance( la somme de celle sur la barre verticale vaut 15%) et le xm vaut 2000 fois plus...
Ensuite j'ai du expliquer la coubre Cm(ia) pour un MCC shunt, et expliquer pq en traction.
Et enfin l'effet Ferranti: qu'est ce que c'est pour moi... la meme chose que pour lui V2>V1 a cause des capa
Il ne faut pas héisité a montré qu'on connait le cours qu'on la bosser, par exemple en trouvant des lien qui n'existe pas,...
bonne merde a vous

ELEC-H-300 - 2 Jun 2006

On arrive dans son bureau, on s'assied à une table face à lui. Il a commencé par me présenter un circuit magnétique : 3 colonnes qui se rejoignent, celle du centre comportant un entrefer ou pas d'entrefer, et entourée par un bobinage aux bornes duquel on met soit une tension alternative (penser aux phaseurs!) soit une tension continue (penser à la constante tau = L/R). Déterminer l'évolution du courant, en introduisant la notion d'inductance.
S'il y a un entrefer, on peut utiliser l'analogie électromagnétique, et se rappeler que le nombre d'A.t. se calcule sur l'entrefer (là où H est différent de 0). Sinon, il faut raisonner sur la courbe d'hystérèse, en n'oubliant pas que celle-ci donne aussi la variation du flux en fonction du courant et en balançant dès le début la formule v = RI + D(flux). Dans le cas où il n'y a pas d'entrefer, il faut pouvoir justifier que l'on néglige le terme RI (cf. ordres de grandeur des paramètres du TFO). En ce qui concerne ces ordres de grandeur, une feuille circule avec TOUS les ordres de grandeur (TFO + MAS + MCC + lignes). Il y a une faute dedans : si les paramètres de dispersion du TFO sont des qq %, les paramètres de magnétisation sont de quelques 1000 % (cf. labos pour vérification).
Ensuite, il a posé quelques questions très générales sur les MAS et les MCC, en me demandant de faire une comparaison qualitative sur base de quelques critères comme la souplesse de réglage de la vitesse, l'utilisation en série ou en shunt (moteurs CC), et l'alimentation nécessaire. Il a conclu en me demandant de calculer la matrice de transfert d'une ligne en T (cours sur les quadripôles, chap. 12 - EM uniquement). Application à un calcul de load-flow en me demandant de présenter les équations générales.
Même si parfois il semble parler à notre place, il pousse au raisonnement et vers la bonne solution, ce qui fait qu'on se trouve vite en confiance. N'hésitez surtout pas à sortir votre cours et à montrer que vous avez préparé l'oral (je suis venu avec des fiches et un résumé et il a apprécié). Je suis resté un peu plus longtemps que les autres (une heure environ), mais ça passe vite si on ne bloque pas sur quelque chose.

ELEC-H-300 - 2 Jun 2006

Pour ma part j'ai eu la MCC: comment expliquer a qqn qui ne connait pas l'electricitequ'on obtient bien une fem continue. En gros il balade sur tout le chapitre jusqu'au schema equivalent avec principalement la methode des champs et des circuits. Faut avoir bien compris l'influence de chacun des deux flux sur e (demagnetisation,saturation et compagnie), ce que chaque terme represente physiquement dans la methode des circuits, genre G(ie) la fonction d'excitation,physiquement ca represente quoi? Rien a faire des calculs il veut la comprehension, du style pourquoi e diminue avec ia (y'a un graphe ou est calcule une moyenne de e en charge, qui est plus petite que e a vide)...
J'ai aussi eu droit, en passant pour illustrer la loi de Lenz et la differencier de ce qui se passe dans une MCC, aux influences d'un court-circuit ou d'un circuit ouvert sur les variations de flux ds une MCC et comparer avec ce qui se passe dans un transfo (moins complique que ca en a l'air)...
Pas vraiment d'ordre de grandeur mais plutot des concepts, quasi que ca d'ailleurs.
Ensuite question sur les complements: le load flow, pour les reseaux radiaux et mailles, les differences, a quoi ca sert, ce qu'on cherche, newton-raphson... toute la seconde partie du chapitre 13 en gros, mais vu l'heure c'est plus un panorama general qu'une petite question ds les details.
Pas de panique de toute facon, il note plutot sympa.

ELEC-H-300 - 2 Jun 2006

J'ai eu les mêmes questions qu'Alex :
J'ai un transfo, une MCC et une MAS à ma disponibilité ms je ne connais rien d'eux (pas de plaque signalétique, rien), que dois-je faire pour en connaître les paramètres (voir labos).
On a vraiment passé bcp de tps sur le transfo, il demande bcp les ordres de grandeur (puissance des tfo : les gros c'est GW et les moyens-petits MW, les constituants du tfo en %,...). Il m'a demandé les hypothèses faites pour le modèle du tfo ds la ligne (p 13.30).
Ensuite on a parlé du MCC pour les mesures des paramètres (schéma équivalent et labo).
Et ma dernière question portait sur le réglage des réseaux bouclés via de tfo de réglage (p 12.55) où t1 (sur la figure) porte sur le réglage en quadrature et le t2 sur le réglage en phase (utilité de ce truc est expliqué p 12.52).
Autrement si vous êtes pétés à l'exam écrit c'est pas trop un problème si vous vous débrouillez à l'oral, il s'arrange pour que vous ayez une cote qui lui convient bien. Il ne se prend pas de haut et ne vous traite jamais comme une merde, il ne faut pas se déstabiliser si il fronce un peu les sourcils, ça veut rien dire. Il connait vos cotes d'écrit qd vous commencez et donne votre résultat avant de partir.
Bonne merde à tous ceux qui doivent encore passer.

ELEC-H-300 - 2 Jun 2006

jsuis rentrer et il m'a demandé (apres avoir checker ma cote de l'écrit...), "parle moi des machines électrique"... com d'hab question hyper vague... puis on est passé qq instants sur le MAS - bilan de puissance - calcul de la puissance mécanique (par la ptite résistance qui apparait a cause du glissement sur le schéma équivalent)... et puis c'était fini!!
j'ai pas eu de question sur les compléments (encore une nuit sans someil qui m'a servi a rien!!!)...
il est tout peace...

ELEC-H-300 - 2 Jun 2006

Voilà,je suis passé ce matin juste après Kim et....
j'ai eu la meme question apparament:
Comment calcule t'on le couple d'une machine en général?
>tentative d'explication à partir de laplace mais il me dit que c'est compliqué et pénible avec toutes ces intégrales, etc.
donc j'essaie différement parce que lier les grandeurs éléctriques aux mécaniques de manière générale, ça coulait pas de source pour moi.
=> il me propose de regarder mon cours et là hop l'illumination: les bilans de puissance!
=> explication des différentes pertes => expression des couples aussi bien pour le mcc que le mas. Tout ça enrobé de considération sur et là y a une mutuelle? oui mais elle vaut combien alors?
après ça un petit passage dans le chapitre 12:
les noeuds pivots, est-ce que c'est bien nécessaire? Quel est le principe d'un tel noeud?
Voilà il est sympa mais vu que je me suis embrouillé dans mes explications sur les mutuelles, et quelques trucs avec des champs, il m'a dit que je connaissais mais que j'étais parfois un chouia théoricien! résultat: pas mal.

ELEC-H-300 - 2 Jun 2006

On a commencé par "Peux-tu me dire comment mesurer les paramètres pour toutes les machines qu'on a vues au cours?".
C'était donc une question un peu à cheval sur le cours et les labos. J'ai commencé avec le transfo, on est ensuite passé à la machine à courant continu...
Jusque là, ça ressemblait très fort aux 2 premières questions de l'examen de labos avec quelques écarts pour déterminer la résistance du primaire du transfo par exemple.
Comme l'heure tournait, on a passé les machines asynchrones et il m'a demandé d'expliqué comment ajouter une tension à un réseau de lignes hautes tensions pour changer l'amplitude de cette tension, la déphaser etc... on a vu trois appareils au cours et m'a demandé d'en choisir un au choix. J'ai choisi la deuxième machine mais comme je ne parvenais pas à désigner quelle partie précisément de la machine changait l'amplitude de la tension et quelle partie changait son déphasage, il m'a expliqué (et j'ai tenté d'embrayer quand je pouvais) que à tel endroit, le déphasage est de 90° par rapport à la phase A => comme les bobines sont connectées en étoile, elles sont reliées au neutre => comme on part du neutre, qu'on rajoute les 90° et qu'on met la tension obtenue à tel endroit (la partie à gauche sur le graphique), cette partie-là sert à régler la phase, l'autre servant à rélger l'amplitude...
Bref, je confirme qu'il cote de manière fort convenable ^^.

ELEC-H-300 - 2 Jun 2006

Bon, bon, bon,... je sors à l'instant de mon examen.
Je ne vais pas changer de son de cloche, il est vraiment très
sympathique. Il a beaucoup d'humour et vous invite littéralement
à discuter de son cours. Bref, vous êtes en confiance!
Ma question principale est de me montrer comment on arrive à
calculer le couple à partir des tensions et courants (Le lien
entre le côté mécanique et électrique) dans une machine électrique.
Alors on parle de la loi de Laplace, on raconte les choses avec la
méthode des champs et la méthode des circuits. Il pose des petites
questions à gauche et à droite pour connaître le cheminement de
votre raisonnement. Y-a-t il d'autes pertes que Ra? Oui, les pertes
fer. On parle des pertes. On discute des paramètres qui influence
la machine.
Nous avons discuté de la loi de Montsinger, des effets de températue
sur les isolants, des équations dans un MCC et un MAS (V=rI+ dflux).
En résumé, on ne s'ennuie pas. J'ai tellement parler de chose et d'autre
que les compléments sont passés à la trappe...
Au final, il côte gentil (ou large). Il jette un regard sur mon écrit
(qui fut catastrophique...) et me donne une note plus qu'appréciable
(au vu de mes performances ou plutôt de mes non-performanaces).
Je conseille à tous de passer cet oral! Si vous ne connaissez pas super
bien, vous aurez l'avantage d'avoir un cours particulier gratuit.

ELEC-H-300 - 2 Jun 2006

Tout sur la Mas (idem que nico cocernant le schema equivalent)
mais d'abord il ma demandé cbien de bobinages avait une mas (6)
et cbien de "paires de poles" et en fait vu que le chap tournant produit un champ total dans une seule et meme direction ca fait une paire de pole
voila les premiers points perdus!!
Sur la mas biens avoir qu'on multiplie la "reactance "par g au secondaire car vu que y a le changement de freq la reactanc etant par definition avec w = 50hz faut multiplir par g
Ensuite on a gentiment discuté des transits d'electricité entre belgique-france-allemagne (lui + que moi...)et d'une solution au dephasage entre les differents pays ...

ELEC-H-300 - 1 Jun 2006

salut tt le monde
alors c est bien simple moi j ai passé une heure à discuter sur la machine asymchrone
la question de base était de dire comment on arrive au schéma équivalent de la machine
donc faut partir de l'expression du flux total capté par la bobine statorique psi A (p 5.41)la il m'a demandé d'expliquer TOUS les termes => La Mab ( est ce que c'est une faute de frappe si la coéficient du courant Ic est aussi Mab? nan par symétrie Mac=Mab) MM (est-il constant au variable)
en bref vraiment tout y compris a la ligne suivante N1 Pm (perméance (elle est déterminée par l'entrefer principalement))
que représentent physiquement les différents termes de l'expréssion 5.6-2
en bref j'ai passé au moins un quart d'heure sur cette page
puis j'ai expliqué (qd il m'en laissait le temps) tt jusqu'au schéma équivalent en passant par les schémas a rotor bloqué etc ...
il veut surtout qu'on comprenne bien ce que ca représente et la physique qu'il y a derière les équations et les démos il en a rien a foutre!
parmis les questions qu'il m'a posé au cours du développement il y a :
- les ordres de grandeur de tous les éléments (bien sur! ) et il veut des chiffres! grand ou petit ca lui suffit pas!
- la fréquence du champ tournant vue par le rotor
- de quoi dépend la tension a vide du rotor ? de l'amplitude du flux mais aussi de la fréquence puisque qd on dérive on multiplie par jw !
-et encore pleins d'autres dont je me souviens pas
pour conclure une petite question sur le ch 12 : dire en francais ce qu'est la puissance caractéristique d'une ligne? c est la puissance qu on peut transmettre dans la ligne sans qu il y ai de chute de tension! ( il était content avec ca! )
voila courage a tous!!

ELEC-H-300 - 1 Jun 2006

coucou
mes questions ne portaient que sur les complements
c di ds tous les autres mess mais je le repete, il est vraiment cool
il a la cote des ecrits et en fonction choisit ses questions d oral, (il m a di clairement que ceux qui avaient des bons points ont des questions plus de reflexion )
il m a demandé d expliquer comment on traite un systeme desequilibré
-la fo raconter que ds un systeme equilibré on peut traiter le probleme phase par phase et que ds le cas desequilibré ce n'est pas le cas(la matrice des impedances n est plus diagonale mais pleine)pour simplifier on utilise fortescue (petite explication des defauts...)
Alors apres g du parler du sens physique des ces valeurs et d expliquer ds un MAS (la on a Zd habituelle Zi nettement plus petite (car g est dans l autre sens et... c du pas vu o cours ill se fait un plaisir d expliquer) et Zo la il fo imaginer qu'on branche trois courant les meme sur le MAS , ca donne trois flux pulsant mais ne cree pas de champ tournant...) Je sais pas trop quoi dire de plus a par qu'il m a vraiment fait parler de tout (sur le schema MAS g du parler des toutes les impedances dont celle r2(1-g)/g,et donner une val(pas vu o cours)(fo dire que ca represente PEM et donc si on est au fctionnement nominal comme Pe=100% Pem=100% comme Iv=25% ... bref des calcul en pu ds tous les sens)
apres g du parler des capa a mettre en plus pour eviter les chutes de tension(voir sur le graf Vr Pr qur si le cos phi devient capacitif on a moins de chute de tension mais la marge avt l effondrement (rappelez vous 1989 ;))est plus courte

ELEC-H-300 - 1 Jun 2006

il m a interrogé QUE sur le chap 4, alors k j suis en EM...
on est parti du probleme comment fonctionne un mcc, que se passe t il si on met une charge a l induit, que vaut le courrant ds l induit si dans la charge on a un courrant de 100A (rep : 100/2/2=25A) puis bcp de blabla a propos des champs, commnt vont les lignes des champs, calculer Hdl, pq ya des etincelles, comment B influence ces etincelles, puis comment regler la vitesse. d expliquer physiquement cmt se fait t il que la vitesse de rotation inversemnt prop au flux alors k on s attend plutot au phenomene inverse
en gros j ai bcp trop trainé (c est ptet ca k il a pas trop aimé) j me suis trompé qqs fois, ms je confirme k il cote large et k il s arrange pour avoir une cote +- acceptable

ELEC-H-300 - 1 Jun 2006

Il y a déjà tellement de pompes et d'infos sur cet examen, je ne sais pas trop quoi ajouter...
Abstract:
A l'examen, il est susceptible de poser des questions en rapport aux exercices de l'écrit ( encore plus si vous l'avez foiré !!! c'est évident ) -> mieux vaut s'y préparer. Sinon, il est fidèle à sa réputation, aux antipodes d'un grenez par exemple. Il côte très large et blablabla..
L'histoire :
La première question qu'il m'a posé : - Suppose que tu ais un système de tension désiquilibré ( que t'appliques éventuellement sur une charge ... euh ), comment étudier cela? Fais moi un panorama. J'ai parlé de Fortescue, ça a mené au défaut monophasé ( détermination des courants dans les lignes).
-Pendant que j'expliquais le défaut, il a pris mon examen d'exercices ( j'avais pas bon ); et en le feuilletant, il n'a pas pu s'empêcher de voir que j'avais rien répondu au load flow ... il m'a bien cuisiné là-dessus parce que je ne savais pas ( cad qu'il essayait de me réexpliquer le truc, et que moi, à intervalles réguliers, je hochais la tête, ... hum ).
Aussi : Load flow = très important car c'est l'outil de l'ingénieur qui veux gérer un réseau...
-Ensuite, il a continué à me poser des questions sur l'examen écrit ( indice horaire ) :/ -> "quand est-ce qu'il va me demander un truc que je maîtrise?" me demandé-je.
Finalement l'exam s'est terminé là-dessus ( oui, on n'a pas parcouru bcp de matière, on a bien trainé sur le load flow ... ); je lui fais :" wow , j'ai pas été interrogé sur les machines...", " eh oui ça arrive !" répond-il; et à moi même: " j'ai étudié du veeeeent...! ".
Cependant, j'ai eu ma moyenne. Donc, même si tu penses être irrécupérable, désespéré, au bord du canal ... tente ta chance.
Eh bien finalement, j'en ai raconté des choses !
Sur ce, ciao a+ ^^

ELEC-H-300 - 7 Sep 2005

bon ben apparemment, jérémy et moi aurons été les seuls et uniques motivés pour poster leurs questions... n'essayez pas de me faire croire que c'est paskon est les 2 seuls à avoir réussi son oral de merde, bande de moules!! ça prend pas, je sais que d'autres y sont parvenus:p
bon, voici donc:
question tronc commun (oui, chuis un EM^^)
"en tant qu'ingénieur, si tu étais amené à modéliser une machine à courant continu à excitation indépendante, comment t'y prendrais-tu? comment m'expliquerais-tu ça à moi qui n'y comprend rien (tu parles:p) ??"
le réflexe après tous ces posts, c'est de clasher le schéma équivalent mais attention, il faut savoir ce que fait chaque élément et connaître leur ordre de grandeur en p.u. et dire pourquoi ils ont telles valeurs par rapports aux autres éléments...
une fois le schéma dessiné (vaut mieux le connaitre par coeur si vous voulez pas passer pour un con;) enfin, c'est surtout après la question "en tant qu'ingénieur...", il veut qu'on le fasse de mémoire à vrai dire...), on se fait embarquer à gauche à droite dans tout le chapitre en passant par comment fonctionne la machine, comment ça se fait qu'elle tourne (champs inducteur statorique ; le rotor est alimenté par Ia (--> fem induite au rotor selon Maxwell, fem recueillie aux balais) ---> interaction B_inducteur avec Ia engendre force de Laplace qui fait tourner le moteur^^), etc...
bien sûr, dès qu'on parle de Ia, c'est la porte ouverte vers tous les trucs puants sur la réaction d'induit... et là, on continue notre odyssée dans le MAUN-umental chapt 4...
schéma bourrin avec Ba, Be, réaction d'induit démagnétisante sous corne polaire d'entrée, la somme des 2 et la saturation de la somme des 2... savoir tout expliquer!! il vaut vraiment mieux avoir été au cours pour ce schéma pask'il est vraiment incompréhensible sans notes!!
question compléments:
"bien... et si nous parlions de l'AUTRE cours?"
"en tant qu'ingénieur ELECTRICIEN, à moins que tu ne sois un copain de DEGREZ et de BOUILLARD? (répondre du tac au tac " grand Dieu, NON !!")
imagine que tu sois amené à superviser l'installation d'une ligne aérienne entre une usine productrice d'énergie vers un ville consommatrice, comment t'y prendrais-tu ??"
et là, ça pue le piège tordu parce qu'on se dit "ligne aérienne", hop chapter 11!! FAUX !! ou encore, "usine, centrale électrique", hop chapter 10!! FAUX AUSSI!! (la personne avant moi est tombée dans le panneau)
ce qu'il faut lui répondre: "je me soucierais de la perte d'énergie dans la ligne par rapport à la quantité dénergie que je dois transporter avec... il faut que je trouve un juste milieu"
chapter 13 !! et oui, il n'y a pas que le LOAD FLOW dans celui là...
donc, c'est tout simplement, le problème de la section optimale de la ligne de Lord KELVIN...
g un peu tout fait de mémoire et il en était très content dailleurs parce ça montrait que je faisais l'effort de réfléchir par moi-même à ce problème de la section optimale... bon, au bout d'un moment, c plus possible de faire de mémoire parce c'est bcp de calcul avec des variables zarbis alors il nous invite gentiment à ouvrir le son bouquin... une fois le chapt 13 ouvert, ça va super vite vu que les calculs sont dj fait et qu'il n'y a plus qu'à les survoler avec lui 🙂
une fois le problème étudié, il vous demande des trucs du mm chapt qu'il a pas vu au cours (et qu'il sait très bien qu'il les a pas vu, en plus!) mais c'est bien déstabilisant... on répond "oui, tout à fait" alors qu'on entrave que dalle à ce qu'il raconte mais bon...
et puis, une question idiote "sur ta note d'élec à la fin du mois, on te facture quoi?? la puissance maximale consommée??"
rép: les kWH
g hésité un peu et il ma fait "vous n'avez jamais regardé votre facture d'électricité, n'est-ce pas :p???"
"si mais bon, juste le montant final, quoi... et puis c po moi qui la paye:p " (c pas un prof qui manque d'humour alors faut pas hésiter à lâcher des feintes :p)
ainsi se termine le tout dernier post des oraux de maun pour la seconde sess 2005...
encore une chose, en 2nde sess, on a très peu de chance de retomber sur la mm question hors compléments (du moins pour un EM) parce l'oral commence par "de quoi avions nous parlé en juin?? du MAS?? bon, ben on va pas toujours faire la même chose, hein :p"
mais bon, j'aurai pas osé baquer tout le chapter 5 mm si on m'avait prévenu parce que maun est un pro pour ce qui est de faire des analogies avec d'autres chpt...

ELEC-H-300 - 1 Sep 2005

Voilà voilà, j'ai eu oral hier, on était les premiers de cette seconde session à passer et pour dire vrai, je tremblais à l'idée de me retourver devant lui... mais finalement, je crois que ca s'est bien passé pour chacun d'entre nous. D'après ce que j'ai cru comprendre, il ne nous a interrogé essentiellement que sur les premiers et derniers chapitres ( 1, 2, 3 et - ELMC - chapitre 11 et 12 ) pour voir si on avait compris les bases.
J'ai eu le cas d'un transformateur à trois barres ( une carré évidé avec une barre au milieu ) et il m'a demandé de décrire le courant avec une tension continue ou alternative appliquée sur une bobine placée sur la barre du milieu. Dans le cas d'une tension continue, on néglige le flux car l'inductance est bcp plus petite que la résistance - s'il ne varie pas en fonction du temps, il y a un flux!, et dans le cas d'une tension alternative, c'est l'inverse. J'ai écrit ce que je savais sur la feuille qu'il m'a présentée, on est arrivé ensuite aux fameux graphes avec la courbe d'hystérèse ( à gauche - dont l'aire représente les pertes : il voulait que je lui démontre mais je n'ai pas su : il faut retouner voir Grenez 2 ) et les courants de magnétisation et de pertes par hystérèse ( à droite ). Il m'a calé là-dessus. Donc, en fait, il demande comment on obtient le graphe de droite à partir de celui de gauche. Il faut lui dire qu'on a simplifé le problème en le divisant en deux. On considère dans un premier temps la courbe de première aimantation qui est en fait une courbe moyenne ( posée pour simplifier les choses et appelée de cette manière pour qu'on sache de quoi on parle ), on voit qu'elle démarre à partir de zéro, elle monte, passe par un maximum, ... comme le courant de magnétisation ( de souvenir, sinon c'est l'autre ), c'est grâce à elle qu'on le trouve donc. ( Pour rappel, le graphe d'hystérèse (B,H) peut se mettre sous la forme (Phi,I) car on fait l'approximation que B et H varie dans les même proportions que le courant, ainsi B et H, peuvent sortir des intégrales : Phi = { B dS et I = { H dl espressions dans lesquelles { représente donc l'intégrale ). On considère ensuite l'écart de cette courbe de "première aimantation" à la courbe d'hystérèse, la courbe la plus à droite. Au départ, elles sont séparées d'une certaine distante ( sur l'axe horizontale ), on monte, cette séparation horizontale diminue ( on se rapproche de zéro sur le graphe de droite pour le courbes des pertes par hystérèse et on se rapproche sur le graphe de gauche du maximum de saturation ), et puis elle ré-augmente ( négativement, on descend sur l'autre courbe du cycle d'hystérèse ). La somme donne le courant totale ( => modélisation en parallèle par la suite ). Ensuite, on a parlé des phases des différents courants par rapport au flux et à la tension et de la modélisation de cela dans les transformateurs : une inductante ( déphase de pi/2 par rapport à la tension ) en parallèle avec une résistance ( en phase par rapport à la tension et 4* plus grande que l'inductance - mais considérée dans le cours de monsieur Grenez comme infinie ), le tout en série avec la résistance des fils de la bobine, des divers ordres de grandeurs de courant, résistances ), On a également parlé du fait qu'on faisait l'approximation que les courbes étaient sinusoïdales : fonction impaire => Harmoniques impaires et qu'on considérait toutes les harmoniques pour prendre en compte toutes les pertes. On a parlé des différentes pages qui suivent. Pour l'enclenchement et l'apparition d'une intensité négative sur le graphe ou on voit que le courant décroit exponentiellement, je ne sais pas si cela est bon mais je justifie cela par le fait qu'à l'enclenchment, on a une harmonique 2 et en régime des harmoniques impaires, cette partie négative traduit cette transition. On a fait un tour 'oral' au niveau des machines MAS, MCC pour lesquelles l'entrefer concentre tous les A.t, pour lesquelles les ordres de grandeurs sont différents, ... ( ainsi que le sens des différents flux, ... )
- ELMC - Et on est passé assez naturellement au cas des lignes, on a parlé des lignes en or, argent, cuivre, des câbles aluweld, ... et on a attérit sur les tableaux regroupant toutes les données sur les câbles ( 11.9 ? ), on a comparé les résistivités. Il m'a demandé de parler des effets sur les lignes. J'ai parlé des effets de proximité, pélliculaire, de Ferranti ( pour lequel on ne consière que l'effet capacitif naturel des câbles - j'ai un peu mélangé les choses et ai parlé des capacités que l'on ajoute pour reculer le plus possible l'effrondement de tension ) mais ce qu'il attend surtout c'est que l'on dise que l'on considère en premier lieu les effets les plus importants : la résistance des câbles, l'inductance, la capacité, ... et puis seulement revenir sur les 'détails'. Le chapitre 12, en entier. On a parlé des fréquences et ordre de grandeurs à connaître ( onde radio FM, micro-onde, RLC... ) On s'est arrêté là.
On a quand même fait quelque détour au niveau des électro-aimants qui servent dans les "casses" pour transporter les carcasses de voiture, du tri des déchets où on s'en sert pour attirer les capsules et autres pièces de métal, on a inévitablement parlé de recyclage, on a beaucoup parlé d'engeneering : on prend en compte les facteurs les plus importants, qui ont le plus d'effets ( Si vous préparez à passer l'oral, tenez compte de ça dans ce que vous lui débalerez ), ... et qu'il était parti en Arizona, ...
Comme cela n'a peut-être pas été dit ici, il faut absolument mettre des post-it's dans son cours pour retrouver directement les pages adéquates, y souligner les choses importantes, expliciter à côté ou en-dessous des formules les étapes de calculs et la signification des termes, les ordres de grandeurs et surtout marquer à côté des graphes tout ce que vous pourriez dire dessus. Ca aide lorsque vous le prenez sous les yeux et mine de rien cela fait rentrer la matière ^^'... Si vous préparez les questions qu'il pose généralement ( et qui sont marquées dans tous ces posts ) n'oubliez pas d'inclure des phrases d'"engeneering"... ca l'encouragera encore plus à monter votre cote... Il faudrait d'ailleurs que qq face des fiches comme pour Grenez 2, un volontaire ?
Il n'est vraiment pas méchant et met à l'aise mais soyez en pleine forme devant lui pour rebondir à tout instant sur ses phrases.
Nb : En 2nd sesse, vous n'êtes pas obligés de rejouer votre note de laboratoire ou de tp's ( pour les ELMC ), il ne vous en tiendra pas rigueur. Il pose sa question soit sur place soit dans le laboratoire. Apparemment, il faut quand même les connaitre puisque il peut demander comment on mesure les inductances, résistances, ... des éléments des machines vues... ( Inductance = c'est avec un faible courant alternatif ) et qu'est-ce que c'est Load Flow, à quoi ça sert, ...

ELEC-H-300 - 29 Jun 2005

Pour moi ça a été "décrire l'évolution du courant absorbé par la machine asynchrone pour différentes valeurs de la vitesse"... donc, le diagramme du cercle. Pas grand chose d'"imprévu", faut savoir expliquer d'où ça vient (c'est quoi le courant absorbé d'abord? ça passe par où dans le schéma équivalent? en quelle proportion? ...), pourquoi c'est un cercle, les différents points...
Vu comme ça c'est jouable... Sur le moment ça le paraissait moins... le blanc total. 🙁 Il m'a tendu pas mal de perches pour éviter que je m'enfonce trop profondément, mais ça ne m'a pas aidé pour autant à redémarrer (à vide, ahahah).
On en est restés à cette question, il est allé voir sur son écran ce que j'avais fait aux labos et comme c'était pas encore catastrophique il a du conclure que les oraux c'est pas mon truc (sigh). J'ai fini avec 12 (je me donnais 7).
Dans l'ensemble il reste très sympa, si on sort une connerie (pas trop grosse quand même) il essaie de faire comprendre où est l'erreur et jamais à enfoncer...
Courage à ceux qui doivent encore le passer, c'est pas gai sur le moment mais ça fait pas trop trop mal à la moyenne, c'est déjà ça 🙂

ELEC-H-300 - 28 Jun 2005

D'abord on a une piece en fer de la forme d'un tore avec en plus une colonne
centrale ( on a deux donc trous dans cette piece)...on met une bobine autour de la colonne centrale.. Que ce passe t il si j'applique une tension continue? et si je mets une tension alternative?? ( --> v=Ri+Dphi)
Et de là on discute...
For les electromecs:
Les transfo de dephasage ( le shema avec l'injection en quadrature et en phase et le shema qui suit aussi, avec le polygone).. Explain ... Et ca sert a quoi??
Voila..
Comme d'hab , vraiment sympa...quand on sait ce qu'on dit et pourquoi on le dit, ca passe sans probleme

ELEC-H-300 - 28 Jun 2005

Biomed:
-------
* Principe de construction d'une MCC, redressement de la fem, vaguement la démo de e=K.phi.omega de la page 4.13...
* Influence sur les parametre MCC si on augmente tension excitation de 10%
* Systeme tensions triphasées, composantes de fortescue...
vala.
p.s. il est clairement plus cool avec les non-electromec 😉

ELEC-H-300 - 27 Jun 2005

première question :
Il dessine un tore en fer et au milieu encore du selon une diagonale (ca ressemble à un volant quoi). On enroule un peu de fil sur ce tronçon central et on applique une tension aux bornes de cet enroulement. D'abord uen tension continue, ensuite une tension alternative. Discuter de l'allure du courant (tracer). En déduire un schéma équivalent de l'ensemble. Comparer le courant en continu et en alternatif. Que se passe-til si on scie 2mm de fer. Qu'est-ce que ca change dans le schéma équivalent? Que se passe-t-il au moment où je mets la tension?
En gros il fallait taper V=ri + dphi/dt ... parler de quel terme tombe dans quel cas, parler de iv = im + iph, parler des harmoniques paires pour l'enclenchement.
Question 2:
J'ai une machine MCC. Elle débite sur une charge. Que se passe-t-il si j'applique un Cr de 10% supplémentaire sur l'arbre.
Répondre comme pour le pied sur l'arbre à partir des équations quoi.
Ptite subtilité supplémentaires, de combien varie la vitesse si Cr a varié de 10% ... la réponse 1% ... s'aider soit des équations, soit de la caractéristique du cours.
Question 3
Electromec :
Définir impédance caract, puissance caract, puissance de court-circuit et à quoi ca sert, quel rapport avec thévenin?
Bonus ... que vaut l'impédance caractérisitque d'un câble TV coaxial?
Réponse 75 Ohm ... On sait ou on sait pas ...
Voilà...
Il est vraiment cool. Il est tolérant sur notre ignorance. Si vous le laissez pas trop parler, c'est gagné.
Bon courage aux suivants.

ELEC-H-300 - 27 Jun 2005

j'ai eu : expliquer comment on arrive au schéma équivalent du MCC
puis retrouver la valeur du couple sur base du schéma, ensuite résonner sur les formule pour expliquer que si ie augmente, la vitesse diminue(cf labo)
ensuite il demande d'expliquer les différence entre mas et mcc du point de vu construction, prix,caractéristique utilisation et il sort une liste d'application :
lecteur cd : mcc ou mas?
tondeuse à gazon: mcc ou mas?
bref, ce qu'il faut dire c'est que la mcc est "utile" si on veut que la vitesse reste constante et qu'elle est facilement reglable avec précision.
ensuite partie electromec:
definir impédence caractéristique, puissance caractéristique, puissance de court-circuit et expliquer à quoi elle sert. definir le rendement d'une ligne.
c'est pas évident, on sait pas quand il est sérieux et quand il se fout de nous.
bonne chance

ELEC-H-300 - 27 Jun 2005

Aujourd'hui j'ai dû tout expliquer sur le diagramme du cercle et donner les différents ordres de grandeur des impédances du schéma équivalent, le tout aggrémenté de questions bonus pas faciles.
Question EM: il m'a demandé d'expliquer les régulateurs d'induction et la fin du chapitre 12.
Oral pas si facile avec beaucoup de petites question assez déstabilisantes.

ELEC-H-300 - 27 Jun 2005

première et unique question : "je vous donne, un transfo, une MAS, un MCC et une ligne... décrivez-moi comment calculez les paramètres de ces différents éléments."
Pour le transfo, il faut taper le schéma équivalent, dire qu'on va faire un essai à vide et en court-circuit, mais surtout préciser quels paramètres on détermine avec ces essais (préciser également les grandeurs des tensions et courants que l'on injecte)! Et puis, il demande aussi comment calculer ces paramètres, quelles mesures faites-vous sur le transfo (courant, tension, puissance)...
Pour la MCC, rebelote... faire le schéma équivalent, et puis dire comment on peut déterminer les paramètres (Re, Ra, La, Le, e, DeltaVb). En gros, pour le mesure de Ra, c'est "easy game", vu que c'est ce qu'on a fait au labo. Et puis, il demande "hmm... mais comment peut-on mesurer (et pas calculer) l'inductance La ?" Ben, là il fallait dire qu'on la mesurait avec un faible courant alternatif...
Pour la MAS, je suis reparti du schéma du transfo, et il demande alors ce qui varie (Xm et une résistance en plus --> pourquoi elle est là et tout ce qui s'en suit). Pour les paramètres, on part avec les essais à rotor bloqué et au synchronisme... en précisant si c'est les paramètres de dispersion ou de magnétisation que l'on mesure avec ces essais.
Pour terminer, il a fallu dire comment mesurer les paramètres sur une ligne. Bon là, j'ai parlé des différents modèles de lignes que l'on pouvait renconter (en pi, en T). Il fallait également parler de la vraie solution, celle avec les cosinus hyperbolique 😉
Mais il m'a posé des questions assez difficiles sur cette partie, du genre " sur votre schéma en pi, vous représentez qu'une seule phase? Et l'inductance ne dépend pas des autres phases? Et comment mesurer cette différence de potentiel qui est complexe entre les deux extrémités?" Sur cette partie, je dois avouer qu'il a parlé bcp plus que moi 😉
Mais je n'ai en aucun cas su ouvrir mon cours durant l'exam, vu qu'on s'y est balladé un peu partout! La seule chose qu'il m'a demandé de prendre, c'est les énoncés de labo et le cahier de labo.
Il va également de soi qu'il faut maîtriser les différents ordre de grandeur 😉
Donc un conseil, revoyez quand même un peu les labos, car mon oral s'est essentiellement joué la-dessus !

ELEC-H-300 - 25 Jun 2005

Question 1 :
Décrivez le transformateur parfait, et introduisez les pertes, dispersion et tout ce qui va avec, petit à petit.
-> Circuit magnétique parfait
-> donner les rapports I1/I2, V1/V2, N1/N2 grâce aux lois du chapitre 2
-> Il faut parler des effets d'une tension continue (il ne se passe PAS rien : il y a du flux (et même bcp) qui traverse le circuit magnétique, mais il n'a aucune influence sur la bobine 2) et alternative (tout ce qui est décrit en haut).
-> Imperfections :
Courant de magnétisation (dont l'influence est telle que H.l est différent de 0, l étant la longueur du circuit magnétique)
Dispersions dans l'air
Pertes Joules dans les spires
Pertes par hystérèse dans le fer
Pertes par courants de Foucault
A chaque fois, il faut pouvoir les positionner sur un schéma équivalent et pouvoir donner les impédances qui y correspondent par ordre croissant.
Question 2 :
Influence d'une variation de 10% de la tension d'alimentation d'une machine à courant continu en régime
-> ll faut prendre les équations du début, et les triturer pour donner les effets (ou alors, maintenant que j'y pense, il y avait toute une série de graphes après les caractéristiques avec des variations en tout genre ... mais en noir et blanc donc impossible de différencier les graphes : faites le avant, chez vous, comme ca vous aurez la réponse directement, et en couleur svp)

ELEC-H-300 - 24 Jun 2005

Oral du 21/06/05 au matin
Premiere question:
Comment faire varier la vitesse en vue d'une utilisation robotique d'un moteur à courant continu de type shunt(influence du circuit d'excitation,peu de puissance consommée mais temps de réponse un peu long à cause du L ds circuit d'excitation.Influence des différents flux .Sinon au niveau de l'armature mais puissance plus importante à supporter pour l'appareil qui fait varier la tension d'alimentation...). Puis tant qu'à faire même question(+breve) pour la mas (varier le nombre de pôles avec schéma des lignes de champs,varier la fréquence de la tension d'alimentation cf pour les trains...) A chaque fois à l'aide des formules du cours en lui expliquant les termes mis en jeu...
Deuxième question: speciale EM
Comment compenser la puissance réactive ds réseau bouclé et comment introduire un déphasage dans ce réseau (Fin du chap 12)

ELEC-H-300 - 24 Jun 2005

Comme question j'ai eu une spire enroulée autour d'un élément magnétique, sachant que les fils ont une résistance, une longueur, une température, etc., quel est le courant dans la spire, selon que la tension est alternative ou non.
Ensuite il m'a tapé un entrefer et m'a demandé si ça changeait quelque chose (H varie car les permeabilites du fer et de l'air sont differentes).
Puis il a commençé avec des questions à droite, à gauche et il m'a aussi demandé comment régler la vitesse d'un MCC (il faut utiliser e = K*PHI*OMEGA ; Cem = K*PHI*Ia ; Va = ... c'est comme au labo).
Voilà ce dont je me souviens... Il est pas méchant et aime bien qu'on continue ses explications (rien de neuf dans tout ça).

ELEC-H-300 - 24 Jun 2005

Alors ce matin (vu que contrairement à ce qu'on pensait tous, c'est bien ce matin et pas cet aprèm qu'on devait passer l'exam... cool...merci le secrétariat...), le prof a été assez sympa avec moi. Comme j'étais censée étudier le chapitre 5 ce matin et que j'ai dû courir à l'oral à 9h en catastrophe, j'ai expliqué la situation au prof qui ne m'a pas interrogé sur le fameux chapitre. ouf. à la place, j'ai écopé du chapitre 4... Premièrement, expliquer le schéma équivalent d'une machine à courant continu. Il faut pouvoir expliquer tous les termes du schéma, pq ils sont là, à quoi ils servent, ... Une fois que je lui ai expliqué tout ça, il m'a dit "bon, dans ce schéma équivalent, on n'a pas représenté la mutuelle. décris-moi la mutuelle et explique pq elle n'est pas dans le schéma" => en clair, elle n'est pas dans le schéma pour la simple raison qu'il n'y a pas de mutuelle, les flux créés par le rotor et par le stator était perpendiculaires... il a fallu lui expliquer cela avec des schémas( ceux des labos sont bien). Il m'a ensuite demandé de lui parler des moteurs compound. Pour cette question, j'avoue qu'il a parlé + que moi... Ensuite, il m'a demandé le schéma équivalent d'une bobine enroulée autour de fer, donc ce qui se trouve au début du chapitre 3 (le truc où il parle des harmoniques du courant). Il a demandé si les paramètres Rp et Xm varient si on applique une tension 25% + importante que la tension nominale. => tension augmente au delà de la tension nominale implique que le courant augmente énormément (cf hystérésis) et donc Rp et Xm diminuent (surtout Xm). Dernière question: expliquer le mode de fonctionnement des moteurs à entrefer axial (force qui s'applique sur le rotor selon la loi de Laplace, pour le faire tourner) et il m'a demandé de lui expliquer les avantages de ces moteurs sur ceux qu'on a utilisé au labo (là je ne pouvais pas regarder dans le cours, mais c'est essentiellement une question d'inertie...)
voilà, j'ai pas mal hésité, mais chaque fois qu'il y avait une hésitation, il m'a aidé à réfléchir(!) pour que je trouve la réponse par moi-même. Il est assez sympa et m'a dit que c'était bien (héhé!); il n'est pas stressant non plus, il met à l'aise.

ELEC-H-300 - 27 Apr 2011

salut
alors ma question d'oral de ce matin : déduire les courbes caractéristiques d'un moteur mcc à excitation dérivée à partir des formules. expliquer chaque fois ce qui se passe lorsqu'on ne néglige pas la réaction d'induit. Comment compenser ieri dans la caractéristique mécanique (rep: avec une excitation compound, expliquer en quoi ca consiste). sinon rien d'autre mais contrairement à ce qui a été écrit, il n'est pas toujours de bonne humeur (changement d'horaire de dernière minute).
Bonne chance!

ELEC-H-300 - 23 Jun 2005

Salut!
moi j'ai eu comme question de décrire le courant qui passe dans une spire enroulée autour d'un élément magnétique, sachant que les fils ont une résistance, une longueur, une température, plein de blabla... et surtout d'abord une tension continue( on sait alors qu'il n'y a pas de flux et donc le circuit se comporte comme une résistance)
et après, comment est le courant sachant qu'on a une tension alternative.Là il faut aller lui retaper à partir de la page 7 du chap 3, avec les harmoniques, série de fourrier, somme de courant et arriver au modèle avec la résitance et la réactance. Il demande de connaitre les ordres de grandeurs des courants, des résistances ( résistance est 4 fois plus grande que réactance). Il faut connaitre les équations de cette partie, qui ne sont pas compliquées mais faut y penser car on a quasi pas de temps pour regarder son cours.
Ma seconde question était de dire ce qui se passe si on met le pied sur un moteur, comment celui-ci réagit.(il faut bien dire que la vitesse ne varie presque pas).
Voilà, comme beaucoup de personnes disent, il est super gentil et il faut essayer de pouvoir continuer une expliquation que lui commence.
Bonne chance!

ELEC-H-300 - 23 Jun 2005

alors premiere chose a savoir...c vrai qu il est pas chiant du tout...il est meme mega sympa, c pas un examen, c plutot une discussion avec lui....encore faut il savoir parfois de quoi il parle...mais bon.
il parle un peu tout seul, le but je pense est de le couper le plus possible pour lui montrer qu on a kan meme compris un peu les bases. Des que vous voyez ou il veut en venir, il faut le couper et enchainer, des que vous vous mettez a parler, il se tait et il ecoute, faut pas hesiter.
il cote super large, c plutot un cadeau comme examen (tant k on lache pas une grosse connerie en tous cas, y a vraiment plus que moyen de faire son 10).
j ai eu comme question :"Comparez les couples obtenus pour les machines tournantes cad MCC et MAS et comparezles pertes dans les deux moteurs (ca c plus la merde )"
ensuite j ai eu : "Expliquez comment fonctionne le moteur compound (fin du chapitre 4 )"
bon courage
++
mehdi

ELEC-H-300 - 18 Jun 2005

Première question : l'inductance à noyeau de fer en tension continue puis alternative. Il fallait donner l'allure du courant dans les deux cas.
Il commence par me dire "alors je vous donne R , V , la section de fer ... tiens qu'est ce que je pourrais vous donner d'autre sur le fer?" Rep : courbe d'hystérèse évidemment.
Continu : l'inductance n'a pas d'influence : I = V/R (R:résistance totale du fil)
Alternatif : on commence par dire qu'on s'en fout de la résistance (moins d'1% d'erreur) , donc V=dPHI/dt , PHI=N phi = intégrale de Veff cos(wt)dt
=> en régime phi=...sin(wt)
Ensuite à partir de la courbe d'hystérèse , on sépare en deux partie : courbe d'aimantation moyenne et courant d'hystérèse qui représente les pertes (car la surface parcourue représente d'une certaine manière les pertes : P=IdPHI.
Puis la fin du raisonnement est dans le cours... ah oui le fait de poser I=sqrt(I1²+I3²+...) , c'est pour tenir compte de toutes les pertes dans la résistance.
Enfin il m'a demandé ce qui se passait à l'allumage : si on n'a pas de bol , le flux est doublé et il y a un appel monstrueux du courant (500x le nominal parfois). Ce courant se dissipe au fur et à mesure : les pertes lors de chaque cycle d'hystérèse , et la résistance du fil.
Question spéciale EM : les transfos de déphasage : on reprend le schéma de l'installation prévue pour l'injection de tension en phase et en quadrature (juste après la fameuse courbe PV).
On voit que le primaire est connecté en Y. Pour l'injetion en quadrature , le secondaire est en D et comme on le voit sur l'étoile des tensions juste à coté du schéma , ca permet d'avoir des tensions au secondaire qui sont perpendiculaires à celles du primaire.
Pour l'injection en phase, le secondaire est un autre Y.
Voilà c'est tout. Faut pas hésiter : ne le laissez pas commencer son speach. Si il voit que vous connaissez bien, il ne parlera pas trop à votre place mais lachera juste ses annecdotes qu'on aime tant .

ELEC-H-300 - 17 Jun 2005

Il m'a demandé de lui expliquer le fonctionnement d'un transformateur en commençant par le transfo parfait, puis en incluant peu à peu les hypothèses (dipersion ou pas, fer parfait ou pas, linéarité ou pas, etc) pour arriver à la fin au schéma équivalent. J'ai aussi dû expliquer dans en détail ce qui se passe quand on met du courant dans le premier enroulement, suivant les hypothèses faites sur le transfo. Il faut bien connaître le graphe du flux avec les courants magnétisant/de pertes équivalents. Il faut aussi bien avoir compris que le flux qui s'installe ne dépend QUE de la tension et de rien d'autre (cf début du chapitre).
Il m'a suggéré de prendre le chapitre sous les yeux (ce que je me suis empressé de faire). Je l'ai utilisé pour les schéma mais pas pour lire parce qu'il n'en laisse pas le temps.
Je crois que si quelqu'un se fait interroger sur le transfo, c'est d'office cette question.
La matière transfo triphasé est n'est pas vue au cours.
Bonne chance, Matt

ELEC-H-300 - 27 Apr 2011

Alors g du expliquer tout le cheminement pour arriver au schéma équivalent d'un MAS...
Je savais pas qui avait tant de ptites subtilités:
Il faut comprendre toutes les étapes, la signification de chaque terme, l'interprétation physique est très importante et il m'a aussi demandé certaines valeurs numériques du cahier de labo :-s Genre R1m que j'avais dit très grande, il me demande de vérifier dans le cahier (vu qu'on l'avait calculée) et paf, g 0.14ohm... Hum, je dis "ben c'est qu'elle est petite?" et il répond "ou plutôt que vous vous êtes trompé au labo" ...
Jme souviens plus exactement des ptites Q, yen a eu tellement, mais par exemple: pk ya un déphaseur, qu'est ce qu'il modélise physiquement, comment est le flux au rotor quand on est à l'arret? Pourquoi ya des g qui interviennent après? Comment devient le flux quand on fait tourner le rotor? En gros, il faut tout comprendre MAIS il aide vraiment beaucoup... Yav plein d'étapes que je comprennais point de vue mathématique et pas bien la physique de l'affaire et il explique... Il est très content si vous arrivez à continuer son explication. En gros, du début à la fin, il vous guide et vous aiguille jusqu'à ce que vous trouviez la bonne solution!!!
Je l'ai trouvé très sympa...
Bon courage pour la suite!!!

ELEC-H-300 - 16 Jun 2005

Au début, j'ai eu les mêmes questions que Mike qui passait juste avant moi, c-à-d: transformateur (il insiste sur les pertes et les rapports entre les inductances) et réglage de la vitesse du mcc (on utilise les équations pour expliquer l'influence du courant d'excitation et de la tension d'alimentation). Il m'a également demandé ce qu'était l'effet Ferranti.
Je n'ai à aucun moment ouvert mon cours pendant cet examen. Il aurait préféré que je le fasse, afin d'aller plus vite et de pouvoir poser des questions plus poussées. Néanmoins c'est le prof le plus sympa et généreux en points qu'il m'ait été donné de rencontrer depuis que je suis en polytech. Il m'a même fait un compte rendu des différentes centrales nucléaires françaises proches des frontières belges et luxembourgeoises.

ELEC-H-300 - 16 Jun 2005

Voila je suis sorti de chez maun il doit y avoir une heure de ca...(j'ai encore le mal de tête ki me tiraille...)
Alors mes questions:
Tout dabord il ma demande de lui expliquer le transfo ideal et d'inclure au fur et a mesure (chose qu'il a pris le soin de faire lui meme dailleurs) les imperfections pour arriver au schema equivalent final que nous connaissaons tous...
En suite il m'a demander les differents moyens de regler la vitesse du MCC... Et la il ma demande la constante de temps du circuit d'excitation ( 1 sec soit L/R ) et demander aussi si il changeait tel valeur de 20% kel influence cela avait sur la vitesse et ds kel proportion( cfr schema blok)
Donc voila, en gros j'ai commence en force sans mon cours... puis il m'a repris a ma premiere hesitation pour me pondre une enorme demo que j'avais meme pas le temps de suivre... pour continuer a dire des conneries g ouvert un peu mon cours mais dans le fond ca ma pas aider, plus je cherchais dans le cours, plus il continuait la demo tout seul..
Donc pour la suit un peu pareil... bon demarage mais bcp de "bafouillage"...
Et A mon grand etonnemant il m'as mis 12 ...
Bonne merde a tous

ELEC-H-300 - 16 Jun 2005

Au programme, comment déterminer la formule du couple... (bilan de puissance) mettre en application pour le MCC et le MAS. Deuxième question sur les compléments, parler du transformateur déphaseur (fin chapitre 12) et du diagramme de puissance apparente à rapport de tension donné...
Personnellement, je n'ai pas eu droit à un cours privé,il pose juste des questions pour arriver à la réponse finale. La conversation part un peu en "couille" par moment genre la pluie et le beau temps sauf que c'était les lampes halogènes vs lampes éco... Tout ça a le mérite de mettre à l'aise.
Comme d'hab très sympa...

ELEC-H-300 - 15 Jun 2005

Réaction d'induit dans MCC et MAS
Il insiste à mort sur "l'explication physique", rien a kick des maths...donc essayez pas de vous prendre la tête avec les calculs, il faut plutot essayer de "voir" les flux et les courents...Plus facile à dire qu'a faire :d
Bref, tres sympa, vous refait un petit cours rien que pour vous 🙂
Nicolas

ELEC-H-300 - 15 Jun 2005

-Quels sont les phénomènes intervenant dans l'explication du fonctionnement des machines étudiées au cours (Lois EM, chaque loi fait l'office d'illustration, ex avec MCC, MAS etc...)
-Comment on règle la vitesse d'un MCC
(Il demande plein de petits trucs qui font voyager dans tout le cours, il parle beaucoup, explique aussi beaucoup :p et est fort sympathique.)

ELEC-H-300 - 11 Jun 2005

Ben moi il a commencé par me demander comment on pourrait expliquer le transfo a quelqu'un qui n'a quasi aucune notion d'electricité. On lui balance le schéma du transfo idéal, puis il demande l'allure du courant appelé, la décomposition de ce courant en courant d'hystérese et de magnétisation, et pourquoi pour le courant on prend Ieff = sqrt(I1 + I3 + I5 + ...) (en fait c'est parceque on s'intéresse a toutes les harmoniques lorsqu'on veut calculer la puissancre RI^2)
Puis il voulait m'embarquer sur les transfos triphasés mais je lui ai dit qu'on avait pas vu ca au cours alors il a abandonné...
Ensuite il m'a embarqué dans le rotor a cage d'éceureuil, a double cage. Il suffit de lui balancer l'explication du syllabus, comme je l'avais pas lu il me l'a expliqué.
En tout cas il est exag' sympa et il met trop a l'aise. Meme si l'exam dure vachement longtemps on voit pas trop le temps passer.
Bon, sur ce, deux jours pour thermo manant...

ELEC-H-300 - 11 Jun 2005

11 juin 2005 aprem
Pour une MAS:
connaissant tous les paramètres de la machine (mesurés préalablement au moyen des essais adéquats),à tension d'alimentation donnée, et pour une certaine vitesse donnée, on désiré calculer le courant absorbé par la machine.
Fallait taper le schéma équivalent et à partir du schéma, résoudre le circuit pour calculer I, simplement.
Il m'a demandé ce que représentait les éléments du schéma équivalent.
(les résistances pour les pertes joules dans les stator et rotor, les inductances pour les flux de dispersion, la résistance pour les pertes magnétiques, l'inductante de magnétisation pour le flux commun, la résistance pour la puissance mécanique comprenant les pertes mécaniques)
situer les ordres de grandeurs des impédances de dispersion et de magnétisation + comparer l'ordre de grandeur des courants de magnétisation dans le cas d'un transfo et dans le cas de la mas.
(pour un transfo, le courant qui sert à créer le flux est très faible pcq le µ du fer est très grand. pour la MAS, ya un entrefer, ce qui implique un courant beaucoup plus grand pour créer le même flux.
Les impédances de dispersion sont négligeable par rapport à l'impédance de magnétisation)
Dans l'impédance de magnétisation, la résistance R_m est-elle grande, petite?
(Elle est grande pour dissiper le moins de puissance possible: P = V²/R)
J'ai dû justifier en quoi la dernière résistance µ²r_2*(1-g)/g représente la puissance mécanique
(en faisant un bilan de puissance)
Le lieux des phaseurs de courants pour une tension d'alimentation constante et une vitesse variable
(c'est le diagramme du cercle)
Justifier en quoi c'est un cercle
(prendre le schéma équivalent, remplacer la partie de gauche, stator+branche de magnétisation, par son équivalent de thévenin et constater qu'on se retrouve avec une source de tension, en série avec un circuit RL. Pour un tel circuit, le phaseur I fait un cercle p. 5-56 et 5-53)
Pour une MCC shunt:
Que se passe-t-il avec la vitesse qd on surexcite ?
(elle diminue pcq phi augmente, donc e=K*phi*oméga augmente, donc i_a=1/R_a*(V_a - e) diminue, donc C_m = K*phi*i_a diminue, donc D oméga/dt < 0)
Voilà. Il est pas méchant, il m'a mis 12 pour l'oral alors que j'ai cafouillé, bafouillé et tout ... que j'ai pas pu répondu à bcp des petites questions. Mais il m'a dit que ct pas fameux qd même ...

ELEC-H-300 - 11 Jun 2005

expliquer methode des circuits et des champs
+ modeliser une ligne et influence de P et Q
je me suis pas mal embrouillé et il parle effectivement bcp. ms il cote vmt pas vache.

ELEC-H-300 - 10 Jun 2005

Bonjour à tous,
Alors aujourd'hui au menu : établissez-moi le schéma équivalent de la MAS en sachant que vous connaissez toutes les inductances, résistances, etc... et évidemment toutes les sous-questions qui vont avec :
dans les formules 5.6-1 que représente P, à quoi est-elle due?
combien de bobines au stator? au rotor?
pourquoi dans l'expression du flux n'intervient que iA alors qu'il y a trois phases? Rep : dans iA sont contenus iB et iC + une autre explication
...
J'ai oublié nombre de ses questions et les explications qui vont avec.
Quitte à répéter ce qui a déjà été dit, il parle énormément et se montre très sympathique.

ELEC-H-300 - 23 Jun 2004

- MAS : déterminer Cem en fonction de g.
- Répartition de la puissance dans un réseau en fonction de la charge.
- Diagrammes circulaires
-

ELEC-H-300 - 22 Jun 2004

Question n°1
*************
Composantes de Fortescue savoir expliquer à quoi ca sert, quand est ce qu'on l'utilise, comment peut-on l'appliquer à un calcul de courants et tensions triphasés désquilibrés (cf cours). Comment peut-on calculer l'impédance homopolaire, direct et inverse d'une ligne de 10km par exemple : expliquer qu'on place une tension homopolaire/direct/inverse à l'entrée de la ligne et qu'on connecte les 3 phases au neutre à l'autre bout de la ligne ensuite on mesure V et I à l'entrée et on en déduit le Zo/Zi/Zd. Quelle est l'impédance direct de la MAS : c'est l'impédance totale du schéma équivalent, est ce que ca change en inverse ? oui car le glissement change et donc µ²r2(1-g)/g change donc l'impédance totale du schéma équivalent change également. Expliquer les conditions de diagonalisation et pourquoi dans une ligne Zd=Zi en général. Il m'a aussi fait faire un petit exercice dans lequel il m'a dessiner trois tension déséquilibrées et il m'a dit qu'on connectait ca au primaire d'un transfo Ynd et qu'on laissait le secondaire ouvert : ordre de grandeur du courant et schéma équivalent (cf le schéma du transfo triphasé en homopolaire direct et inverse sans l'impédance 3Z donc les trois circuits ne sont pas connectés).
Question n°2
*************
Comparaison des caractéristiques mécaniques du moteur à courant continu shunt et série. J'ai dessiné les deux caractéristiques et j'ai expliquer que la plus grande différence c'est la variation de la vitesse avec la charge dans le série et pas dans le shunt. Savoir expliquer le look des deux caractéristiques (verticale et hyperbolique), expliquer à quoi sert chaque moteur, comment inverser le sens de rotation, freiner. Il m'a aussi expliquer que si on utilise un moteur série pour un train, alors en descente on a intérêt à prévoir une connection qui permet de passer de série à shunt car si le -C est trop faible le moteur s'emballe. Expliquer physiquement ce qu'il se passe avec les diminutions et augmentations de flux dans les MCC.
Voilà, bonne chance à tous.

ELEC-H-300 - 22 Jun 2004

Moteur asynchrone, on a parlé de presque tout sauf du diagramme du cercle
pas eu de deuxième question car g trop trainé avec la première ms g qd même eu 12 pour l'oral

ELEC-H-300 - 22 Jun 2004

il a demandé fortescue et tout ce qui en decoule + application au MAS
et ensuite C=f(omega) expliquer pq c une verticale (physiquement) (jonathan tu as eu une bonne premonition...)

ELEC-H-300 - 22 Jun 2004

J'ai du parler du graphe couple en fonction de la vitesse de rotation pour les moteurs courant continu (shunt et série)en supposant que je connaisse toutes les valeurs de résistance inductances etc... On commence par les équations, là il demande la signification de tous les termes de toutes les équations. Pour le graphe, il faut expliquer l'allure de la courbe et ce qui la fait changer.
Il pose aussi des questions supplémentaires sur les équations comme par exemple comment relier les grandeurs électriques aux grandeurs mécaniques ou encore, on a un facteur K qui apparait dans 2 équations, es-ce que c'est le même et pourquoi.

ELEC-H-300 - 21 Jun 2004

Des questions qui sont déjà revenus ( éventuelmt posées après moi, mais postées avant moi:) ):
1°) Comment établir le schéma équivalent d'un transformateur?
( Qu'est psi tout d'abord? Quelle différence entre le flux totalisé et un flux de dispersion? )
On part du chap. 3, p.17 env., on établit le 1er schéma avec les L1 et M. Pq ne se limite-t-on pas à ce schéma, pq en établir un autre?
-->Dans celui-ci, les inductances peuvent avoir une valeur négative, ce-qui n'est pas très physique.
Puis pour le schéma avec les réactances de dispersion: quelle est la valeur usuelle de k?
--> Ds le fer, même pas 0.95, mais carrément 0.998, donc quasi 1.
Qu'est-ce qui change dans notre developpement si les spires ne sont pas confondues?
--> psi n'est plus égal à N*(phi), on peut tjs utiliser Psi = L*i, mais L n'est plus linéaire, donc en gros il n'y a rien qui change ds notre développement, juste les valeurs des L, M.
Les ordres de grandeur: les réactances de dispersion (X1,X2) sont plus grandes que les résistances des pertes Joule (R1,R2) car les constructeurs des transfos essaient de minimiser les pertes, et puis si jamais il y a un court-circuit, les courant ne sera plus limité que par les réactances - elles ne doivent pas être trop petites non plus.
Qué pasa si l'on applique 20kV à un transfo de 15kV?
-->A partir d'un moment, le flux n'augmentera plus car saturation, donc à cause de V = R*I + d(psi)/dt, c'est le courant qui augmentera, et paf le transfo.
Expliquer saturation, les pertes fer ( = pertes par hystérèse et par courant de Foucault). Hyst. - %lle à la fréq, et Foucault - %el au carré de la fréq. Why? -->voir Grenez.
2°) Sans prévenir, il change de thème et demande ce-qui se passe s'il met le pied sur la charge d'une machine à courant continu.
Cr augm, donc vitesse diminue, donc fém induite e diminue si le courant d'excitation Ie reste cst. Est-ce qu'il reste cst? 5 minutes de réflexion et d'hésitation --> finalmt, il reste cst, donc c'est Ia qui augm ( et plus fort que e à cause de la valeur de la résist. ), donc couple augm. et atteint sa val initaiale, alors que la vitesse n'a même pas eu le temps de bien évoluer.
3°)Et finalment, comment créer le déphasage de tension dans une ligne.
Ah, vous n'avez pas fait cette partie (fin du chap 12)? Si si je l'ai vue au cours. Je peux montrer les slides, je dois les avoir ici.
Bon, alors on va feuilleter votre cours et vous interroger sur le dernier truc où il y a encore des notes: diagramme circulaire.
Quand le consommateur utilise une puiss active Pr, il consomme forcément aussi une certaine puiss réctive Qr - et on se situe dans la zone hachurée, je ne sais plus quelle page, autour de 12.45?
Or, si l'on veur garder la tension Ur cste, il faut une valeur de Qr qui correspond à Pr sur le cercle --> on doit donc fournir une puiss réactive, le plus svt négative, car le consommateur consomme généralmt un Q positif (par toutes ces machines inductives comme MCC, MAS...)
Et cmt fournir un Q négatif? Avec des capacités dans la ligne, par ex.
Alors, monsieur Gousselnikov, on va en rester là pour cet examen.
( Gloups, qu'est-ce qu'elle veut dire cette phrase? )
C'est bien, je vous remonte à 12 à partir de votre désastre d'écrit,
voilà.
Et c'est vrai ce-qu'on dit, il met bien les pts, même si il doit bcp expliquer lui-même.
Désolé d'avoir fait court,
pouvais pas me permettre de faire long.
Bonne merde.

ELEC-H-300 - 21 Jun 2004

1)Etablir le schéma équivalent d'un transformateur monophasé.
Je lui ai fait répéter deux fois la question pour être sur de pas me tromper. Bon ben on repart de la p 3.17 jusque 3.27 en ajoutant chaque élément au fur et à mesure. Il pose plein de questions. On donne peu de réponses (dans mon cas). IL a demandé la différence dans la branche de magnétisation si ct du fer. Je lui ai dit que le µ variait et que ça changeait la valeur. IL demande l'ordre de grandeur des éléments les uns par rapport aux autres. Comment on modélise les courants Foucault, c koi?
C pas très commode je trouve, il est pas méchant, mais quand je donnais une réponse, il faisait pas trop de commentaires, je savais pas si je disais une grosse connerie ou un truc bien intelligent.
Après 20 min, il devait en peu en en avoir marre d'entendre les mouches voler dans son bureau alors, il a enchaîné sur la deuxième:
2)Yspass koi si je mets mon pied sur l'arbre d'un MCC?
Ben c comme il avait expliqué au cours(encore fallait il le comprendre à ce moment là).
Cr augmente, vitesse diminue (ça prend du temps),qque chose se passe
e diminue, donc Va = e + Ra Ia,Va cst,
Ia va augmenter jusqu'à compenser la perte et on va alors retrouver rapidement l'équilibre. Au final la vitesse a peu changée.
Au bout de ces 30 min, il me dit: "votre cote est très moyenne(je m'attends au pire évidemment), ça vous fait donc 12/20". Ca va, on ne s'en plaint pas, plus jamais d'élec dans ma vie avec cette cote, on peut appeler ça une bonne nouvelle(pour ma part).

ELEC-H-300 - 21 Jun 2004

1) comment calculer le couple pour chaque moteur qu'on a vu.
(méthodes, principes, bilan de puissance,...)
2) ensuite de lui expliquer tout tout tout sur la page 3.55 ...(je ne savais pâs qu'il y avait tant à dire) surtout la partie en passant par fortescue, et comment établir le schéma homopolaire en fonction des différents couplages. (étoile,triangle , avec ou sans neutre)...
mais sinon faut pas vous inquiéter car même si vous hésitez, il réfléchit avec vous pour vous relancer...
Bonne chance. 😉

ELEC-H-300 - 21 Jun 2004

Bonjour tout le monde!
Alors voici ce que j'ai eu.
Il m'a fait un petit dessin qui n'était rien d'autre que celui de la p 2-22. Il m'a demandé comment on pourrait savoir la tension aux bornes de la spire.
Je lui ai expliqué le principe puis dit qu'il y avait deux méthodes. J'ai du lui expliquer les deux.
Pour la méthode des champs, y'a juste que le champ il est bien radial dans l'entrefer.
Pour la méthode des circuits, il m'a demandé si les hypothèses de dispersion négligeable et de système linéaire étaient ok.
Dispersion négligeable car perméabilité du fer beaucoup plus élevée que celle de l'air. Pour le système linéaire, ben dans le noyau magnétique c'est pas linéaire mais comme il y a un entrefer ici, tout les ampères-tours sont concentrés dans l'air et donc c'est bien linéaire.
Une fois ça expliqué, je suis arrivé à la fin de méthode des circuits. Il m'a demandé si le résultat qu'on obtenait était le même que celui qu'on obtenait par les champs, c'est oui bien sur. Pourquoi? car M=psi(r)/i(s). i(s) constant et d psi(r)/dbèta = lRB. Il m'a montré ça sur le graphe de B(bèta).
Alors après il m'a demandé comment on faisait pour obtenir une tension continue; donc c'était parti pour collecteur-balai...
Il m'a demandé comment sur une machine à courant continu on faisait (moi parler très bien français!). Il fallait lui expliquer avec plusieurs spires en série. Il m'a demandé comment était le courant dans une spire. Comme elles sont en série, c'est le même courant dans toutes les spires; Et au fait ça fait un échelon je sais plus bien pourquoi. Il m'a embarqué avec le schéma p 4.36
Puis on a un peu parlé de la commutation.
Après, il m'a dit qu'on allait en rester là car il allait pas trop embêter les petits chimistes 🙂
Enfin, bref c'était la dernière fois de ma vie que je faisais de l'élecccccccccccccc!
Bon travail à tous les courageux qui comme moi ne sont pas encore en vacances!
Sandrine

ELEC-H-300 - 20 Jun 2004

1. "pour une MAS, dites moi comment varie le courant en fonction du glissement lorsque la tension statorique est maintenue constante..." j'ouvre mon cours à la page "diagramme de cercle" et là, il demande la signification de tous les éléments du schéma équivalent et les ordres de grandeur en pu, les fractions des courants qui passent dans chaque branche et la valeur de la résistance mu²r2(1-g)/g en fonctionnement nominal ("1pu" il me demande pq -> pcq la resistance represente la puissance electromecanique dissipee au rotor et en fonctionnement nominal c'est la puissance nominale) puis on revient au diagramme de cercle, pourquoi "cercle", étapes à suivre, signification des termes dans les équations, ordre de grandeur du courant à vide, etc...
2. puis il me demande, en regardant sur le diagramme de cercle, un avantage en fonctionnement normal -> le cos phi et pourquoi c'est un avantage il m'a demandé si on facturait le cos phi, la puissance réactive, à quoi étaient dues les chutes de puissances dans les lignes (aériennes) en lui donnnant les hypothèses simplificatrices des lignes aériennes, quels moyens sont à la disposition des utilisateurs et distributeurs pour éviter des chutes de tensions significatives...
3. il me dit "vous etes a la tete d'une grande entreprise de distribution d'éléctricité et vous devez installer un nouveau parc de centrales de production que faites-vous ?" là je lui parle des différents types de centrales, pour quels types de puissance on les utilise (puissance dont on a tout le temps besoin, puissance qui fluctue, puissance lors des heures de pointes) il me demande pourquoi on n'utilise pas des centrales nucleaires pour le surplus de puissance lors des heures de pointes -> couts à l'investissement enfin tout ca c'est dans le ch10.....
voila...

ELEC-H-300 - 20 Jun 2004

1) TFO
il m'a déssiné un noyau magnétique à trois colonnes, avec la colonne du milieu entourée par des spires aux bornes desquelles on applique une tension V. Il demande "comment est ce que je peux savoir quel est le courant i qui circule dans mon conducteur?"
Alors là il faut commencer avec v= Ri + dphi/dt. Avant qu'il ait le temps de dire quoi que ce soit, il faut lui dire que pour la facilité des calculs, on va négliger la résistance du conducteur. Il demande si ça induit une grande erreur d'estimer ça ("eeeuuuuhhh non sinon on l'aurait pas fait je suppose") et puis il dit qu'en effet, ça fait une erreur d'un pour mille, ce qui est génial.
Puis il demande "donc si V est de la forme d'un cosinus, comment sera le flux?" donc le flux sera sinusoïdal, ce qui est équivalent à dire qu'il sera un cosinus déphasé de -90° par rapport à la tension.
"Oui mais ceci nous donne toujours pas le courant mademoiselle"
"j'y arrive, j'y arrive"
Si on était dans l'air, on aurait eu une relation linéaire entre B et H, qui sont proportionnels à phi et i ("comment sont-ils liés?" "phi = integrale de B.dS et integrale de H.dl = N.i" et puis il demande de lui montrer où est le dl et le dS sur le superbe dessin qu'il a fait) mais comme on est dans un noyau magnétique, la relation entre B et H n'est non seulement pas linéaire mais elle n'est meme pas univoque. Là il faut parler de cycle d'hysterese, lui dire que si la relation entre eux était linéaire, le courant suivrait la courbe sinusoidale du flux parfaitement, mais comme elle ne l'est pas, elle la suit tres vaguement. A ce courant il faut ajouter le courant des pertes, qui est en phase avec la tension.
"Comment modéliser ça par un schéma équivalent?"
Le courant des pertes, étant en phase avec la tension, est modelisé par une resistance. Le courant de magnétisation, étant déphasé d'un retard de 90° sur la tension, est modelisé par une inductance.
"Pourquoi une inductance déphase I de -90°?" V=jwL.I montre bien que V est décalé de +90° par rapport à I.
"Il faut les mettre en série ou en parallele? Pourquoi?" en Parallele, car en parallele les courants aux bornes des deux elements (resistance et inductance) s'additionne (ce qui se voit bien sur le graphique du courant en fonction du temps) alors que s'ils étaient en série, les courants qui passe dans ces elements serait le meme, et c'est justement ce qu'on ne veut pas (la réponse est évidente, je sais pas vraiment pourquoi il pose la question, mais il n'a pas laché tant que je ne lui ai pas dit que les courants s'additionnent que dans un montage en parallele)
Puis il lance une petite discussion sur ce qui a été vu au labo sur le transfo, il parle des harmoniques deux, de la saturation, etc. C'est surtout lui qui a parlé, j'ai essayé de caser un mot dès que je pouvais, mais je casait souvent un petit "ah, donc on est d'accord" qui lui donnait l'impression que c'etait moi qui avait tout dit.
Même que vous avez droit au notes, si ya des choses que vous savez dire sans regarder dans les notes, c'est franchement mieux. Quasi tout ce que je lui ai dit je lui disait par simple reflexion, alors que c'etait écrit juste à la page suivante.
2) Load Flow
"qu'est ce qu'on connait, qu'est ce qu'on ne connait pas, comment on fait pour le connaitre, combien de solutions possibles, quel est le probleme de la résolution et de nos hypotheses, pourquoi le jacobien, c'est quoi newston-raphson, pourquoi une infinité de solutions?"
donc parler des P et Q qu'on connait, les V et I qu'on ne connait pas, mais qu'on les regroupe de façon a avoir que les V comme inconnues. il y a un probleme avec les hypotheses, on a dit qu'on connaissait tous les P et les Q, mais si c'etait vrai, alors on connaitrai les pertes, et donc on connaitrait le courant, donc on n'aurait pas de probleme! Comme quoi, c'est très présomptueux de notre part de se dire qu'on connait toutes les puissances de tous les noeuds. On choisi donc un point où on décide qu'on ne connait pas la puissance, on impose une tension unitaire, et puis on sais résoudre le probleme qui a 2n-2 inconnues et 2n-2 equations pour les trouver. Newton-Raphson, par itérations de dérivation on trouve le point recherché. Infinité de solutions car chaque déphasage de la solution est également une solution.
Bon, je ne connaissait pas grand chose au chapitre 13 (je vous l'avait dit ;)) donc c'est surtout lui qui a parlé et moi qui rajoutait des "oui evidemment" quand je pouvais.
Il m'a mis 13, il faut croire qu'il était assez content de s'entendre parler 😀
En passant, il m'a rassuré en me disant qu'à la délibé il ne tiendront pas trop rigueur des mauvais points en thermo si ça a été catastrophique pour tout le monde. Parlez lui en si vous sentez que vous aurez une seconde sess à cause de thermo, plus il en entends parler (lui ET les autres profs) plus ils seront gentils en délibé.
(désolée pour la tartine)

ELEC-H-300 - 19 Jun 2004

Voilà, alors Maun est très sympa à l'oral... (car je suis tombé sur de chouettes questions)
QUESTION 1:
Moteur à courant continu: Expliquer la réaction d'induit. Comment est répartie l'induction, comment contrer cette réaction d'induit, etc bref en long et en large. Puis il dévie la conversation, parle de pleins de trucs plus ou moins compréhensibles, et pose la question suivante: "Et si maintenant en tant qu'ongénieur tu étais amené à devoir dimensionner le moteur d'une voiture électrique, quelle serait la démarche que tu appliquerais?"
Ma Réponse:
Vitesse doit pouvoir varier beaucoup (de 0 à 100km/h par exemple)
-> MCC
Ensuite on peut jouer que sur deux paramètres: le rhéostat de démarrage au rotor et le rhéostat d'excitation. En régime à priori le rhéostat de démarrage est court-circuité donc on joue sur celui d'excitation. Pour accélérer, il faut un couple plus grand, donc ie plus grand donc on diminue le rhéostat. Mais problème: à l'excitation, le courant circule dans une inductance, or celle-ci s'oppose aux variations brusques de courant. Donc si l'utilisateur appuye sur son accélérateur, il y aura un temps de décallage (1 seconde environ dixit Maun). Bref...
Réponse de Maun:
On joue sur le courant au rotor en fait, et pas à l'excitation. L'effet de l'inductance au rotor est moindre que celui à l'excitation. Cependant on augmente de ce fait le courant ia et donc la réaction d'induit, et [...]
Le reste c lui qui explique car c pas dans le cours
QUESTION 2: COMPLEMENTS
Transfos triphasé à trois colonnes étoile neutre - triangle. Donner les tensions et les courants qui circulent (en grandeur réduites pour les courants pour avoir une idée) sachant que le transfo est reliée à une source déséquilibrée et que le secondaire est laissé ouvert.
Réponse:
Utiliser Fortescue puis expliquer le transfo triphasé d'ordre direct et inverse (cf cours) et pour l'homopolaire discuter les schémas avec les interrupteurs. Il demande à savoir les ordres de grandeur pour le pu.
Attention, si le transfo est à trois colonnes -> flux forcé -> donc le flux homopolaire se referme dans l'air -> Xmo très faible et Io très grand.
Sinon, pour l'ordre de grandeur de Xm pour une MAS, c à peu près 3 pu donc le courant dans la brache de magnétisation d'une MAS est de 1/3 pu, donc pour un tfo c beaucoup plus faible pour I. I pour le direct ou l'inverse est de environ 0,01 pu bref très faible...
Voilà courage à vous tous qui n'êtes pas en vacances...
Maun est très sympa, ne sourit pas beaucoup, mais écoutez ce qu'il vous explique, c'est de toute façon un oral où IL parle plus que VOUS. Et ce n'est pas pour cela qu'il ne vous donne pas de points... (et que ceux qui ont raté les exercices ou les labos se rassurent, il ne cote visiblement pas en fonction de cette évnetuelle "réussite"... 🙂 )

ELEC-H-300 - 19 Jun 2004

Mes questions de ce matin : transformateurs triphasés en régime équilibré et déséquilibré (schéma équivalent, comment varient les impédances homopolaires, directes et inverses suivant la construction du transfo (i.e cuirassé, à colonnes), expliquer le racine de 3 et le déphasage de 30° dans le schéma équivalent, courants homopolaires en fonction du couplage) et le moteur asynchrone (comment on trouve la courbe Cem=f(Omega), comment on trouve I2, pourquoi on utilise le moteur dans la zone linéaire de la caractéristique, comment trouve-t-on la puissance développée par le moteur, diagramme du cercle) et voilà. Il est très sympa et dès que ça sort pas il vous explique et vous restez bouche bée car le truc sur lequel vous vous êtes cassés la tête pendant trois heures la veille ça vous paraît tout à coup idiot. Il cote réglo voire sympa.

ELEC-H-300 - 19 Jun 2004

Alors mes questions d'hier:
1) Le diagramme du cercle (puis ca a dévié sur le schéma équivalent du MAS, là il m'a demandé la signification de chaques éléments, ordre de grandeurs, etc...)
2) Question sur le complément, que peut on faire quand on a une chute de tension sur une ligne?

ELEC-H-300 - 19 Jun 2004

expliquer schema equivalent d'un transfo monophase
principe de fonctionnement d'un transfo triphase alimenté par une source equilibrée. parler des differents modes de couplage. comment deduire que le rapport de transfo (mhu) est modifié ou non d'un facteur racine(3). comment deduire le dephasage angulaire .
transfo triphase avec source desequilibre. resolution avec composante de fortescue. parler des schema equivalent direct, homopolaire, inverse.
caracteristique C=fct(omega) d'un MAS. pourquoi la caracteristique est lineaire pour un glissement proche de zero.

ELEC-H-300 - 19 Jun 2004

Deux méthodes habituelles pour les moteurs: circuit et surtout champs (bien connaitre toutes ces foutues règles de l'electromagnetisme qu'on a déjà oubliées:) et ligne en pi, où il demande pas mal de détails, genre pk c'est mauvais d'avoir du Q (c'est pas un bête jeu de mot...)
Sympa mais un peu juste niveau points mais bon, c'est les vacances quand même!!!!!!

ELEC-H-300 - 18 Jun 2004

Il m'a demandé tout sur la réaction d'induit ("faites-moi un panorama"...)
Ensuite il m'a demandé d'expliquer ce qui se passe si on diminue le courant d'excitation.

ELEC-H-300 - 17 Jun 2004

j'ai eu réaction d'induit expliquer et aussi l'équivalent ds la machine asynchrone donc lui parler du champ tournant et des tensions et courants triphasés etc ...
ensuite pr mcc C en focntion vitesse graphe ds le cours et expliker pkoi c'est si vertical il ma expliké avec les paramètres ki variaient, leur influence et leur ordre de grander et voila c tt
ps: il aime bien les ordres de grandeurs

ELEC-H-300 - 17 Jun 2004

Coucou,
g eu MAS comment démarer plus parler de cage a ecureuil.
et MCC, cmt trouve e expliquer la demo et tout les termes, plus parler de l'influence de la reaction d'induit.

ELEC-H-300 - 17 Jun 2004

1/ DYNAMO : un peu tout baratiné, tension continue, etc (partie 4.1 du sylabbus
2/M.A.S. "classique" et à cage d'écureuil : comment faire démarrer
Il est sympa.

ELEC-H-300 - 16 Jun 2004

1)la réaction d'induit
2)les transfos
C'était pas mon truc, j'étais pas en forme, tout était laborieux mais il tire très bien les vers du nez. Bref, on a jamais été très loin dans le chapitre - y a un moment où il regarde sa montre et dit "c pas tout çà, mais..."
Rien de neuf à ajouter, sinon mon analyse de la situation: c du cake pour lui et pas pour vous, il verra toujours ce que vous avez pas compris, alors stressez pas il est tout à fait conscient qu'il fout les boules et il est très juste dans ses points.
Je garde ma moyenne d'année: 11 et en un jour et demi c tout ce qu'il y a moyen de faire évidemment. Pour ceux qui ont plus de temps, courage, chaque effort vaut des points!
Devant lui, tripotez votre cours à l'aise et le plus efficacement possible (signets, résumés -> excellent), pour lui c un outil dont on doit savoir se servir (même pour dire v=d(phi)/dt !)
Bonnes vacances à tous (c'est inévitable, on devra tous y passer à ces foutues vacances)(mouahahahah)

ELEC-H-300 - 16 Jun 2004

Je tiens à dire qu'il est vraiment très sympa !!!!
mes questions :
1/ transfo triphasé: les couplages, le transfo monophasé, l'indice horaire, et les transformations de Fortescue ( appliquées au transfo-tri)
2/load-fload
autres questions de l'aprem :
- MAS, diagramme de cercle, schéma équivalent
- réactions d'induit, transfo simple
Bien conna^tre les interpretations et les schémas
et surtout cpas un cours qui se revoit en 1 jour 😉

ELEC-H-300 - 16 Jun 2004

une question sur les MCC:
- expliquer la réaction d'induit: cmt ça marche, inconvénients et sur quoi ça influe, pq les balais sur l'axe neutre, la commutation, qu'est ce qu'une dérivation,...
pour ma part les calculs l'intéressaient pas trop (juste le stricte minimum), il demande surtout d'expliquer en détail cmt ça se passe physiquement.
sinon pour dire un truc que personne n'a encore dit, il est assez sympa (et je suppose donc que pour qqun qui connait bien il est très sympa) et pas trop impressionnant.

ELEC-H-300 - 16 Jun 2004

la première question était sur fortescue (c'est quoi à quoi ça sert)les conditionde diagonalisation de la matrice d'impédance (valble pour les MAS? et pour les lines?) et les défauts monophasés sur les lignes, comment calculer l'impédance homopolaire d'un MAS et des petites questions comme la couleur d'un fil de terre et pourquoi les courant sont fort au démarrage d'un mas au stator et au rotor
la deuxième était sur l'optimalisation de la section (cahpitre 13) mais il n'a pas demander toutes les équations dans tous les détails, juste de dire qu'il fallait avoir un optimalisation économique entre le cout du cuivre et les pertes, qu'il fallait prendre le courant max et qu'il fallait prendre une sécurité par rapport au fils et leur température et encore les court)circuit.
voila il a cependant dit à la fin de l'examen que mes questions n'étaient pas faciles.

ELEC-H-300 - 16 Jun 2004

Q1:
Inductance monophasée à noyau magnétique, on applique une tension au bornes du contucteur, comment va varier le courant, à résoudre par la méthode des ciruits(linéaire) et celle des champs(non-linéaire) (3.7 à 3.12) + justifications, eq. maxwell, les graphes(3.3-7.
Attention, en effet il aime bien demander d'estimer les ordres de grandeurs: V = RI + d(PHI)/dt, équivalent en puissances(multiplier par I): RI2=pertes Joule faibles et la variation de flux 100 fois plus grande ("puissance utile")!!!
Q2:
Idem que Kuyn: MCC à excitation indépendante, on baisse de 5% de la tension d'excitation, si on a un couple résistant constant, comment varie la vitesse? elle augmente... pq?
Va = Ra*Ia + e = cste, ordre de grandeur:
110V= 10V + 100V = 15V + 95V =>la tension aumente de 5% mais le courant d'armature augmente de 50%!
or e=K*phi*(oméga)r, si la vitesse augmente, e augmente, d'où Ia diminue, etc...
Bon boulot...

ELEC-H-300 - 16 Jun 2004

1°) Utilité des composantes de Fortescue, expliquer dans le cas d'un défaut monophasé sur une phase A : savoir expliquer comment on fait, comment on obtient le schéma 1.4-11, savoir faire l'analogie entre les composantes de Fortescue et le schéma équivalent d"un moteur ( ex: MAS )
2°) MCC à alimentation indépendante: si on diminue la tension d'excitation de 5%, comment réagit le moteur ? Accèlère, ralentit, ....
rmq: pour les électromec, à partir de cette question, il s'est éloigné un peu du sujet et il a commencé à me demander la puissance d'un fer à repasser, d'un four, d'un aspirateur, d'une voiture. Il trouve que ce sont des choses que tout bon electromec devrait savoir. Si vous avez le temps, je vous conseille d'aller voir les caratéristiques de tous vos appareils ménager: cafetière, four à microonde, toaster, ...

ELEC-H-300 - 12 Jun 2004

Il m'a aussi tendu un papier et demandé de TOUT lui dire sur la reaction d'induit d'une MCC (c quoi, comment ca apparait, ca fait quoi, ca influence quoi, benefices, inconvenients, comment y remedier, etc etc).
Malheureusement on croit savoir mais il faut pouvoir tout lui expliquer dans les details à partir des principes de base et la on se rend compte qu'on a encore a apprendre. Pour moi la conversation a plutot dévié vers l'électromagnetisme car il a sentit que c t pas mon fort... mais bon quand on se plante il redonne chaque fois un petit cours explicatif.
Pour le complement, j'ai juste du lui parler du Load Flow (sert a quoi, les equations etc)
Jean-Claude n'avait pas vraiment l'air jovial en ce samedi matin sans etre mechant non plus, ca dure facilement 45min mais c'est lui qui parle le plus.
Faites gaffe a chaque mot que vous utilisez car si le terme ne lui plait pas c'est parti pour détailler!

ELEC-H-300 - 12 Jun 2004

memes questions que greg, 5 minutes plus tard....
Il m'a laché après une grosse demi heure, visiblement las de mes bafouillages, mais je sors avec des points.

ELEC-H-300 - 12 Jun 2004

Tout d'abord, il me tend une feuille et me demande de lui donner le schéma équivalent de la MAS. Un peu perdu, je lui demande si je peux prendre mon cours, il me dit oui, limite en se demandant pq je le demande. Hésitez donc pas à l'ouvrir. ensuite j'ai commencé le raisonnement, machine à l'arrêt...jusqu'au schéma final. En fait on a parcouru tt la fin du chap 5, je lui expliquais tout le raisonnement pour arriver au schéma final. Ca a pris environ 40 min!!Il pose des questions partt, et attention, il faut TOUT pouvoir justifier (pq y a un mu², c quoi physiquement l'a ou la....plein de truc que je savais pas du tt). J'ai expliqué comme je l'avais compris, mais dans mon interprétation, y avait pas mal de truc faux ou un peu louche. A chaque fois il réexplique et on continue à avancer dans le cours. En fait j'ai appris plein de truc. Ensuite il m'a demandé de lui parler des déphaseurs angulaire (fin du chap 12 pour les EM). Sur les 500 pages, j'en avais laissé tomber 5, ces 5 là!!!je lui ai dit que je connaissais pas bien cette partie là, mais je lui ai expliqué à quoi ca servait. Ensuite, il m'a dit kon faisait ça avec des MAS... On a encore fait un détour sur le graph de Vr en fct de Pr et puis fini, après 1h!!!
Il est sympa et juste dans la côte. Je pense que si vous savez parler de tt ce qu'il y a dans le cours, que vous maîtrisez un minimum le sujet, vous resortez d'office avec la moitié.
Bon courage

ELEC-H-300 - 10 Jun 2004

j'ai eu une question sur le modele en pi, dans les lignes. Ensuite on a parlé (enfin surtout lui...) d'un certain shéma du chap 12; celui de la tension en fction de la puissance active à la charge (truc comme ca). Ceux avant moi ont eu 2 questions aussi, dont une sur les equations du load flow (a quoi ca sert, comment on résout...).
En tout cas, il est super cool ce type! Je me suis franchement bien marré, et il a vraiment pas essayé de m'enfoncer qd je me gourrais. "Et bien monsieur Delacroix, je me ferai un plaisir de continuer cet entretien dans 2 mois!" qu'i m'a dit.
Conseil: si t'as plus qu'un jour pour preparer cet oral, fait ca bien parce qu'apres, c'est du pain bénit!

ELEC-H-300 - 9 Jun 2004

C'est chacun son tour...et quand c'est le tien, il t'emmène dans les caves...une fois installé, il pose sa première question :"j'ai un enroulement autour d'un noyau de fer, comment varie le courant??+pertes"
2ème question(EM) "explication de la fameuse courbe Ur en fct de Pr...Pkoi la tension peut etre plus grande au récépteur qu'au générateur+comment réduire la chute de tension+comment diminuer l'inductance de la ligne(est-ce possible?)...
Remarques: Il faut tout savoir expliquer et définir. Si ça va pas, il y va pas à pas...
Pour ce qui est de la note; le cours principal et le complément ne font que un!...
Bon boulot!
Il fait beauuuuuu...MY SUN HERE I COMEEEEEEEEEEE....Youhouuuuuuuuuuuuuu...

ELEC-H-300 - 7 Jun 2004

Tu rentres et il te pose la première question (il y a en 2 grosses). Il faut surtout pas hésiter à ouvrir son cours. Il est peut-être impressionant, mais vraiment pas méchant. En plus, qd on se trompe il réexplique tout.
Moi, je suis tombée sur le diagramme du cercle. Enfin, la question telle quelle, c'était plutôt : "tu as une machine asychrone alimentée en triphasée et la tension d'alimentation est constante. Je te donne tous les paramètres que tu veux, dis moi comment varie le courant consommée."
Il faut définir tous les termes. Il demande d'expliquer le shéma équivalent de la MAS, pq il ya a une résistance variable qui dépend de g (c pour mettre en évidence la perte électromécanique, là il vaut mieux revenir quelques pages en arrières où il fait un bilan énergétique pour lui expliquer ça). Pourquoi est-ce que ça donne un cercle : parce qu'on a deux vecteurs perpendiculaires dont l'hyp est un vecteur constant (relation entre V et I)
Si ce n'est pas clair, je peux le réexliquer une autre fois (qd j'aurais mon cours avec moi )
La 2d question : juste expliquer la condition de stabilité d'un MCC, je vous rassure, c'était une partie qui n'était pas à voir pr les non EM, mais vu que je ne le savais pas et que j'avais surligné des trucs, il a pensé qu'il avait vu au cours.
bonne m.... à vous

ELEC-H-300 - 6 Jun 2004

Il m'a demandé comment on pouvait obtenir la valeur du courant au stator dans un MAS. Réponse: diagramme du cercle bien sûr.
J'ai dû lui expliquer le schéma équivalent d'un MAS (bien savoir à quoi crrespondent tous les x et les Z) et ensuite la construction du digramme du cercle proprement dit.
Question à 5 cent: pourquoi le diagramme du cercle est un cercle? Parce qu'un demi-cercle est le lieu des sommets d'un triangle rectangle (cfr schéma page 5.53).
Quelques petites détours par la conservation d'énergie, pq il faut une différence de vitesse entre rotor et stator et enfin comment faire varier la vitesse (en modifiant la fréquence du réseau) et ce fut tout.
Bilan des courses: 12/20

ELEC-H-300 - 6 Jun 2004

j'ai eu comme question: expliquer l'influence d'un diminution de 10% de la tention d'excitation d'un moteur à courant continu à excitation indépendante. il faut se baser sur le schéma bloques de la mcc. il m'a demander d'expliquer tous les termes du schéma équivalent + qques questions sur la commutation.
attention insiste beaucoup sur l'ordre de grandeur des différents composants.
voila
bon courrage à tous
alex

ELEC-H-300 - 5 Jun 2004

Une spire autour d'un noyeau de fer en forme de 8 (c'est compliqué a expliqué avec des phrases) .. Bref fallais donner l'allure du courant (c'est au debut du chapitre TFO.
Ce courant (voir le graph du cours) n'as pas une allure sinusoidale... on le decompose en un de perte par hysterese et un autre.. pourquoi celui de perte par hysterese est une PERTE?? et pourquoi pas l'autre (voir avec P=VI cos phi le déphasage V et les deux composantes de I, losque c'est déphasé de 90 degrés pas de perte)

ELEC-H-300 - 18 Jun 2004

Hello,
Il m'a demandé de parler de la composition du MAS, et d'expliquer comment prenait naissance le Cem qui le faisait tourner.
Ensuite il m'a demandé de lui exprimer l'expression analytique de ce couple Cem (faire un bilan des puissances, c dans le cours) et puis de déterminer la courbe caractéristique Cem = f(Omega_r).
Il est sympa comme tout, et nous apprends plein de choses
PS : les pertes par dispersion, ça n'existe pas (pour ça que n'apparait pas dans le bilan des puissances) car le flux de dispersion (bobines) n'induit aucune perte en terme de "Watt". Voilà 😉

ELEC-H-300 - 3 Jun 2004

J'ai eu des trucs "classiques" : la spire dans son "noyau" magnétique de la page 2.22 et l'utilisation des équations des moteurs à courant continu de la page 4.66.
Pour la première question, il vous fait juste un dessin sur une feuille, et il vous demande si y a moyen de connaître la tension qu'on va récupérer aux "bornes" de la spire.. Si vous lui dites, je connais pas ça, pouf, il vous dit qu'il vous le donne et que c ok (genre la résistane des fils, les inductances, etc..) Il faut lui montrer qu'on peut connaître e par les deux méthodes : champ et circuit.
Pour la deuxième question, c'était si je diminue ie de 5%, que se passe-t-il? La réponse finale est omega r augmente de 5%.. Il insiste fort sur savoir de combien en final, la vitesse augmente.. J'ai su lui dire que omega allait augmenter, après il voulait la suite du raisonnement, ui engros, consiste àreprendre les équationsds l'autre sens, pour en arriver à la conclusion que omega augmente de 5% aussi (et pas jusque l'infini ou des trucs ds le genre..)
Bon courage à tous
Ben

ELEC-H-300 - 8 May 2004

Voici les questions d'archive (mailing-list polytech2005) (envoyées par JP)
--------------------------------------------------------------------------
Mes questions:
1) expliquer comment caractériser machine synchrone (essai CC,essai à vide,
déwatté) + tout ce qui va avec (expliquer schéma équivalent).
2 ) parler de la machine en cage d'écureuil.
3) petite question pour voir : fonctionnement thyristor, bobine de pettersen.
A certain moment je lisais carrement mon cours devant lui ce qui n'avait pas l'air de le choquer ... faut pas hésiter, de plus je dirais aussi que si on est pas sûre de qqchose il est plus à l'aise quand on l'avoue que quand on essaie de baratiner qqchose, car il explique brievement et on passe à autre chose, ce qui évite de s'enfoncer .
Bonne M.. à tous.
Moteur à CC.
-------------
Réaction d'induit : expliquer le phenomène, avantages (s'il y en a) et incovénients, comment y remédier.
Applications moteur à C. C. (justifier)
Moteur asynchrone:
--------------------
Schema équivalent
Diagramme du cercle
Plein de petites questions par-ci par-là.
salut tout le monde.
voila les questions qu'il m'a poser cette apres midi(garder le souffle )
1) -parle moi de la machine à M.C.C en général.
-quelle est la forme du champ ( dans l'espace ) produit par la machine ainsi
que le courant?
-Si le courant est alternative, comment peut on le rendre continue (
expliquer sur papier avec des courbes).
-quelle est la forme de la f.e.m en fct du flux et la vitesse de rotation
ainsi que le couple electromagnetique( faire demonstration....voir cours)?
- que se passe t'il si on varie la tension Va (pour reglage de la vitesse)
Ainsi que d'autres question supllementaire pour voir si t'as compris le cours.
2)-quelle est la difference entre une M.C.C et M.asynchrone?
-quelle est la meilleur et pq? (
-comment peut on avoir une machine asynchrone plus robuste?
3) -dans une machine synchrone,sur quoi il faut jouer pour augmenter la
productin de l'electricité? ( RE: sur le vanage bien sur) il ajoute tjrs des petites questions sur l'utilisation de ces machines ds la vie courant.
Normalement il est cool si vous ne racontez pas des conneries.Bonne Merde
Bonjour tout le monde,
Voici mes questions de Maun:
1) Expliquer sur quoi on peut jouer, dans une centrale électrique (sous-entendu, un altenateur synchrone) , pour "controler" un réseau infini d'abord et une charge isolée ensuite.
Il a bien aimé ma reponse, donc je vous la donne:
1°)Réseau infini => tension cst et frequence cst
1.1)Physiquement:
Au depart, on a synchroniser le moteur sur le reseau et il ne debite aucune
puissance (V=Es)
-Exitation: si Ie augemente, Es augemente mais la vitesse ne change pas, pas plus que l'angle delta de dephasage entre les tensions V et ES => Les tensions restent en phase => I = (V-Es)/Xm (Xm=reactance synchrone, cf schema equivalent), V et Es sont deux phaseur en phase => I purement inductif et le moteur consomme de la puissance reactive. Si on diminue Ie, Es diminue, I dephase en avant de 90° => puremant capacitif et le moteur produit de le puissance reactive.
==> Excitation = controle puissance reactive.
-Vannage:
Si on augemente la vitesse, on fait avancer le flux inducteur du rotor d'un
angle (electrique) delta (assez petit) par rapport au champ tournant. Es passe par sont max un peu plus tot que V => dephase en avant de delta. Ex = V-Es (dessiner les phaseurs, c'est plus clair) est quasi a 90° de V (en fait, il est a 90° + delta/2 en avant sur V) => I = Ex/Xm est a 90° an arriere de Ex => presque e, phase avec V!! (I est en avance de delta/2 sur V) => consommation de puissance active.
==> vannage = crontrole puissance active.
1.2)Mathematiquement:
Cf schema et exlication chapitre 2.5 p19.
Ie influence Es = droite MM' => controle Idw => controle puissance reactive.
vannage influence delta => arc de cercle =>Idw change peu alors que Iw change beaucoup => controle puissance active.
Question subsidaire, que se passe-t-il quand on se rapproche de M'. reponse, delta arrive a 90 degre => Cem diminue et decrochage.
2°)Charge isolée => cos(phi) fixe par la charge
Il a pas vu au cours me dit-il, et la il m'a un peu aide et ca donnait plus ou moins ca:
Si Ie augemente, Es augemente => V augemente => I augemente => appel de
puissance => vitesse diminue => Es diminue et apres reajustement de Es et de V leures valeurs de depart, l'effet final est une diminution de la vitesse...
2)Explique la mise a la terre du neutre d'une ligne de distribution:
Cf cours vers la fin du chap 3. Avec mise a la terre, sans, avec resistance, avec bobine...
Je precise tout de suite que j'ai pas pondu ca tout seul. Toutes les
explications un peu plus physique sont sortie du bouquin suivant
:"Electrotechnique" Theodore Wildi, De Boeck Universite, ISBN:2-8041-3171-8.
Franchement ca vaut la peine. Il m'a demande, a la fin de l'exam, d'ou je
sortait mes explications physiques, parce qu'elles n'etaient pas mal a son gout.
Je lui ai montre le bouquin, il le connait et en a tire quelques schemas et
explications pour ses slides de l'annee prochaine (la-dessus, il me les a
montres). C'est un gros atout pour les gros motives ou les gros paumes (comme moi) qui n'ont pas ete au cours et qui sont completement largues.
Voila, il est tres sympa, j'ai un peu berdelle au debut et il pas ete intimidant du tout (comme certains profs peuvent l'etre), il m'a laisser retrouver mes reperes tranquillement.
Alleie, bonne blok, a+
Voici mes questions de Maun:
1. Dis moi comment ça marche un transformateur? (phénomènes physiques, schéma équivalent, ordre de grandeur etc...)
2. Choisis une des machines qui tourne : je choisis le MMC.Dis moi comment ça marche un moteur à courant continu? (il m'a dit qu'il pense que ce n'est pas la plus facile des machines.) Uniquement les grands principes.
3. Comment peut-on relier V et I entyre deux points d'une ligne haute tension (modélisation en PI et savoir justifier à quoi correspondent les 4 éléments : R,L,C et G)
Voici mes questions:
établir le schéma équivalent d'un alternateur en fonctionnement normal : en
gros, les 5-6 premières pages du chapitre ; bien lui expliquer comment ça marche (type de flux, répartition sinusoïdale dans l'espace, dans le temps...) et pouvoir expliquer la signification physique des différents termes des équations
moteur cc : on augmente Ie comment varie la vitesse, pourquoi
idem avec Val de 10%
petite question sur le raccordement du neutre à la terre (courant de défaut
monophasé, bobines de Petersen)
Grosse question :
MA : Diagramme du cercle :
Expliquer le signification de chaque élément du schéma équivalent (La résistance variable correspond à la transformation de puissance électrique en mécanique)
Ordre de grandeur du courant à vide
Est-ce que le point A du scéma du cours est un bon point de fonctionnement ? (oui)
.
.
Petites questions :
1) Il me montre un petit moteur sur son bureau et me demance ce que c'est (Rep : Asynchrone à cage d'écureuil)
Qu'elle est sa vitesse nominale sachant qu'il y a 6 bobines au stator ? (Il cache la plaque) (Rep : 6 bobines => 2 pairs de pôles (triphasé) = > 1500 T/min en vistesse synchrone => 1400 T/min)
2) Il me montre un autre moteur, encore plus petit.
C'est un moteur CC série utilisé en alternatif : moteur universel.
3) Pont de graetz : Que se passet-il, en deux mots, quand on ne négligue pas les inducance de source.
4) Bobine de petersson
Bonjour à toutes et tous.
Pour ceux qui doivent encore passer l'oral de J.-C. Maun, voici la manière
dont s'est déroulé mon examen.
Tout d'abord, il m'a demandé d'expliquer la réaction d'induit, ce que j'ai
fait avec des hauts et des bas. (il demande de tout justifier : forme du
champ, courants, etc ...)
Ensuite, il m'a demandé qu'est-ce que j'achèterais comme moteur pour
alimenter une machine d'air conditionné. Comme on était dans les moteurs CC, je lui ai dit à tout hasard : "un moteur CC ?". Il se fait que la réponse est un moteur asynchrone, car c'est moins cher à l'entretien (pas d'usure des balais) et qu'on a pas besoin de régler la vitesse (régulation tout ou rien). Il en a profité pour me montrer un moteur qui se trouve sur son bureau, et m'a demandé de l'identifier : c'est en fait un moteur asynchrone dont le rotor est en cage d'écureuil.
Il m'a alors demandé : "où est-ce que vous utiliseriez un moteur CC ?". Je lui ai répondu : "dans les trains".
Théoriquement, l'examen se termine là, mais comme il a vu que mes yeux
s'illuminaient, il m'a demandé ce que je savais des différents moteurs dans
les trains. Nous avons donc passé plus de 30 minutes à discuter de la
traction ferroviaire électrique en Belgique, depuis les moteurs séries
continus des anciennes automotrices (la série des AM 54-66, pour ceux qui
connnaissent) aux derniers développements du moteur linéaire (notamment avec le transrapid à Lathen), en passant par les moteurs asynchrones des Eurostar et les synchrones des Thalys PBKA.
Bref, c'était plutôt sympa et intéressant.
Bonne bloque,
Bonjour,
Mes questions de Maun:
1) Au Sahara, on a un alternateur entraîné par un moteur à essence ou diesel qui alimente des lampes, que se passe-t-il si on éteint la moitié des lampes ?
2) Il me présente un transfo sur la table avec un nombre de 100 spires sur le primaire et un nombre de 10 spires au secondaire expliquer les phénomènes physiques (flux ...) en supposant le fer parfait
3) Un peu sur le pont de Graetz mais comme je ne savais pas vraiment répondre il a arrêté là
Bonsoir tout le monde
Mon examen d’Application Industrielles de l’Electricité (regardez la première page…) était assez comique, il m’a conduit dans son bureau et m’a
demande de m’installer, vous avez droit a vos notes, mais il faut pouvoir fonctionner en multitasking pour parcourir son cours alors que lui continue à poser des questions…. Il m’a d’abord demande comment peut t’on établir le schéma équivalent d’un transfo (qui se trouve sur son bureau), c’est à dire, sens physique des éléments et essais a effectuer, puis on a parlé
des courts-circuits et courants d’enclenchement et de la façon de les distinguer, il a été surpris quand je lui ait parlé de l’analyse spectrale du courant (notamment l’harmonique 3) car il avait fait un projet la dessus pour Siemens, il a profité pour m’expliquer un peu plus en détail le système et me dire combien de blé il c’est fait dans cette affaire (compare a celui que Siemens à gagne). Se rendant compte que c’était un examen et pas un café (The Blue Maun Dance Club…) il passa à la deuxième question : « Schéma équivalent de l’alternateur » idem que pour le transfo (tiens j’ai pas parlé de l’essai en déwatté…), il profite pour demander comment est réalisé un alternateur, influence de l’entrefer, saturation… au passage il m’a demande d’identifier une machine qui traînait dans son bureau, un moteur asynchrone à cage d’écureuil. Après, on a discuté des centrales hydroélectricités belges et espagnoles (il a l’habitude avec EL TORO), et on a même discuté sur les turbines Francis et Pelton...
Bref, il est très sympa et apparemment dans mon cas n’a pas fait très attention à ma lamentable cote de laboratoire (chers coéquipiers, ne vous attendez pas a grande chose…). Voilà, j’ai fini de raconter des
conneries, bonne merde.
Questions de Maun :
Expliquer les différentes approches pour décrire le fonctionnement des machines (-->méthode des champs et des circuits) puis il demande des
exemples (spire dans entrefer) et se balade un peu partout dans le
fonctionnement des différentes machines.
Deuxième question : parler du parc des centrales en Belgique...parler des
différentes centrales (ordre de grandeur des puissances produites), leur
utilisation optimale (centrale nucl = base, lors de pics de consommation
aide des centrales de pompage etc.) , organisation, bref doner un résumé du
chapitre 3.1.
Il aide vraiment bien dans les réponses......
Bonne chance à ceux qui doivent encore le passer !
voici mes questions de Maun :
1) sans le cours(c'est pas drole), parler des deux différentes méthodes
d'étude des machines. : circuit et champs. lacher et expliquer les
équations de Maxwell(les appliquer pour une machine CC). Pour les circuits,
taper le type de systeme qu'on a pour une M.AS. (6 équation à 6 inconnues).
Comment fait-on pour connaître le couple avec la méthode des circuits: avec
les puissances, tous ce qu'on a donné - pertes = puissance à l'arbre
.
avec le cours,expliquer le schéma équivalent de la M.AS.(celui de la page
31. qu'est ce qui est quoi?
.
Les pertes ? Ri², pertes par hystérese et Foucault
2)Le transfo : si on a rapport de spire de 10. rapport de tension et de courants : pourquoi(physiquement)
par ex : Intégrale h dl = ni = µB
B fixé et µ grand ==> H = +- 0 = n1.i1 + n2.i2
3) courbe en v : juste expliquer
Sinon Maun est sympa( je sais qu'on l'a déja dit mais on a toujours du mal a le croire avant d'y passer).
Bonne chance aux derniers à passer.
J'ai eu exam de Maun aujourd'hui
J'ai eu
- equations d'un moteur à courant continu
- si on augmente le couple résistant , qu'est ce qui se passe ... Ia augmente... Il voulait pas la réponse sur la stabilité
Je savais pas trop et on a refait la démo ensemble en parlant... Il est super sympa, on l'a déjà dit mais c'est vrai et y cote super large (pt etre parce que je suis en cc), donc a part pour les electromecs, vous en faites, pas il est vraiment cool...
J'ai eu reaction d'induit => donner H,B et phi avec i + les lignes d'induction.
Avantages+inconvénients
Note finale 12/20
Cet aprem j'ai eu droit a des questions sur le transfo : couplage dans l'air comment on obtient le schéma équivalent, où est le bleme (l-M peut etre négatif), bon alors on fait quoi ? Et ensuite ? Ordres de grandeur des trucs du schema equivalent. Bcp de blabla sur un peu de tout. Puis comment faire varier la vitesse d'un moteur asynchrone. PUIS EXAMEN DE LABO... C=f(omega) (en charge forcément) pour un moteur série : réaliser le cablage, mesures, gueule de la courbe d'après les équations.
13/20 oral+labos, 17.5/20 examen de labo.
aujourd hui c'était Maun VS Maun!
je l'adore. Il va me manquer d'ailleurs... snif
bon, sérieux, j'ai eu aussi le transfo avec les memes petites questions... +1 question sur MCC: si on augmente le couple résistant, qu est ce qui se passe? (rep: ia diminue et omega un peu aussi, cfr p 4.47), comment on crée ce couple résistant (point de vue électrique biensur), rep: avec une deuxieme machine.
Exam labos (et c'est lourd de trimbaler tout ces cables dégueux quand t'es en costard et qu il fait mourrant de chaud...): sur MAS, déterminer les paramètres de dispersion (cablage, mesures, schéma, etc) et tout ca sans le cours! ma Anna es bonita... si!
voili voila
En fait il m'a apporté un tranfo supposé parfait et il m'a demandé de mesurer la tension v2 a l'aide d'un voltmetre en fonction de v1 : v1/N1=v2/N2.
Puis il branché une résistance en série sur v2, il demande ce ki change.
Apres il m'a demandé les différentes pertes a considérer pg3.9+ perte de joules
Puis il est passé aux machines asynchrones : sont elles svt utilisées? oui parce qu'elles sont moins cher etc... puis sont elles pratique pour faire varier le couple? non, parce que g ne peut pas bcp varier, sinon le rendement diminue fortement ( Pem=Ppj2) pg5.52, il demande encore une bref explication du diagramme du cercle.
Hier matin personne n'a eu de labo, et franchement, c vraiment pas dur!!!
Good luck pr le reste a tous
Salut à tous ,
j'ai eu oral de Maun hier et mes questions étaient :
- MCC : D'où vient e = k*phi*sigmar? Montrer les lignes de force et de flux dans la figure qui se trouve à la page 10. Que se passe-t-il si on ajoute un courant d'armature? =>Parler de Ba et de la réaction d'induit.
Que se passe-t-il si on diminue légerement Ve? Rep : utiliser les eq qui sont à la page 47 et dire que comme Ve e diminue , e diminue aussi un petit peu. Val devant rester constant, ia doit augmenter. Quant à Cem, qui est fct de ie et ia, il augmente! ( ia augmentant beaucoup plus que ie ne diminue )
Il m'a posé plein de questions sur les bases de l'électromagnétisme.
- Transfo : Qu'est-ce qu'un transfo idéal? D'où vient le N² dans le calcul de L ( page 7)? Et c'est tout!
L'oral dure une heure et c'est lui qui a parlé presque tout le temps. Il a été super sympa et côte large.
Bonne chance pour la suite.
si les assistants sont là et qu il ont le tps, alors il prennent tout les étudiants de demi journée pour un petit exam labo.
Tu tires une question (ex: MAS, déterminer les parametres de dispersion).
Tu dois tout refaire: cablage, mesures sur le banc, calculs evec Excell et ..... tout ca sans rien, ni cours , cahier labos! Si t'as oublié une formule, tu peux à la limite lui demandé (à l'assistant(e))... Moi j'ai reussi à refaire le cablage (il est pas trop compliqué celui la), je me rappelais pas des formules ni du schema de cablage mais j'ai un peu parlé espagnol avec Anna et je m'en suis sorti avec un 18/25 (rappel: ils sont peut etre aussi plus gentils avec les CC...)
La cote de ce labo entre pour 25% dans l'oral. Donc 10% labos + 65% oral Maun + 25% exam labo
En tout cas,c'est vraiment pas cool pcq on est en costard à manipuler ces cables dégueux et avec un peu de chance il fait mourrant de chaud (et ca dure 1h).
Alley, pas de stress ... sauf peut etre pour les EM 😉
cor
expliquer les 2 methodes possibles pour etudier une machine electrique( methode des champs et methode des circuits). Pq utilise t on l'une plutot que l'autre,etc qq questions sur les lois de base ( laplace, maxwell)
expliquer le raisonnement utilise pour le moteur asynchrone qui permet
d'obtenir le systeme de 6 eq des flux ( page 5.29 )
Pas d'examen de labo
J'ai eu oral de Maun ce matin...
Il m'a demandé de lui proposer un modèle pour une bobine avec un noyau de fer -> c'est la discussion sur les pertes par hystérèse au début du chapitre 3
Après j'ai eu l'influence d'une augmentation de la tension d'excitation d'un moteur à courant continu.
Il est vraiment très sympa et il explique tout ce qu'on répond comme conneries 🙂
Il aime beaucoup les ordres de grandeurs des tous les éléments ainsi que les courants et tensions...
J'ai eu le début du chapitre 2 sur la spire qui tourne dans du fer puis la commutation dans les mcc.
Examen de labo: les valeurs des élements de la branche de magnétisation d'un transfomateur
Bonjour aujourd'hui (vendredi 13 juin matin) on a tous eu un examen de labo sauf le premier qui est passe car apparement l'assistante n'etait pas encore la...
Pour l'examen de labo :
On pêche une chtite question bien précise, style mesure du courant d'enclenchement d'un transfo.
Il faut faire un schéma de cablage, un cablage, explication physique du phénomène et mesures.
Toutes les explications se font oralement avec l'assistante... et elle cote large !!! (on est deux a avoir eu 20, un 17, un 12)...
Pour l'examen avec Maun:
1. A partir des relations reliant Flux et Courant expliquer comment on arrive au schéma de la machine asynchrone.
2. Donner la carateristique Couple = f(Vitesse de rotation) pour un MCC compound.
Il est sympa.
J'ai fait tout mon examen sans ouvrir mon cours, j'ai pas sorti une seule formule... j'ai repondu avec un maximum de raisonnements physique et j'ai termine avec 15.
Je crois qu'en connaissant juste les formules de base y'a moyen de cartonner.
Amusez-vous bien,
Francois
C'etait moi le chanceux sans labos 🙂
Il a commencé en étant assez froid mais il est vite devenu sympa. Il m a demandé pourquoi les dynamo donnent un courrant continu. Que se passe t il si augmente Cr. Hum ...
En fait il arrête pas de poser plein de questions, dans la matrice d'inductance il m'a demandé ce qu'était LA et ce qu'était ses composantes.
J'ai aussi eu droit a expliquer la relation e=K.fi .Wr ( <-- c'est un omega si si ... )
Il m'a encore demandé pourquoi la vitesse augmente si le flux diminue alors que c'est contre intuitif.
On a droit au cours et il le parcoure avec vous pour expliquer ce que vous n'avez pas bien compris et trouver des questions à poser. Il m'a expliqué pas mal de chose mais j'ai quand même eu 15.
Voila ..., ca fait deja pas mal de question. J'espere que ca pourra vous aider.
Et grosse merde pour la suite.
++
Mes questions de Maun
1. Etablir un schéma équivalent de la MCC et justifier les différents composants.
2. Pq on tient pas compte d'une mutuelle alors qu'on a des bobines au rotor et au stator parcourues par des courants? -> dire que la réaction d'induit provoque un flux en tt pt perpendiculaire au flux d'excitation d'ou pas de mutuelle car 2 bob perpendiculaires
3. Comment se fait-il qu'on retrouve la cst K ds l'expression de C et de e, alors que ce sont des grandeurs bien différentes? -> en faisant un bilan de puissance on se rend compte que c'est bien le cas...
4. Si on augmente Vexc de 5% que se passe-t-il? -> ie augm de 5% dc phi augm de 5% et e augm de 5% mais ia augmente diminue bcp plus que le flux n'augmente dc le moteur ralenti (F=BLI avec B augm mais i diminue bcp plus)...
LABO: déterminer le pt Ao ds le diag du cercle...
-> pr les labos on a pas plus de précision et les assistants aident vraiment pas, je trouve ca assez difficile... cotation: cablage-position des rhéostats-mesure-ccl :5 pts a chaque fois. Donc si on foire le cablage on a moins de 5pts... L'assistant vérifie une premiere fois le cablage et dit si il y a une erreur mais pas où, si on arrive pas la 2eme fois tant pis c foutu... On a 2h pr tt faire.
Bonne m** a tous
1) Comment calculer une inductance : expliquer loi de maxwell, pq elle est prop à N², comment est le champs, qu’est ce qui se passe si on met un noyau, si on met un entrefer. Généraliser au moteur à cc, comment calculer Le et La. Comment sont les lignes de champs de l’excitation et de la réaction de l’induit. Puis pour les machine asynchrone : Partir de la formule de Na, et comparer avec celle de l’inductance d’une spire simple. Il ne faut pas savoir faire les calculs puants du début du 5.
2) Moteur CC : expliquer ce qu’il se passe si on change ie, comment varie Ia, si je varie ie de 5%, phi et Ia varie de combien ? expliquer phénomène transitoire (couple, vitesse, ia).
Vendredi après-midi, pas de labo (les assistants devaient déjà se sentir en week-end... c'est pas moi qui leur en voudrai !)
1. il m'a dessiné un circuit en fer et m'a demandé de calculer son inductance
ensuite à partir de là on a voyagé dans le début du chapitre 5 (calcul d''inductance pr le moteur asynchrone et tout le tralala, je ne maitrisais pas trop cette partie et il m'a tout réexpliqué en faisant le parallèle avec ce que j'avais répondu à la 1e partie de la question)
2. moteur MCC, que se passe-t-il si un train alimenté par un tel moteur arrive dans une descente (sans changer les paramètres du moteur) => le couple résistant s'inverse, légère augmentation de vitesse jusqu'à un nouvel équilibre des couples moteurs et résistant) ensuite plein de blabla à partir de là, on a parlé de trams (alimentation 600V continu), comment arreter une telle machine autrement que mecaniquement (augmentation de Ie mais l'arret ne sera pas total ; on peut aussi jouer sur Val)
3. que se passe-t-il quand on branche une tension sur une inductance (expliquer les phénomènes transitoires, cf debut du chapitre 3, amplitude du flux double => saturation du fer => appel de courant jusqu'a 500x le courant nominal)
Voila, bon courage
Vincent
Voilà mes questions en Maun. Je suppose que ça ne sera pas très clair mais j'ai essayé d'etre complet.
Si vous avez des questions là dessus envoyez moi un mail perso.
Bon travail
1) Comment trouve-t-on l'expression du couple dans un MCC et dans un MAS?
MCC : p4.34 Quels sont les différents termes?
Comme c'est Cem il a demandé : "On ne tient pas compte des pertes fer? mécaniques?" Elles interviennent dans couple total C (p4.64)
La tension d'excitation n'intervient pas dans la puissance em ? non, elle crée le flux mais tout part en pertes joule dans stator.
(Il m'a aussi demandé pourquoi il y a un couple: F = Bil)
MAS : p5.52 C'est quoi ici la puissance (voir fin p5.51)
Comment le couple varie-t-il avec la vitesse. J'ai commencé à expliquer en disant que la vitesse venait du terme g (donc Cem non nul pour g=1 à l'arret et Cem >> pour g=0 au synchronisme) or ça n'a pas de sens pour g=0 (c'est moi qui l'ai remarqué. Heureusement je crois...) En effet au synchronisme le courant est nul et intervient ds la formule 5.6-24. => La vitesse dépend aussi de i dans la formule. Relation compliquée, c'est là qu'intervient le diag du cercle et forme du graphe p5.64
2)comment represente-t-on un courant passant dans un noyau magnetique (ou un truc du genre)?
fig 3.3-9 : D'où ça sort?
p3.7 Pq approx des spires concentrées? Car faible dispertion et donc elles voient le même flux passer.
rel 3.3-8 pourquoi pas v = Ri+dpsi/dt (pourquoi pas Ri)? Tout passe en flux car c'est dans le fer (il m'a expliqué mais bon...), ça n'aurait pas été le cas dans l'air.
Comment on trouve le premier graphe p3.9 ? à partir de fig 3.3-6. Phi proportionnel à B et i proportionnel à H (donc meme forme de graphe). On trouve alors le 2e graphe. Comment on trouve iph? Il était content avec itot - im
Ensuite phénom transitoires p3.13
j'ai eu oral Maun ce matin voila mes questions:
expliquer les methodes des chps et des circuits,avantages (rapidité, efficacité) avec exemple.
a partir de là on a parcouru tout le cours...
on s'est attardé sur les equations de Maxwell Laplace.
pleins de petites questions tout le tps...
sinon il est tres sympa y'a pas de stress!
bonne chance a ts
y'a pas eu labo aujourd'hui
1ere question:
il donne un circuit magnetique à 3 colonnes; sur la colonne du milieu il y a un cable , il donne deux tensions : une alternative et une continue, le nbre de spires, la resistance du fil , le cycle d'hysterese et il demande pour chacune des tensions le courant qui passe dans le truc. un conseil prenez d'abord la tension alternative.(cf chap3)il demande si le courant est sinusoidal( non p3.9) comment on trace Iph et Im?
de là il se promene dans le chap3 demande ce que represente ces deux courants j'ai du lui sortir la theorie des domaines de Weiss pour lui expliquer que Iph representait une perte. on est finalement arrivé au modele de la page 3.11
2eme question:
il donne pour un MCC à excitation idpte Val,Ve Ie, et Cr= cste; on augmente Ie de 5%, qu'est ce qui ce passe? formule 4.5-9 p4.66 ==> Ia diminue
de combien? ~50%.
voila bonne m... pour ceux qui doivent encore passer
J'ai passé Maun ce matin, je n'ai eu ni exercice, ni labos...c'est
peut etre paske c lundi matin et que y'avait pas d'assistant...
G eu questions sur MAS et une sur CHAPITRE 12
Question 1
----------
On met une tension sur MAS, décrire comment varie les courants:
G expliquer d'après schéma équivalent ce qu'étaiant les courants i1 et
i'2 et que a vide, ou plutot au synchronisme ou a que courant ds
partie gauche du schéma ... il demande les ordres de grandeurs, et
pleins de petits trucs...
Faut expliquer comment on a diagramme du cercle...en gros faut
expliquer les trucs de la page 5.54 à 5.57 et capter les équivalents
de Thévenin p5.56
Question 2
----------
Chapitre 12: "Qu'est ce qu'on peut faire pour maintenir tebsion cte
sur une ligne de manière générale?" Expliquer que pour lignes à capa
négligeable, on exprime chute de tension en fct de Pr et Qr (p12-22,
12-23) et que c'est Qr qui contribue à chute de tension...
Expliquer effet Ferranti:A vide , Vr>Vg , pq? Paske chute de tension
est négative:capa créent puissance réactive qui circule sur
inductances---> delta V <0 ... Faut lui montrer ca en équation...
Dire aussi que qd phi =0 alors on a bien rendement Pr/Pg maximum et
c'est donc dans le cas ou Qr=0...
Il a été plutot sympa, il explique des trucs, mais il demande surtout
de justifier tout ce que tu dis physiquement et il est un peu chiant
quand il demande des ordres de grandeurs que soi-disant tu connais car
mesures lors des labos... Pour finir il m'a mis 12...
PS: Vaut mieux commencer à répondre de manière assez générale sans
regarder dans les notes mais après, pas hésiter à aller chercher des
trucs, ca le dérange pas du moment que tu sais ce qui y'a dedans et
que tu expliques ...
J'ai pas eu de labo ni d'exercices (merci p'tit Jésus)
Il a commencé à me cuisiner sur les transfos en me demandant ce que je savais des triphasés et qu'est ce qui intervenait. (Ce n'est pas spécialement une question de synthèse. Pendant tout l'exam il a changé 2 fois de sujet. Il pose une question et il creuse jusqu'à en avoir marre (ou que le temps imparti soit écoulé)). Faut lui parler des couplages (déphasage et rapport racine de 3). Puis il tane un peu sur les composantes de Fortescue et rapport entre réluctance et réactance. Et son regard s'illumina soudainement (j'ai presque eu peur) quand il est arrivé au défaut monophasé avec impédance de la fin du chapitre 3. Il a vu
que j'avais tout fait avec plein de notes partout et j'ai cru comprendre que ca n'avait pas été fait au cours. En tout cas il a compris que j'avais jamais été au cours. Il est pas devenu méchant du tout mais il en a profité pour me poser des questions la dessus aussi. Pourquoi les 3 schémas en série, c'est quoi les connecteurs dans le schéma de l'homopolaire, etc...
Finalement il a voulu m'électrocuter en me disant que si le primaire était en étoile avec neutre et que je touchais le secondaire qui était sans neutre, comme je suis relié à la terre, j'impose le zéro volts a la phase que je touche.
Puis il ma raconté des histoires de ventilateurs asynchrones. Si j'ai trois
bobines, quelle vitesse en fonctionnement? Je lui ai dit que 3000 tours min
c'était le synchronisme, donc que 2800 je le sentais bien. En fait c'est peu et ca cause plein de pertes de travailler à cette vitesse. Plutot 2940. Il m'a demandé ce qui se passait si il mettait son pied sur l'axe de la machine. Sa semelle s'use et le couple résistant augmente. Donc le couple moteur doit augmenter, donc le glissement augmente et on a un moins bon rendement.
Quelle est l'expression du couple em? rép: en 1 sur g. Mais alors pq la
caractéristique mécanique ne monte pas a l'infini quand g=0? pcq alors c'est le synchronisme et que I2 vaut 0 dc Cem vaut 0 pcq il est en I2 carré sur g.
Est ce qu'on peut l'utiliser en génératrice? oui mais c'est débile de générer une tension triphasée alors qu'on en utilise une pour alimenter le stator du générateur. Il a conclu en disant qu'une éolienne était asynchrone (la j'ai pas capté pcq alors une éolienne c'est un générateur asynchrone dc c'est débile d'en mettre partout).
Pas de questions sur Poncelet
J'ai eu l'impression que ca durait 15min au lieu de 45. Il est vraiment pas
méchant. Il cause bcp. Au début, il impressionne un peu pour faire douter mais après il laisse tomber (pas comme Delplancke...)
bon amusement pour la fin
frans
J'ai eu ma 1ère questions sur Fortescue... On a parcouru tt le cour
qui avait un rapport avec les composantes de Fortescue : fin chap1,
chap3 sur les transfo triphasés (je pensais que Poncelet avait pas vu
cette partie) et les chap 12 et 13. L'oral a duré assez longtemps, il
ma raconté sa vie pdt une heure, j'ai raconté la mienne... Il est
très sympa et il réexplique plein de truc. Faites semblant de capter
tout ce qu'il vous raconte, il est chaud... Ya moyen de faire 2-3
blagues aussi 🙂 Mais j'ai pas tenté le cassage de sucre sur
Poncelet..
2ème questions: tjs la meme, pr un MCC, si on augmente Vex, qu'est ce
ki se passe (Ie augmente...etc cf mail précédents ou la question a
été résolue). Puis il ma fait chier pr savoir cmt Ie variait ds le
temps : il ma fait résoudre une équa-diff et une transformée de
Laplace, puis trouve les cstes de temps...
il ma mis 11 à l'oral et l'exam de labo ma remonté a 12 🙂
Mais je sais vraimant pas sur quoi il se base pr la note de l'oral
parce ke honnetement, Fortescue.. j'ai pas tellement bien su lui
répondre.. Un conseil, essayer de lui laché un maximum de chose que
vous connaissez (ex: pr le transfo, jlui ai expliqué tt le schéma eq
en détails, les pertes, cmt réduire les pertes...etc).
Ensuite, exam de labo : j'ai tiré le MAS, déterminer le pt A1 sur le
cercle. C'est avec l'assistant blond (maybe un peu roux?), et il
lache pas facil les points..
Ceux qui savait pas faire leur labo parce kil avait raté leur cablage
ont eu un exo (mais je sais pas si il était obligatoire). Il m'avait
l'air assez technique mais je crois qu'on a le droit au cour pr l'exo.
voila voila.. bonne chance pr la suite.
JER G.
Maun a voulu être le plus "généraliste" possible en me demandant de lui parler de la création du couple dans les machines électriques ( donc moteurs à cc et synchrones ...)
J'ai intoduit en disant que c'est par l'interaction du courant induit et le
champ d'induction.Il m'a demandé comment on obtenait le champ magnétique:
B=mu*H. Et puis les lois physiques :j'ai commencé par lui parler de la création du champ magnétique ( page 2.14), la loi de Maxwell, la loi de Laplace.Il m'a interommpu en me demandant le sens de la "force de Laplace " : dF= -Bxidl et chaque fois c'était des petites questions comme ça.On est arrivé à la page 4.34 et puis à la page 4.47 chaque fois plus de détails.
Pour le moteur asynchrone il m'a demandé comment on y arriverait à travers les mêmes démarches : bilan des puissances. Comment?( là c'est lui qui m'a mis sur le chemin )En faisant apparaître ( mu²r2(1-g)/g )à partir du schéma 5.6.11. On arrivait ainsi à Pem et puis de wr ( il demandait la signifiaction de chaque symbole style wr -vitesse..., w pulsation ...) on obtint cem où il veut surtout qu'on dise que ça dépend et I2 (c'est quoi I2:courant dans la bobine rotorique...) et de g (c'est quoi g?...).Ne jamais tomber dans son piège en affirmant que Cem a une dependance hyperbolique par rapport à wr vu qu'on a g au deno et enfin
la caractéristique Cem = f(wr).Comment je lui conseillais d'utiliser son meteur:
à petit g; pourquoi : pour un bon rendement; comment: revenez sur Pém et donner un exemple pour g=1/2....Pourquoi on utilise alors les moteurs à essence à mauvais rendement alors que les moteurs électriques sont mieux: difficulté d'ordre technologique.Il faut embarquer l'excitation voire pile à H2...
Il m'a ensuite aggripé sur les schémas 12.5.21 et 12.5.22.Là j'ai pas pu lui dire plus que c'était pour le changement du rapport de transformation....
Il était déjà 12h 55 alors qu'on a commencé à 12h 15.Il a vu que je maitrisais pas cette partie. On s'est arrêté là . Il quand même été large et m'a même expliqué des passages de mon syllabus où j'avais marqué des points d'interrogation...
Voilà. Bonne chance pour ceux qui doivent encore se tapper les 500 pages .
J'ai eu Maun ce matin...
1)Comment trouver le couple dans toutes les machines( cc, Asyn) ? Méthode
des champs, ou des circuits?
2) Le Transfo triphasé et courants de défaut
Donc ce matin pas d'exercices ni de labos pour tout le monde...
Il met des points en fonction des questions qu'il pose et pas de nos
réponses...
PIERRE FRAUMAN
=======================================================================
Et les questions de je ne sais où envoyées par William:
------------------------------------------
J'ai eu reaction d'induit => donner H,B et phi avec i + les lignes d'induction.
Avantages+inconvénients
Note finale 12/20
__________________________________________________________________________________
Il m'a demandé de lui proposer un modèle pour une bobine avec un noyau de fer -> c'est la discussion sur les pertes par hystérèse au début du chapitre 3
Après j'ai eu l'influence d'une augmentation de la tension d'excitation d'un moteur à courant continu.
Il est vraiment très sympa et il explique tout ce qu'on répond comme conneries 🙂
Il aime beaucoup les ordres de grandeurs des tous les éléments ainsi que les courants et tensions...
__________________________________________________________________________________
expliquer les 2 methodes possibles pour etudier une machine electrique(
methode des champs et methode des circuits). Pq utilise t on l'une plutot
que l'autre,etc
qq questions sur les lois de base ( laplace, maxwell)
expliquer le raisonnement utilise pour le moteur asynchrone qui permet
d'obtenir le systeme de 6 eq des flux ( page 5.29 )
__________________________________________________________________________________
En fait il m'a apporté un tranfo supposé parfait et il m'a demandé de mesurer la tension v2 a l'aide d'un voltmetre en fonction de v1 : v1/N1=v2/N2.
Puis il branché une résistance en série sur v2, il demande ce ki change.
Apres il m'a demandé les différentes pertes a considérer pg3.9+ perte de joules
Puis il est passé aux machines asynchrones : sont elles svt utilisées? oui parce qu'elles sont moins cher etc... puis sont elles pratique pour faire varier le couple? non, parce que g ne peut pas bcp varier, sinon le rendement diminue fortement ( Pem=Ppj2) pg5.52, il demande encore une bref explication du diagramme du cercle.
_____________________________
1. A partir des relations reliant Flux et Courant expliquer comment on
arrive au schéma de la machine asynchrone.
2. Donner la carateristique Couple = f(Vitesse de rotation) pour un MCC
compound.
Il est sympa.
J'ai fait tout mon examen sans ouvrir mon cours, j'ai pas sorti une seule
formule... j'ai repondu avec un maximum de raisonnements physique et j'ai
termine avec 15.
Je crois qu'en connaissant juste les formules de base y'a moyen de
cartonner.
______________________________
J'ai eu le début du chapitre 2 sur la spire qui tourne dans du fer
puis la commutation dans les mcc.
______________________________
- equations d'un moteur à courant continu
- si on augmente le couple résistant , qu'est ce qui se passe ... Ia augmente... Il voulait pas la réponse sur la stabilité
Je savais pas trop et on a refait la démo ensemble en parlant... Il est super sympa, on l'a déjà dit mais c'est vrai et y cote super large (pt etre parce que je suis en cc), donc a part pour les electromecs, vous en faites, pas il est vraiment cool...
______________________________
- MCC : D'où vient e = k*phi*sigmar? Montrer les lignes de force et de flux dans la figure qui se trouve à la page 10. Que se passe-t-il si on ajoute un courant d'armature? =>Parler de Ba et de la réaction d'induit.
Que se passe-t-il si on diminue légerement Ve? Rep : utiliser les eq qui sont à la page 47 et dire que comme Ve e diminue , e diminue aussi un petit peu. Val devant rester constant, ia doit augmenter. Quant à Cem, qui est fct de ie et ia, il augmente! ( ia augmentant beaucoup plus que ie ne diminue )
Il m'a posé plein de questions sur les bases de l'électromagnétisme.
- Transfo : Qu'est-ce qu'un transfo idéal? D'où vient le N² dans le calcul de L ( page 7)? Et c'est tout!
L'oral dure une heure et c'est lui qui a parlé presque tout le temps. Il a été super sympa et côte large.
______________________________
1. Etablir un schéma équivalent de la MCC et justifier les différents composants.
2. Pq on tient pas compte d'une mutuelle alors qu'on a des bobines au rotor et au stator parcourues par des courants? -> dire que la réaction d'induit provoque un flux en tt pt perpendiculaire au flux d'excitation d'ou pas de mutuelle car 2 bob perpendiculaires
3. Comment se fait-il qu'on retrouve la cst K ds l'expression de C et de e, alors que ce sont des grandeurs bien différentes? -> en faisant un bilan de puissance on se rend compte que c'est bien le cas...
4. Si on augmente Vexc de 5% que se passe-t-il? -> ie augm de 5% dc phi augm de 5% et e augm de 5% mais ia augmente diminue bcp plus que le flux n'augmente dc le moteur ralenti (F=BLI avec B augm mais i diminue bcp plus)...
______________________________
Pour ceux qui ne le sauraient pas ou ne connaitraient pas l' adresse, l aide aux manips de Maun est dispo sur internet à cette adresse :
http://www.ulb.ac.be/polytech/genelec/webaide/index.htm
______________________________
aujourd hui c'était Maun VS Maun!
je l'adore. Il va me manquer d'ailleurs... snif
bon, sérieux, j'ai eu aussi le transfo avec les memes petites questions... +1 question sur MCC: si on augmente le couple résistant, qu est ce qui se passe? (rep: ia diminue et omega un peu aussi, cfr p 4.47), comment on crée ce couple résistant (point de vue électrique biensur), rep: avec une deuxieme machine.
______________________________
Cet aprem j'ai eu droit a des questions sur le transfo : couplage dans l'air comment on obtient le schéma équivalent, où est le bleme (l-M peut etre négatif), bon alors on fait quoi ? Et ensuite ? Ordres de grandeur des trucs du schema equivalent. Bcp de blabla sur un peu de tout. Puis comment faire varier la vitesse d'un moteur asynchrone. PUIS EXAMEN DE LABO... C=f(omega) (en charge forcément) pour un moteur série : réaliser le cablage, mesures, gueule de la courbe d'après les équations.
13/20 oral+labos, 17.5/20 examen de labo.
______________________________
si les assistants sont là et qu il ont le tps, alors il prennent tout les étudiants de demi journée pour un petit exam labo.
Tu tires une question (ex: MAS, déterminer les parametres de dispersion).
Tu dois tout refaire: cablage, mesures sur le banc, calculs evec Excell et ..... tout ca sans rien, ni cours , cahier labos! Si t'as oublié une formule, tu peux à la limite lui demandé (à l'assistant(e))... Moi j'ai reussi à refaire le cablage (il est pas trop compliqué celui la), je me rappelais pas des formules ni du schema de cablage mais j'ai un peu parlé espagnol avec Anna et je m'en suis sorti avec un 18/25 (rappel: ils sont peut etre aussi plus gentils avec les CC...)
La cote de ce labo entre pour 25% dans l'oral. Donc 10% labos + 65% oral Maun + 25% exam labo
En tout cas,c'est vraiment pas cool pcq on est en costard à manipuler ces cables dégueux et avec un peu de chance il fait mourrant de chaud (et ca dure 1h).
Alley, pas de stress ... sauf peut etre pour les EM 😉
_______________________________
Il a commencé en étant assez froid mais il est vite devenu sympa. Il m a
demandé pourquoi les dynamo donnent un courrant continu. Que se passe t il
si augmente Cr. Hum ...
En fait il arrête pas de poser plein de questions, dans la matrice
d'inductance il m'a demandé ce qu'était LA et ce qu'était ses composantes.
J'ai aussi eu droit a expliquer la relation e=K.fi .Wr ( <-- c'est un omega
si si ... )
Il m'a encore demandé pourquoi la vitesse augmente si le flux diminue alors
que c'est contre intuitif.
On a droit au cours et il le parcoure avec vous pour expliquer ce que vous
n'avez pas bien compris et trouver des questions à poser.
Il m'a expliqué pas mal de chose mais j'ai quand même eu 15.
Voila ..., ca fait deja pas mal de question. J'espere que ca pourra vous
aider.
Et grosse merde pour la suite.
++


Il n'y a pas de publications plus anciennes.